Verts : en route pour les municipales 2008

En route mais pas forcément en voiture 😉 faut il le rappeler… Partout en France les Verts seront présents pour défendre l’écologie politique. Suivant leurs forces miliantes locales, suivant les particularités du terrain, ils seront autonomes ou bien alliés à des partis, mais ils seront là. Dans l’histoire des Verts, 2 dates sont à noter : 1989 avec des scores municipaux excellents mais souvent peu d’élus participants aux majorités, 2001 et un nouveau succès municipal pour les Verts et leur entrée dans de nombreuses majorités, entrainant la victoire de la gauche, où ils ont impulsé des changements aujourd’hui reconnus de tous…

Les Soutiens : Samedi dernier plusieurs bonnes nouvelles ont pu egayé la journée des écologistes. Une victoire tout d’abord sur le dossier OGM même si il faut rester prudent.
Ensuite la liste des premiers soutiens de Denis Baupin et des Verts sur Paris :
Bové, Cohn Bendit, Renaud, Jacquart, Latouche, Bedos, Depardieu et bien d’autres… J’y reviendrai plus en détail car cette liste contient quelques symboles.

Petit tour des villes où les Verts seront présents de différentes manières… D’une manière générale les listes autonomes seront plus nombreuses qu’en 2001, et les accords de premier tour avec d’autres listes et notamment PS se feront plutôt dans le bon sens.

On peut sinon s’amuser à faire ce tour d’horizon via le site des Verts .

On commence avec Limoges et un petit article de Tristan Bromet mais nous en reparlerons plus en détail prochainement avec la sortie du numéro 2 du journal réalisé à l’occasion de cette campagne. Le numéro 1 est disponible ici même .
Par ailleurs les journaux locaux consacrent leurs pages aux avancées et rumeurs de cette campagne, alimentés notamment par les blogs et commentaires des rédacteurs régionaux les plus connus : j’ai d’ailleurs été cité dernièrement.
On en profitera également pour parler des communes du département, je pense notamment à Rilhac Rancon et sa liste citoyenne conduite par un Vert .

A Paris : La candidate de l’UMP à Paris, Françoise de Panafieu, a ouvert sa PanafTV, non sans quelques couacs comme l’a révélé iPol.fr. Les Verts, eux, dévoilent une webradio pour soutenir la campagne de leur candidat dans la capitale, Denis Baupin. Fréquence verte a commencé à « émettre » le jeudi 29 novembre. Au programme débats, témoignages, points du programme par l’exemple, mais aussi musiques puisque les Verts mettent en avant la musique libre notamment en association avec Jamendo.
« Une télévision sur le Net, c’est un piège, estime Frédéric Neau. Cela demande beaucoup de moyens, c’est très démonstratif et on ne dit finalement pas grand-chose. Si on n’a pas un caméraman professionnel, c’est tout de suite moche. La radio est un média très bien adapté au Web. Les internautes peuvent continuer à naviguer pendant qu’ils écoutent. »

Mais finalement comment résumer les projets des Verts ? Qu’est ce qui les différencie ?

JSeb sur son blog en parle assez bien je trouve :

L’objectif général d’une municipalité Verte est d’assurer le “bien-être” des personnes qui vivent ou travaillent dans la commune (ou dans la communauté de communes), ceux d’aujourd’hui et ceux de demain, en respectant les exigences d’esprit de responsabilité et de solidarité et en veillant à développer l’autonomie individuelle (responsabilité, solidarité et autonomie pouvant être considérées comme les trois valeurs fondamentales et indissociables qui portent le projet de société des Verts).

Grenoble : c’est une liste Verts – Alternatifs – ades et citoyens qui se présente

Lille : les Verts essairont d’améliorer leurs scores de 2001 (15,52 % ) après une participation à la majorité de Martine Aubry en s’appuyant sur leurs réalisations. C’est bien entendu le rapport de force PS / Verts qui est en jeu.

Rouens : une campagne qui semble avoir démarré très tôt si on se réfère au blog

Saint Etienne : avec Olivier Longeon

Valence : avec Michèle Rivasi qui sera également soutenue par le MRC et A Gauche Autrement
On pourrait évidemment également parler de toutes les personnalités Vertes qui se présenteront ça et là en France : Voynet sur Montreuil, Mamère, François de Rugy, … d’autant plus que chaque dossier a ses particularités…

Le Cas Modem : même si ce n’est pas la première fois que des ex verts vont vers un autre parti (ce fut le cas avec le PS ou d’autres) , c’est certainement la première fois qu’un parti cherche à en jouer de la sorte pour jouer des coudes en accordant des têtes de liste parfois de façon peu cohérente…
Yann Wherling sur Strasbourg , David Martin sur Tours (une des “têtes” de Horizon Ecologie) , Syrine Catahier et François Florès sur Paris… Et cela ne se passe pas sans problème puisque les “centristes” du Modem, mais pas seulement, pour beaucoup critiquent les décisions souvent prises sans eux. Cela pourrait d’ailleurs entrainer des candidatures dissidentes ou des rapprochements avec l’UMP pour certains des militants du Modem…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *