Le rassemblement des ecolos continue de fédérer .
Des réseaux en réseau : Les Verts, des socialistes, des altermondialistes, des démocrates, des personnalités venant de l’associatif, de la société civile… et des simples eco citoyens…
La Gagne semble avoir atteint toutes les sensibilités des écologistes en commençant par toutes les tendances des verts en très grande majorité favorable à des listes autonomes de rassemblement des écologistes dans toutes les régions de France.

Et les choses vont en s’accélérant, notamment grace aux défections de tout les mouvements en « difficulté » mais Adrien en parle déjà .

On rassemble large côté « monde associatif et société civile » : monde associatifs ecolos et solidarités, monde judiciaire, monde enseignant, monde syndical…
On rassemble large côté « politique » régionalistes, altermondialistes, socialistes ecolos, démocrates ecolos , « fin » des vieilles querelles (MEI) ,   et même dissidents « gauche de gauche »

J’en parlais déjà un peu dans ce précédent article du mois d’aout : quelques « nouveautés » permettent un article bien plus long…
Et Le Monde lance déjà plusieurs noms de son côté

* Coté « Démocrates » (alias Le Modem)  :
Témoignage de Laure Leforestier, du côté de Rouen, qui explique son passage du Modem aux écolos
Coté Cap 21, on commence à partir : AquitaineAlsaceencore des rumeurs et des rencontres en Loire Atlantique
fait le choix d’un partenariat associé aux Amis d’Europe Ecologie et à Europe Ecologie tout en restant au 

Les rumeurs d’alliance Modem-Verts (2nd tour voir 1er tour) vont également bon train.
Les « modem » les plus favorables (Corinne Lepage se montre ouvertement favorable encourageant même des alliances, voir dissidences, ça et là ne supportant pas la stratégie d’autonomie absolue du Modem)

Toutefois cela est contredis à la fois par les Verts et par le think tank les Amis d’Europe Ecologie (pourtant favorable à ce type de stratégie) :

Tous semble avoir compris que la grande majorité des participants d’Europe Ecologie (dont les Verts) ne sont pas très favorables à des alliances d’appareils, et encore moins avec le Modem (au désespoir des frères Cohn Bendit ?) :
Préférant la position argumentée, claire, ouverte et mesurée de Cécile Duflot, la renforçant certainement aux yeux des Verts comme de tout les participants d’Europe Ecologie…

———

Coté « vieilles querelles » ecolos je demande le MEI et Antoine Waechter
Ce dernier et ses plus proches partisans avait finalement préféré partir aux européennes avec Génération Ecologie le groupusculaire « France en Action » et le clown chantant Lalanne qui ne sait plus où il veut être candidat selon les élections (alsace, sud est, et maintenant idf ?)

Lalanne aurait il déjà senti le vent tourner, et se retrouvera t’il « seul » ?
Ne devant alors compter que sur quelques MEI et GE bien plus favorables à la droite (mais le comprendra t’il ?)

Antoine Waechter parti des verts sur un coup de tête dans les années 90 persiste et veut jouer de la « puissance » du MEI dans certaines régions et notamment en Alsace où tout est possible y compris une entente avec le rassemblement des écologistes et donc les Verts.
Certains du MEI constatant les fuites vers Europe Ecologie semblent regretter ses choix lors des européennes et certains cadres influents seraient prets à rejoindre le mouvement ou le rejoignent déjà parfois sans arme ni bagage…
Ce serait ainsi le cas de Bernard Frau , signataire de l’appel des Verts haut-normands, vice-président du MEI…
Les choses sont plus difficiles, voir impossibles ailleurs, selon les vieilles querelles verts/ex verts mais aussi les proximités de certains MEI ou autres ecolos avec les partis de droite…

————————-

* Coté Socialistes
Éric Loiselet (Pole Ecolo du PS) rejoint donc Europe Écologie et ça fait pas mal de bruit : LibéLe MondeMediapartMarianne2Interview sur le blog Planète

On peut d’ailleurs noter qu’il a pris la précaution de créer Convergence-S , un réseau des socialistes ( http://convergence-s.ning.com ) où on retrouverait tout les socialistes-ecolos souhaitant participer à la convergence du socialisme et de l’écologie, une démarche assez similaire à Utopia finalement (dont certains ont préféré eux suivre Mélenchon l’an dernier)

Après Bruno Rebelle (proche de Royal, ex Greenpeace…),  c’est donc un nouveau socialiste, Eric Loiselet, peut être moins connu, mais fondateur du pole ecolo au PS (et premier secrétaire fédéral du PS de Haute-Marne), qui rejoint donc le rassemblement…

—————————

* Les Altermondialistes : http://www.europalter.org
Plutôt autour de José Bové on y retrouve principalement des proches voir membres/ex membres de la Confédération Paysanne. Ainsi que des camarades qui n’ont pas laché José Bové suite aux présidentielles. François Dufour ou encore François Simon (lui aussi ex socialiste du côté de Toulouse depuis quelques années) mais aussi des Verts et « simples citoyens » se revendiquant altermondialistes.
C’est par exemple le cas de la tête de liste départemental pour le Lot : Stéphanie Muzard Le Moing , eco citoyenne altermondialiste et co réalisateur de « Sans Terre et Sans Reproche » (elle sera donc voisine du Limousin ;) )
Autre exemple Emmanuelle Cosse qui sera candidate en IDF

————————-

Les Régionalistes :
R&PS réuni l’UDB, les partis occitan et bien d’autres… l’UDB est parmi les plus médiatiques et plus connus. Ils seront évidemment de la partie. Notamment en Bretagne pour l’UDB mais aussi dans toutes les régions concernés par les partis régionalistes (principalement Midi Pyrénée et Languedoc Roussillon pour les occitans, où José Bové avait donné une bonne place aux partis régionalistes, mais aussi Limousin par exemple)

————————-

* Et la « Vraie » Gauche alors ?
A 1er vue, si on se fie aux rumeurs repris dans les médias,  on serait tenté de dire que contrairement à ces démocrates, socialistes et altermondialistes, la vraie de vraie gauche (vous savez le PCF le NPA/LCR voir le Parti de Gauche ;) ) résiste plutôt bien aux sirènes du rassemblement des écologistes

Mais on me dit dans mon oreillette que non.

Le Parti de Gauche semble plus préoccupé à partir en autonome que par la construction de son contenu programmatique.
Tout cela ne plairait pas à tout le monde au sein du PCF, du Parti de Gauche comme du NPA.
Et les fronts de gauche essayant de se constituer actuellement dans les différentes régions pourraient alors être à géométrie très variables.
Surtout si le PG fait un enfant sur et dans le dos  du PCF en lui préférant le NPA tout en reprenant l’appelation « Front de Gauche » …

Les « mécontents » des différents choix ou non choix pourraient être nombreux et le rassemblement des écologistes constituer alors un terrain plus agréable à leurs yeux.
Surtout que l’éternel valse entre NPA/LCR et PCF (et Mélenchon) commence à en lasser plus d’un…
Et les dissidences, anciennes (côté communistes) ou plus récentes (côté NPA) n’arrangeant d’ailleurs pas toutes ces histoires…

Et ne parlons même pas des groupes locaux PCF au bord de la scission quelquesoit les stratégies adoptés qui déplairont aux uns ou aux autres de toute façon.

Et même si les rumeurs sont bien gardés, certains signent ne trompent pas, y compris chez certains élus qui pourraient bien rejoindre la démarche de rassemblement des écologistes…
Seul rassemblement à marcher et à prendre une vitesse de croisière là où d’autres ont bien échoué ces dernières années

On peut d’ailleurs au passage s’étonner (ou pas ?) que Mélenchon chef du PG s’interesse à nouveau à l’IDF pour les régionales ce qui ne semble pas beaucoup plaire au PCF : aurait il compris que le « front de gauche » est en « danger » du côté de l’IDF et que les écologistes rassemblent à grande vitesse jusqu’à l’intérieur de leur frontière ?

- Parmi les 1er noms « officiels » :

Daniel Breuiller Maire d’Arcueil et vice Président du Conseil Général du val de Marne (la gauche citoyenne) rejoint le mouvement Europe Ecologie.
La Gauche Citoyenne est membre de UDS (Union Sociale Démocratique) où on retrouve des élus altermondialistes, antilibéraux, communistes dissidents (CAP- ex AREV…) (on y retrouve aussi l’ADS seulement connu en Haute Vienne mais relativement « important » au sein de la CAP) .

Et comme le rappelait Médiapart il y a quelques jours : « La Gauche Citoyenne offre ses idées à qui veut. Mais qui veut ? » :
( extrait : il ne fait aucun doute que les membres de ce réseau sont en rupture d’avec les organisations traditionnelles de l’ex-ceinture rouge de Paris. Le PCF du Val-de-Marne, jadis tout-puissant, n’est pas mort mais il est moribond, tout comme celui de Seine-Saint-Denis, et le PS ne semble plus en mesure d’assurer le rôle de locomotive. Or des «Gauche citoyenne» n’existent pas qu’en Val-de-Marne. Ce n’est pas un hasard si un Patrick Braouzec, le député PCF de Seine- Saint-Denis ou un Stéphane Gatignon, le maire PCF de Sevran, avaient leur représentant dans la salle )

- Autre nom cité :
la présidence actuelle de la Fondation Copernic : l’avocate Caroline Mecary rejoindrait le mouvement…

_______________________________

* La Société Civile et ses « stars » :

Le rassemblement Europe Ecologie avait commencé avec eux. Et va continuer à l’élargir…

- Le Monde Associatif-Ecolo :
l’élargissement pourrait continuer et les invités des journées d’été des Verts-Europe Ecologie (mais aussi les débats organisés par les amis d’Europe Ecologie) pourraient donner une idée des noms que l’on pourrait éventuellement retrouver avec nous d’ici quelques semaines…

- Le Monde Associatif-Solidarités :
il y a quelques mois le nom de Augustin Legrand (les enfants de Don Quichotte) avait pu circuler mais pas seulement, mais chut ;)
Le Logement fait  en tout cas bien parti des thèmes « phare » qui reviendront pendant ces régionales

- Le Monde Judiciaire :
c’est officiel, Eva Joly est donc rejoint par Laurence Vichnievsky, avec qui elle avait co instruit l’affaire Elf. Elle sera tête de liste Europe-Ecologie aux régionales en Paca
Mais d’autres noms circulent aussi : Eric Halphen (affaire HLM IDF) co-fondateur de l’association Anticor et Séverine Tessier (sa présidente)
Il semblerait que le « retour » de l’éthique, les propositions sur les paradis fiscaux (…) mais aussi les inquiétudes face aux multiples « réformes » dans le monde judiciaire aient beaucoup joué
Autre nom, l‘avocate Caroline Mecary, également présidente actuelle de la Fondation Copernic.

- Le Monde « Enseignant-Educatif » :
l’arrivée de Philippe Mérieu possible tête de liste en Rhone Alpes fait couler beaucoup d’encre.
Et avec une Valérie Pécresse tête de liste en IDF le thème de l’éducation-enseignement sera également au coeur des régionales sans aucun doute.
Comme pour le monde judiciaire, les inquiétudes face aux réformes de ces dernières années expliquent certainement ces entrées en politique.

- Le Monde Syndical :
des noms tels Patrice Pelloux (l’urgentiste) ou Xavier Matthieu (le CGT « Conti ») ont pu circulé mais ils ont visiblement annoncé qu’ils ne souhaitaient pas s’engager.
Mais d’autres noms pourraient peut être venir. Rappelons également au passage la grande proximité d’une partie de la Confédération Paysanne (syndicat agricole) avec les écologistes…
En « attendant » un appel des éco syndicalistes circule déjà.
Et après avoir tourné autour des 15-18 % chez les ouvriers aux européennes, on parle déjà d’un 25% selon un sondage récent pour les régionales, plaçant même les ecolos premiers chez ces ouvriers devant le PS et l’UMP… Le monde du travail et particulièrement « ouvrier » attend beaucoup

J’en parlais ici :

Voici mon brouillon de Pieuvre

Libération préfère de son côté : Une Main à 6 doigts


__________________________


** UN POINT SUR LES REGIONS : score régionales 2004 ; européenne 2009
(je mets de côté l’Outre Mer car c’est un peu plus compliqué même si le nom de Taubira a pu circuler ;) )
Pour le moment seuls les noms des verts investis par les verts sont connus (donc pas toujours forcément encore « tête de liste ») , d’autres noms circulent parallèlement…

N’hésitez pas à faire vos commentaires et ajouts « régionaux », cela me permettra de compléter cet article…

Alsace : – ; 16,88 %

Jacques Fernique et Andrée Buchmann pourrait être le/la tête de liste d’une liste de rassemblement ecolo.
Une « entente » avec MEI est envisagé. CAP21 semble aussi faire un pas vers Europe Ecologie (Yveline Moeglen, ancienne adjointe au maire de Strasbourg, porte-parole nationale de CAP 21souhaite un accord avec Europe écologie Alsace dès le 1er tour des régionales)

Selon certaines sources ;) (sondage interne à l’UMP ?) , localement une liste ecolo serait à 14% , le PS à 21% et l’UMP autour des 31% . Modem à 6-7 % et malheureusement le PCF comme le NPA sont relativement faibles dans le coin…
Prendre cette région à une droite de plus en plus divisé semble à présent possible.

Aquitaine : – ; 15,40 %

Mamère n’est finalement pas candidat mais propose la fille de Bové qui veut bien être candidate à la candidature. Ce qui provoque quelques remous certainement passagés…

Auvergne : 5,61% – 13,44 %

Agnès Mollon et Lionel Roucan ont été choisi du côté des Verts

Bourgogne : – ; 13,70 %

La Tête de liste pourrait être Philippe Hervieu (Verts)

Bretagne : 9,70% ; 17,95 %

L’UDB (les régionalistes) sera de la partie. Certains noms ont pu circulé dans certains médias tels que celui de Guy Hascoet.

Centre : – ; 14,08 %
?

Champagne-Ardenne : 7,51% ; 11,80 %

le nom de Eric Loiselet (ex Pole Ecolo du PS) pour la tête de liste circulerait donc

Corse : – ; 23,99 %

Il est probable qu’un « régionaliste » soit le tête de liste soutenu.

Il est à noter que ce n’est pas l’IDF qui a donné son meilleur score à Europe Ecologie mais bien la Corse avec pratiquement 24% (IDF 21% , Rhone Alpes 19,5%)

Franche-Comté : – ; 14,47 %
?

Ile-de-France : – ; 20,86 %

Cécile Duflot sera la tête de liste et c’est du côté de ceux qui l’accompagneront sur la liste que les surprises pourraient être bonnes :
d’après Le Monde (et des rumeurs bientôt confirmés ?) : L’avocate Caroline Mecary, présidente de la Fondation Copernic, la journaliste et ancienne présidente d’Act-up, Emmanuelle Cosse, et Augustin Legrand, fondateur des Don Quichotte, seraient candidats en Ile-de-France…

Mais aussi comme dis plus haut, Daniel Breuiller Maire d’Arcueil, pour un « ticket » dans le Val-de-Marne confirmant que les écologistes vont à l’assaut de la ceinture rouge…

Languedoc-Roussillon : – ; 15,66 %

Jean Louis Roumégas (Verts) conduira la liste. Le « Cas » Frèche est examiné avec soin et certains socialistes non frechiste (y compris la nouvelle maire de Montpellier de plus en plus « ouverte ») parlent même plus ou moins ouvertement d’une liste « alternative » de « gauche » où les écologistes pourraient avoir la tête de liste… Tout dépendrait aussi de l’attitude du PS national

Limousin : 6,02% ; 12,35 %

Ghilaine Jeannot Pagès et Jean Bernard Damiens sont pressentis du côté des Verts suite à la dernière AG.

Lorraine : – ; 13,95 %

Daniel Béguin a été investi par les Verts

Midi-Pyrénées : 8% ;  16,42 %

Gerard Onesta (Verts, ex député européen) sera tête de liste.
On retrouvera aussi parmi les têtes de liste départemental
Stéphanie Muzard Le Moing pour le Lot, eco citoyenne altermondialiste et co réalisateur de « Sans Terre et Sans Reproche » (elle sera donc voisine du Limousin ;) )

Nord-Pas-de-Calais : 6,28% ;  11,12 %

Jean-François Caron a été désigné du côté des Verts

Basse Normandie : – ; 14,81 %

parmi les 1er signataires on retrouve François Dufour, Yannick Soubien, Rudy L’Orphelin, et « surprise » Gilles-Eric Séralini

Haute Normandie : – ; 13,17 %

Claude Taleb (Les Verts) , Laure Leforestier (ex Cap21) , Bernard Frau (MEI) sont parmi les 1er signataires régionaux

Pays-de-la-Loire : – ; 16,47 %

Jean-Philippe Magnen (Les Verts) pourtant adjoint au maire de Nantes s’oppose vigoureusement à l’aéroport Notre Dame des Landes, ce qui muscle actuellement les débats municipaux…

Picardie : – ; 10,83 %

Du côté Verts c’est finalement avec surprise Christophe Porquier qui a été choisi
Cap21 mais aussi le Modem discuterait avec les écologistes. Corinne Lepage encourage par exemple Eric Delhaye,  membre du bureau national du MoDem et président délégué de CAP21, à trouver une alliance avec Europe Ecologie en Picardie…

Poitou-Charentes : – ; 14,63 %

Les noms de Françoise Coutant mais aussi de Serge Morin, parmi les Verts, sont souvent cités

Provence-Alpes-Côte d’Azur : – ; 16,29 %

Laurence Vichnievsky (ex juge) sera donc la candidate.
Le  Modem voudrait discuter mais la candidate a précisé qu’elle souhaitait avant tout une liste « citoyenne » et non des accords d’appareils…

Rhône-Alpes : 10,09% ; 19,61 %

Philippe Meirieu (monde enseignant) est pressenti (après le désistement de Bruno Rebelle ex PS) tout comme Gérard Leras, Marie-Odile Novelli, Étienne Tête (tout les 3 verts) : Réponse très bientôt…
Une région à surveiller de près avec l’IDF puisqu’en 2004 c’est ici que les verts réalisaient leur meilleur score

——

A la lecture des « personnalités » composant le mouvement il est probable que la campagne nationale (ou plutôt inter régional) s’oriente autour de  reconversion écologique de l’économie (reconversion de l’industrie, de l’agriculture et plus généralement l’aménagement du territoire et la relocalisation de ses économies…) avec des thèmes phares comme l’éducation/enseignement , le logement et les question démocratiques et de justice…
Bien évidemment et selon les régions les questions de Transports, Agricoles, Santé, Culture… seront également très importantes même si il faudra rester dans le cadre des compétences des régions…

___________________________

Dernières pensées en passant :

Actuellement il y a beaucoup de comparaison entre les ecolos montant « face » au PS , et la montée du PS de Miterrand face au PCF (années 70-80)… Rappelons tout de même que Mitterand et le PS ont mis le temps pour arriver au pouvoir et cela malgré un « bon » score présidentielle des années avant…

Je ferai personnellement plutôt la comparaison avec la lente « construction » de la SFIO allant à un moment en s’accélérant dans un paysage politique où on retrouvait des décomposition-recompositions (notamment du côté des « radicaux » avec l’émergence de la SFIO puis « plus tard » du PCF naissant lui même sur le dos de la SFIO avant que cette dernière vidé de ses adhérents soit de nouveau dans la course…)

on voit d’ailleurs ici très bien la montée en puissance du socialisme (après celle des radicaux qui finirent par se « diviser ») (puis l’émergence du PCF)

J’avais déjà comparé la « construction » et les « débuts » de la SFIO avec la construction du rassemblement progressif des écologistes (les vieilles divisions du socialisme, les 5 tendances, puis 2 « blocs » internes, sont interessants)