Quel Ecolo pour 2012 ?

Même si nous aurions du plutôt parler Structuration du futur mouvement et Projet, les médias n’avaient que les élections présidentielles à la bouche, avec la probable candidature de Eva Joly voir un ticket Joly Duflot.

Je reviendrais donc en premier sur ce sujet, les candidats connus, leurs avantages et inconvénients avant de m’atteler à d’autres articles sur la structuration et le projet pour 2012.

Eva Joly ?

Elle sait nous parler, fonctionne comme une éponge…

Je commencerai avec ces mots car du haut de mes 27 ans j’ai essayé de regarder ces journées d’été avec un certain recul, connaissant d’avance l’enthousiasme qui allait entourer l’éventualité d’une candidature Joly…

Du plus jeune au plus vieux, du plus ancien militant au plus récent, Eva Joly a séduit des masses de militants pour des raisons souvent très diverses (voir 20minutes), aussi bien « argumentés » que presque « fascinations divines ». Même si heureusement nous évitons encore assez bien les attitudes « Fans » comme cela pouvait se retrouver avec une Ségolène Royal

Comment donc une personnalité qui n’est pas une ecolo historique (politique ou associative) a pu donc séduire des militants habituellement si enthousiastes à couper les têtes.

Une éponge ?

Plutôt que de s’imposer comme le font souvent de nombreux leaders à coups d’éclats de voix, Eva Joly écoute, apprend, se forme sur le tas en s’aidant de ses expériences. Tout en douceur et surtout en respectant le mouvement qu’elle a rejoint récemment.

Une force tranquile ?

Apprenant sur le tas, elle apprend à sa façon les « bases », doucement mais surement. Les bases théoriques mais aussi le fonctionnement interne d’un mouvement en formation (via Les Verts)

Comme rapporté par 20Minutes : «Candidate, ça ne peut se passer qu’après l’organisation des primaires de l’écologie. J’espère qu’il y aura beaucoup de candidats et que nous débattrons à ce moment-là.»

La méthode semble bien être un succès puisqu’en prenant « en douceur » les militants, en les respectant, en apprenant sur le tas « nos idées » son travail d’intégration s’est transformé en éventuelle candidature.

J’ai donc essayé avec le recul d’observer le mouvement intégrant Eva Joly et la portant déjà, avec un peu d’avance, trop souvent, vers les présidentielles… Adopter un regard extérieur (même si je suis à l’intérieur) voir même un regard « critique » voir « sceptique » pour mieux cerner les sentiments du moment de nombreux militants avec qui j’ai pu en discuter…

Certains prétendent que ses principaux avantages seraient en vrac : le fait de pouvoir rassembler de la gauche de la gauche au centre droit, son expérience, son age, son éthique, qu’elle ne soit pas une politique (avant 2009) …

J’y ajouterai personnellement qu’elle n’est pas une ecolo historique et qu’elle ne s’exprime pas avec le vocabulaire que l’on retrouve souvent dans la bouche des ecolos (qu’ils soient Voynet, Cochet, Mamère, ou bien Hulot…) :

Elle reprend nos idées et comme une éponge essaye de les restituer à sa manière parfois trop « judiciaire » et « technique » (« imposant » l’écoute toutefois ?) mais  en étant souvent aussi une excellente vulgarisatrice car exprimant « nos idées » comme elle l’a compris (ce que les ecolos historiques ont du mal à faire, étant « tombé dedans ») même si il faudra, en cas de candidature Joly, faire attention à être compréhensible de tous…

Comme cela est dit dans 20Minutes : Elle raconte Nicolas Sarkozy «qui envoie des inspecteurs des impôts dans les camps de Roms» mais pas chez Liliane Bettencourt pour prouver «combien les riches sont protégés et les faibles vulnérables» et que «le pacte républicain» est brisé en France.

De plus ne connaissant pas sur le « bout des doigts » toutes les ficelles ecolos, elle s’appliquera certainement à être le porte parole de nos idées tout en les « vulgarisant » à sa manière (plutôt que de faire Ségolène avec le programme PS 😉 ) et en mettant certainement en valeur l’équipe qui pourrait l’entourer et la suppléer sur des sujets (des futurs ministres ?)

Ajoutons enfin que en 2006 déjà je disais que 2 lacunes des écolos et notamment les Verts étaient :

– comment recruter des « simples citoyens » , « personnalités » de la société civile (…) (Le Modem a tenté et a échoué… nous pas depuis…)

– l’absence médiatique sur des thèmes pourtant ecolos : démocratie, éthique, justice… (et qui explique le succès d’un temps du Modem via l’apport Cap21)

Eva Joly permet aux écologistes de revenir depuis 2009, en force, sur ces thèmes : démocratie, justice, future 6ème république…

Continuera t’elle, en fonctionnant comme une véritable éponge, à rassembler et à faire la synthèse idéale de tout nos thèmes ?

* Cécile Duflot ? ou un Ticket Joly Duflot ?

Voynet annonce que pour elle ça serait plutôt Cécile Duflot : un renvoi d’ascenseur à la secrétaire nationale qui lui avait été loyal et avait maintenu le navire malgré les difficultés en 2007 ?)

Mais la principale intéressée, Cécile Duflot, préfère visiblement s’atteler à poursuivre son travail de rassemblement des écologistes. Considérant qu’elle n’a pas (encore ?) les épaules pour cette mission

Bastien François a lui lancé l’idée du Ticket Eva Joly Cécile Duflot (il s’explique ici) pour redonner du sens à une 6ème république où Eva pourrait devenir présidente et Cécile 1er ministre…

Pour le reste que dire ?

Elle était déjà en 2006 ma candidate préférée lors des primaires Verts comme je le disais ici : elle a muri encore depuis, plus sure d’elle, arrivant à « pacifier » Les Verts et à être une des architectes du rassemblement Europe Ecologie en y dépensant beaucoup d’énergie pour arrondir les angles…

Ses atouts sont sa fraicheur, son dynamisme, son franc parler, sa radicalité…

Déjà séduit en 2006 (je vous conseille de regarder les vidéos de 2006, elle a fait de beaux progrès… ) , son parcours depuis ne peut qu’encourager à le rester malgré son « abandon » dans la course (pour le moment ?)

Je vous mets tout de même ces 2 vidéos qui datent de 2006 car 2 sujets sont selon moi plutôt très bien traités :

le vote pour l’extreme droite, et les jeunes…


lyon serie questions 2
envoyé par daphcom. – Regardez les dernières vidéos d'actu.


sevres questions serie 1
envoyé par daphcom. – Regardez les dernières vidéos d'actu.

* Yves Cochet ?

Déjà candidat à la candidature (face notamment à Voynet et Duflot en 2006) Yves Cochet ne cache pas ses ambitions et semble être avec l’hypothétique Hulot la seule candidature qui pourrait faire éventuellement « frémir » Eva Joly en primaires ecolos internes…

Souhaitant séduire toujours et encore les décroissants, mais aussi tout ceux qui seraient sceptiques face à une candidate non historiquement ecolo, il avait lancé un texte plutôt bon (et moins catastrophiste) dans le journal Le Monde.

Il est des rares « cadres » à montrer son côté sceptique sur une candidature Joly : pas assez ecolo, pas assez décroissant, … à son gout…

Pour celui qui à présent plutôt représentait la « droite » des Verts (et était un des rares promoteurs de leur dissolution) opération séduction lancée sur tout les sceptiques notamment à la gauche du mouvement et chez les plus « décroissants »

Je pourrai faire les mêmes critiques que je faisais déjà en 2006 même si Yves essaye d’être moins catastrophiste et s’est un peu calmé dans les médias (tout comme la grande majorité de nos leaders ! Ouf ! )

* Alain Uguen

C’est un des originaux de la bande des candidats… Déjà présent aux primaires Verts de 2006 il avait été exclu des Verts en 2008 après s’être présenté contre un candidat Verts.
Son dada est toujours le même : ne pas se présenter aux élections présidentielles et participer à des primaires de gauche en échange de circonscription aux législatives…
Il explicite encore plus sa stratégie : primaires ecolos puis participation du gagnant aux « primaires de gauches ». Certains se mettent même à réver qu’une Eva Joly puisse gagne ces primaires et se retrouver à la tête d’une coalition derrière laquelle le PS serait obligé de se ranger…

Une candidature de témoignage pour tenter de faire avancer ses idées…

* Ahmed Bouzid

Une autre candidature, elle aussi un peu « inconnue », a émergé pendant ces journées d’été celle de Ahmed.
Relativement inconnu pour le grand public il avait pourtant été au coeur d’un conflit avec Aurélie Filipetti il y a quelques années autour des questions touchant Israel et la Palestine.

Et d’autres noms pourraient circuler , avec en vrac

– Michele Rivasi

– Corinne Lepage
Corinne Lepage peut être tentée de faire entendre son écologie humaniste et démocrate à des primaires

et d’autres que je pourrai évidemment lancer… comme celui de Nicolas Hulot…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.