Programme Eva Joly 2012 : Une France ouverte et cosmopolite

ecologie

A moins de 1 mois du premier tour des présidentielles je vais essayer de tenir la distance en vous proposant chaque jour un extrait du programme de Eva Joly candidate soutenu par Europe Ecologie Les Verts, le Mouvement Ecologiste Indépendant et Régions et Peuples Solidaires.

N’hésitez pas à visiter régulièrement http://evajoly2012.fr

Une « thématique » par jour : Une France ouverte et cosmopolite

À chaque campagne électorale, la tentative d’exalter le sentiment national sur le dos de l’étranger et d’en faire le bouc émissaire de la colère sociale revient. Cette perversion est portée aujourd’hui au sommet de l’État par le ministre de l’Intérieur, porte-parole du Président de la République, dans une course à l’extrême droite. L’obsession gouvernementale des objectifs chiffrés d’expulsion, de la diminution de l’immigration régulière et du nombre de naturalisations doit cesser. Le respect des droits des étrangerEs est un baromètre de notre santé démocratique. À cette fin, la France doit renouer avec son aspiration, celle du pays des droits humains, celle d’une terre d’accueil, de mobilité et d’enrichissement mutuel.

En 1967, la France m’a accueillie à bras ouverts. Je suis devenue française tout de suite après mon mariage. J’ai pu étudier, travailler. Une étudiante qui arrive aujourd’hui, la circulaire Guéant la met à la porte. Une femme qui épouse un Français aujourd’hui ne sera pas française avant cinq années au moins. Je veux que la France donne à chacune et chacun la chance qu’elle m’a donnée.

 

  • Les questions migratoires ne seront plus dépendantes du Ministère de l’Intérieur. Les Ministères de la Justice, des Affaires étrangères, de l’Emploi et des Affaires sociales auront ensemble compétence sur les questions de l’asile, de l’immigration et des naturalisations. Les droits à vivre en famille, à la vie privée et aux soins médicaux seront pleinement respectés, comme le prévoient les principes généraux du droit français et les conventions internationales ratifiées par notre pays.

  • Il sera mis fin à l’arbitraire de la régularisation des sans-papiers par le recours à des critères objectifs tels que la présence sur le territoire depuis plus de 5 ans, la scolarisation d’un enfant ou encore le fait d’avoir un travail.

  • Le placement en centre de rétention ne sera plus la règle mais l’exception. Il aura lieu seulement en cas de menace à l’ordre public ou de fort soupçon de délit de fuite. Les enfants, femmes enceintes, et personnes vulnérables ne devront en aucun cas y être assignéEs. Les pouvoirs d’intervention et de contrôle des associations dans les centres de rétention seront étendus.

  • Les nombreux obstacles financiers et administratifs imposés aux étudiantEs étrangerEs seront levés. Leurs premières expériences professionnelles en France seront favorisées.

  • Le droit de vote sera accordé aux étrangerEs non communautaires qui résident depuis 5 ans en France. La liste des emplois dont sont exclus les étrangerEs sera réduite suivant les préconisations de la HALDE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.