Programme Eva Joly 2012 : Priorité aux quartiers populaires

ecologie

A moins de 1 mois du premier tour des présidentielles je vais essayer de tenir la distance en vous proposant chaque jour un extrait du programme de Eva Joly candidate soutenu par Europe Ecologie Les Verts, le Mouvement Ecologiste Indépendant et Régions et Peuples Solidaires.

N’hésitez pas à visiter régulièrement http://evajoly2012.fr

Une « thématique » par jour : Priorité aux quartiers populaires

Les quartiers sont non seulement les oubliés de cette présidence, ils ont aussi été stigmatisés et méprisés. Le Plan Espoir Banlieues n’a été qu’un grand bluff. Mais dans les quartiers les habitantEs ne sont pas résignéEs. Tous les jours, individuellement ou dans des associations, ils se mobilisent pour maintenir le lien social. Il est temps de remettre les habitants au cœur de la politique de la ville, de libérer l’énergie des quartiers, d’investir dans l’humain. Il est temps de faire confiance aux habitantEs. C’est avec les citoyens qu’il faut construire les solutions. Cela commence par leur donner un droit d’objection dans les opérations de démolition pilotées par l’Agence nationale de rénovation urbaine. Il faut aussi avoir conscience que c’est à ceux qui ont le moins qu’il faut donner le plus. Sanctuariser les services publics dans les quartiers est une nécessité absolue.

C’est à Villiers-le-Bel que j’ai rencontré un représentant du collectif “Stop le contrôle au faciès”, qui se bat pour la délivrance d’un récépissé lors de chaque contrôle. Leur dynamisme, leur refus du fatalisme et la maturité de la démarche m’ont séduite. Comme ils me l’ont dit eux-mêmes, le récépissé ne changera pas tout. Mais c’est un combat gagnable, et une belle pierre dans le jardin de toutes les discriminations.

 

  • Un euro dans le béton, un euro pour l’humain. L’effort dans la rénovation urbaine devra être maintenu. Mais pour chaque euro à l’Agence nationale de la rénovation urbaine, un euro sera donné à son « équivalent pour l’humain », l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances : éducation, formation, emploi, activité économique, santé, etc.

  • Pour désenclaver les quartiers, l’offre de transports sera accrue et sécurisée. Les navettes et taxis collectifs inter-quartiers seront développés.

  • Les aides accordées aux entreprises pour s’installer dans les quartiers populaires seront modulées en fonction de leur impact social, comme le fait l’Union européenne. L’État encouragera financièrement et techniquement la création d’entreprises par les habitantEs, les coopératives, l’économie sociale et solidaire, les associations.

  • Reconstruire la carte scolaire suivant le principe de la mixité sociale maximale : elle associera dans une même zone urbaine des quartiers centraux et périphériques. Le système d’affectation des enseignantEs sera modifié afin qu’aucunE enseignantE ayant moins de cinq années d’exercice ne soit nomméE contre son gré dans les zones sensibles. Les enseignantEs en zones sensibles bénéficieront d’un allègement des charges horaires devant les élèves pour passer plus de temps en formation continue.
  • Le régime des contrôles d’identité sera réformé. Ces derniers seront conditionnés à la délivrance d’un récépissé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.