Programme Eva Joly 2012 : La création : un bien commun pour une démocratie vivante

ecologie

A moins de 1 mois du premier tour des présidentielles je vais essayer de tenir la distance en vous proposant chaque jour un extrait du programme de Eva Joly candidate soutenu par Europe Ecologie Les Verts, le Mouvement Ecologiste Indépendant et Régions et Peuples Solidaires.

N’hésitez pas à visiter régulièrement http://evajoly2012.fr

Une « thématique » par jour : La création : un bien commun pour une démocratie vivante

La culture et les savoirs scientifiques sont des biens communs. Ils permettent aux citoyennes et aux citoyens de créer, de donner du sens à leur vie, de s’émanciper de la frénésie de consommation, de se métisser, d’inventer collectivement la société dans laquelle ils s’inscrivent. Il faut redonner aux ministères concernés les compétences qui leur permettent de mener à bien leurs missions, en toute transparence et de manière collégiale. Ainsi, que ce soit pour le soutien aux projets culturels ou de recherche, l’État et les collectivités doivent agir en cohérence, avec une attention particulière à la diversité, aux petits projets, aux lieux et pratiques en émergence sur les territoires.

 

  • Dans chaque région seront organisés des États généraux des droits culturels pour élaborer avec toutes les actrices et tous les acteurs, les politiques culturelles et instaurer une véritable culture de la transparence. Ce sera le lieu d’une mise en débat pour une réforme profonde de l’emploi artistique et culturel prenant notamment en compte les temps de travail indirectement productifs. Cette mesure inscrit dans les actes l’art comme un bien commun de première nécessité.

  • Une culture accessible à tous passe par la construction, avec les actrices et acteurs, d’une nouvelle fiscalité de l’art et de la culture, qui favorise la circulation des biens culturels « art et essai », en commençant par appliquer le taux super-réduit de TVA aux œuvres écrites, littéraires, artistiques et philosophiques.

  • L’éducation artistique et l’éducation populaire doivent redevenir un pilier essentiel des politiques publiques sur l’ensemble du territoire. Nous lancerons des conférences territoriales qui y sont dédiées, avec l’ensemble des collectivités locales et des associations, afin de définir et coordonner l’enseignement artistique dans le circuit scolaire comme extra-scolaire, et tout au long de la vie.

  • Pour redonner aux scientifiques leur indépendance, la logique du tout-projet et de la concurrence exacerbée sera abandonnée. Les moyens de l’Agence nationale de la recherche et du grand emprunt seront progressivement transformés en financements publics récurrents et en postes stables, à commencer par 5 000 postes dès 2012.
  • Pour remettre la démocratie et la collégialité au cœur de l’enseignement supérieur, la réforme des universités sera remplacée par une loi élaborée avec la participation de tous les acteurs. Les grandes écoles se rapprocheront des universités au sein de structures fédérales et démocratiques assurant un maillage équilibré du territoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.