Piranha 3D

Si on peut lire sur une affiche Sea Sex and Blood, Piranha 3D nous offre plutôt un Lac, des nibards, de la chair et du sang.
Le réalisateur français Alexandre Aja après notamment l’excellent Haute Tension et La Coline a des yeux nous offre un film d’horreur avec juste ce qu’il faut de sang pendant 1h30.

Pas vraiment un remake du Piranha de Joe Dante (qui avait beaucoup plus à Steven Spielberg réalisateur des Dents de la Mer) , Alexandre Aja a réussi à réunir à l’écran quelques acteurs sympathiques :

– « Retour vers le futur » offre l’actrice principale avec Elisabeth Shue mais surtout Christopher Lloyd alias le Doc comme si celui ci avait ramené les vilains poissons du passé…

– Les Dents de la Mer nous offre Richard Dreyfuss qui jouait un scientifique dans le film de Steven Spielberg

– Jerry O’Connel (scream 2, …) dans un rôle qui lui va très bien

– Kelly Brook, LA bombe du film… accompagné d’une Riley Steele habituellement habituée aux films X mais qui se fera très bien croqué… ainsi que 2 ou 3 autres « copines » du X qui font quelques courtes apparitions avant de se faire bouffer…

Mais aussi Ving Rhames, Dina Meyer (plusieurs Saw, …) , Ricardo Antonio Chavira (Carlos de Desperates Housewives) , Eli Roth, … pour des petites ou grandes apparitions…

Si Alexandre Aja fait commencer son film tout doucement, (trop doucement ?), présentant un petit peu la future chair à canon (enfin à Piranhas) lorsque le carnage commence c’est le festival de chair et de sang qui n’en finit plus : plus aucune seconde de répit… La chair se déchire à grande vitesse et l’horreur envahit l’écran jusqu’au bout…
Nous sommes même à la limite de l’indigestion : les chairs de déchirent, les poissons dévorent, les petites scènes gores se succèdent à grande vitesse : les petits poissons sont très voraces et l’eau du lac rougit de plus en plus…

C’est panique à la plage et le festival mélant chair et sang n’en finit pas, l’écran étant rapidement envahi par des hommes et femmes paniqués, blessés (voir très blessés) :

D’ailleurs toutes les morts ne seront pas forcément provoqués par les méchants carnassiers mais je vous laisse ces surprises… car le réalisateur a su se faire plaisir pour notre plus grand plaisir…

Enfin concernant la 3D je laisse le réalisateur faire la conclusion :

« On a envie de toucher les seins, les morceaux de chairs qui volent, les piranha qui te mordent, on a envie d’être immergé dans le lac avec eux »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.