Municipales 2008 : Verts Haute-Vienne stratégie pour Limoges et son agglomération 7


Réunis en Assemblée Générale, les Verts de la Haute-Vienne ont choisi leur stratégie pour Limoges et son agglomération, ainsi que leur tête de liste.
Cyril Cognéras (tête de liste) et Hayat Lotfi mèneront une liste autonome, Verte et ouverte au monde de l’écologie, à Limoges.
Après Jean-Jacques Bélézy (UDF-MoDem), voici la deuxième tête de liste officiellement connue à Limoges (bien que le candidat du Modem ait été lui directement investi, et non choisi par les adhérents, ce qui pose problème, comme dans d’autres villes, aux adhérents de ce parti…).

Les Verts présenteront aux limougeauds un projet déclinant les grands thèmes de l’écologie politique. Ainsi un Plan Climat pour Limoges, les transports, la démocratie locale, la santé, seront parmi les thèmes centraux. La culture et les aspects sociaux, indissociables des questions environnementales, feront l’objet de parties importantes du programme des Verts.

Les Verts soutiendront toutes les tentatives de constitution de listes Vertes dans les communes de Limoges Métropole. A cet égard, la constitution par ces listes d’une plate-forme de propositions pour l’agglomération sera un pas en avant vers plus de transparence et de démocratie, et une approche nouvelle de la politique locale.

Plus d’infos sur le Wikipédia (les interessés corrigeront et compléteront si besoin directement sur le wikipedia) :

Cyril Cognéras est un homme politique français. Né à Tulle en 1972, dans une famille de gauche, il milite d’abord de 1991 à 2001 au Parti Socialiste. Il y sera un partisan de François Hollande.
En 2001, il adhère au Partit Occitan qu’il représente aux élections législatives de 2002 à Limoges et aux élections régionales et européennes en 2004 sur des listes vertes.
Il rejoint les Verts Limousin en Juillet 2004. Membre du CA de FIAN FRance, il est aussi syndiqué à la CGT.
Partisan du NON au referendum sur la Constitution Européenne, il rentre dans la tendance Espoir en Actes et est élu au CNIR en 2006. Proche de Cécile Duflot et de Jérôme Gleizes, partisan de l’autonomie vis à vis du PS, il est chargé des relations extérieures à la Commission Regions-Fédéralisme des Verts.
En 2007, il est candidat suppléant aux legislatives (3ème circ.).
En 2008, il se présente aux Elections Municipales à Limoges

Ex-secrétaire des verts 87, Hayat Lotfi fut candidate aux cantonales sur Limoges Carnot en 2004 et obtint 14 % des voix

Le reste de la liste Verte et Ouverte devrait se constituer dans les jours et semaines à venir. Les personnalités vertes de Limoges y seront bien entendus toutes représentées.
Mais également des personnalités dit d’ouverture c’est à dire proches et acteurs du monde de l’écologie (le vilain mot à la mode alors que les Verts ont toujours accordé une “place de choix” à leurs “alliés” et “proches” : ce fut d’ailleurs le cas pour Cyril Cognéras qui fut sur une liste Verte et Ouverte quand il était au parti occitan…)


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 commentaires sur “Municipales 2008 : Verts Haute-Vienne stratégie pour Limoges et son agglomération

  • cop'

    Un « noniste », c’est à dire un « compagnon » ( inconscient ?) des partisans conservateurs européens qui disaient « le traité de Nice ou la mort ! », et, qui nous a scotché pour un bon bout de temps sur marches de l’Europe ultra-libérale de Nice et de maastricht …

    Peux tu demander à Cyril Cognéras d’écouter ce que disait un député clairvoyant

    qui préconisait un « OUI DE COMBAT » :

    http://www.radiofrance.fr/listen.php?pnm=pnm://son.radio-france.fr/locales/bleugironde/infos/dom210405.ra

    MERDE !

  • metallah

    personnellement (j’ai défendu le Oui) je ne cherche plus à savoir qui du Oui ou du Non avait raison ou tord. Les citoyens ont voté.
    maintenant il faut trouver comment s’en sortir (il y a plusieurs manières de procéder, plus ou moins difficiles) en prenant à la fois en compte ceux qui ont voté Oui et ceux qui ont voté Non

    personnellement je pense que ce qui comptait ce n’était pas le Oui ou le Non à un texte (auquel on a fait dire tout et n’importe quoi) Mais les politiques qui viendraient, qui seraient appliqué

    voter Oui, n’aurait pas changé grand chose si absence de volonté politique forte n’avait pas suivi
    idem pour le Non (on voit d’ailleurs où on en est)
    Cecile Duflot avait d’ailleurs bien résumé la situation : le oui comme le non ne changeront pas grand chose si ensuite il n’y a pas “combat politique” … (en gros c’était l’idée)

    une constitution c’est beau mais ensuite il faut des applications politiques…

  • cop'

    Tu veux savoir ce que les « nonistes » ont gagné et ce que les peuples d’Europe ont perdu ? Hé bien, pour te faire une p’tite idée, tu peux jeter un oeil ici : http://lipietz.net/spip.php?article2065

    Personnellement, je ne voterai jamais pour quelqu’un qui a participé à ce « foutage de gueule » et qui nous a mis dans la m… jusqu’au cou ! A bas les Tories d’outre-Manche ou de

    PS : De plus, les « nonistes-verts » n’ont pas respecté les règles démocratiques de leur parti ; ce qui n’ouvre pas des perspectives réjouissantes pour l’avenir … Cependant, moi le non-encarté, je voterai pour les VERTS(93) aux prochaines élections municipales! :-;

    Petit rappel :

    => LES CONSERVATEURS BRITANNIQUES DISENT « NON AU TCE » :
    « les conservateurs, qui feront campagne pour le « non », respecteront ce résultat. Mais si les Britanniques votent pour le « non », alors un gouvernement conservateur poserait son veto à toute constitution alors que les travaillistes se contenteront de renégocier le texte. Nous avons besoin d’un débat honnête sur ce sujet, mais Tony Blair veut le détourner en en faisant un débat pour ou contre l’Europe alors qu’il ne s’agit que de savoir si nous acceptons ce texte ou non. En réalité, si les Britanniques refusent ce texte, ils rendront service à l’Union européenne qui pourra alors se moderniser sur de nouvelles bases en ayant le Royaume-Uni à sa tête dans ce mouvement. Notre position est claire : l’Union européenne n’a pas besoin d’avoir une constitution : les États membres en ont déjà une et peuvent signer des traités, l’Union européenne n’est pas un État nation. Il faut une Europe flexible, moins bureaucratisée et plus concentrée sur la compétitivité internationale. Si on donne plus de compétence à l’Union européenne, l’économie britannique sera plus régulée et, surtout, l’Union deviendra un État supra-national auquel les États membres devront se soumettre. »

    Source: (Extrait) The Guardian du 22 avril 2004.

  • metallah

    Cop’ je suis très au courant de tout ça, merci bien… je me suis bien assez agacé avec des nonistes…
    ceci dis je suis pour une réconciliation équitable du Oui et du Non (d’autant plus que la campagne de certains OUI est certainement tout aussi responsable de la victoire du Non, que certains Nonistes)
    je suis pas pour (non encarté moi aussi sauf aux jeunes Verts) écarter tel ou tel personne, les Verts ne peuvent pas se le permettre… d’autant plus qu’il y a noniste et noniste (et certains ont pu avoir contrairement à d’autres des arguments honnêtes…)

    de plus tu dis “Les Nonistes Verts” : je dirai “des nonistes verts” …

    Bref le Ouiste (limite un peu hard des fois) que je fus n’aura aucun problème à voter pour l’ex Noniste qu’est Cyril (il y aura certainement des nonistes et des ouistes sur la liste : puisque je rappele que c’est un scrutin de liste !)

    les Nonistes Verts n’ont souvent (sauf rares cas) rien à avoir avec les nonistes de la gauche de la gauche (bien encore qu’il y ait des rares cas tout à fait honnêtes et qui ont reconnu plus tard certaines erreurs je pense parmi eux)

    Tristan : Merci pour Cyril 😉
    bonne chance quand meme au candidat du Modem, meme si tu sais ce que je pense des désignations…

  • metallah

    puis Cop’ (apparement ton truc sur l’occitan avait été spammé) arrete de tourner en boucle le TCE
    tu me rappeles certains Nonistes qui depuis le NON rabachent sans arret le TCE comme si ils avaient du mal à se remettre de leur propre vote…
    il faut avancer ! c’est tout ce qui compte (mais pas n’importe comment évidemment)