Le grand écart : au delà des discours quelles actions mènent réellement les élu-e-s du Front de Gauche en Bretagne

 

Un exemple du décalage entre les discours et les actes… Avec la Bretagne…

Mais ailleurs en France nous constatons que de nombreux élus Front de Gauche (plutôt le plus souvent des élus PCF) sont en décalage complet avec le reconversion déclaré dans le programme de Jean Luc Mélenchon.

C’est le cas dans de nombreux départements et communes, et nombreuses régions (notamment où le PCF, comme en Bretagne, a été élu sur la même liste que le PS en 2010)

(il est à noter que bien entendu les exceptions confirment la règle… bien entendu ! je pense notamment à quelques élus tels que Corinne Morel Darleux ou encore une bonne partie des élus du Parti de Gauche, minoritaires au sein du Front de Gauche par rapport au PCF, y compris en Limousin…)

Le Front de Gauche ne semble pas accepter les critiques venant de Europe Ecologie Les Verts, mais si les militants écologistes gueulent ce n’est pas par jalousie ou que sais je encore… mais bien parce qu’il y a le discours et les actes…

Et pour le moment dans les actes le FdG n’est pas plus écologiste que le PS !

Pas Plus Pas moins ! Les écologistes ne doivent donc pas choisir ou le PS ou le FdG mais préférer des partenariats multiples !

 

 

ENERGIE

Extrait du programme présidentiel et parlementaire du Front de Gauche (p.14) :
« Nous proposerons un débat public national immédiat sur la politique énergétique en France. Ce grand débat devra permettre la remise à plat des choix énergétiques et du nucléaire et préparer le remplacement des énergies fossiles. »

Le 17 décembre 2010, le groupe des élu-e-s Europe Écologie Les Verts au Conseil régional de Bretagne inquiet du développement par la DCNS du programme flexblue qui prévoit d’ancrer en mer des petits réacteurs nucléaires de 50 à 250 MW dépose un voeu afin que la Région Bretagne fasse connaître son opposition à l’implantation de ce type de projet.
Le voeu est adopté mais le groupe communiste s’abstient.

 

Extrait du programme présidentiel et parlementaire du Front de Gauche (p.14) :
« Nous programmerons les investissements publics, les emplois et les formations nécessaires à la sobriété, à l’efficacité énergétique et à la diversification des sources d’énergie, notamment en faveur des énergies renouvelables. »
Le pacte électrique breton prévoit l’implantation d’une centrale gaz de 450 MW à Landivisiau. On est loin d’une politique de sobriété énergétique. Pourtant l’ensemble des groupes politiques du Conseil régional vote le texte, à l’exception bien sur d’EELV et de l’UDB.

 

TRANSPORTS

Extrait du programme présidentiel et parlementaire du Front de Gauche (p.15) :
«Toutes les politiques publiques concourront à lutter contre l’émission de gaz à effet de serre (GES). »

Outre la centrale gaz de Landivisiau le groupe communiste au Conseil régional de Bretagne a voté en faveur des subventions accordées pour la construction de l’aéroport de Notre Dames des Landes.

Le groupe communiste vote systématiquement les subventions aux huit aéroport bretons et a voté une subvention auprès de la Chambre de Commerce et d’Industrie pour combler le déficit de fonctionnement de l’aéroport de Lannion.

Notre demande de l’élaboration d’un schéma aéroportuaire breton depuis plus 5 ans n’a jamais été soutenue par le groupe communiste.

 

EAU

Extrait du programme présidentiel et parlementaire du Front de Gauche (p.16) :

« Nous défendrons résolument le droit inaliénable à l’eau comme bien commun de l’humanité en engageant un processus d’appropriation sociale de la gestion de l’eau et de l’assainissement.
Nous accompagnerons la gestion publique de l’eau par les collectivités territoriales compétentes afin de leur permettre d’en assurer la maîtrise publique et donc le contrôle par les citoyens, les élus et les usagers.
A Rennes, Brest, à Quimper, les élu-e-s communistes continuent à défendre les délégations de service public aux grandes multinationales de l’eau.

Au Conseil régional de Bretagne Europe Écologie Les Verts demande, dès juin 2010, que la Région Bretagne s’engage dans l’élaboration d’outils d’aide à la décision pour les collectivités bretonnes pour le choix de gestion des services publics eau et assainissement.
Pendant un an le groupe communiste (et socialiste) refusera de donner suite à cette demande.

En session du 16 décembre 2011, le Conseil régional affirme son soutien au Forum Mondial de l’Eau,organisé par les grandes multinationales. Le « Forum Mondial de l’Eau » qui s’est tenu à Istanbul en 2009, s’était conclu par le refus de reconnaître dans la déclaration finale le droit à l’eau comme un droit fondamental. Le groupe communiste vote ce soutien.

Pour contre balancer cette décision, Europe Écologie Les Verts dépose un voeu afin que la Région Bretagne soutienne le Forum Alternatif Mondial de l’Eau organisé par les ONG. Communistes et socialistes rejettent ce voeu.

 

AGRICULTURE

Extrait du programme présidentiel et parlementaire du Front de Gauche (p.19) :
« Nous mettrons en oeuvre un plan de transition écologique de l’agriculture en vue de faire de l’agriculture française un modèle d’agriculture de qualité, sans OGM, largement autonome en ressources non renouvelables, relocalisée, participant à la santé publique des consommateurs et contribuant à la lutte contre le réchauffement climatique. »

Toutes les aides au secteur agricole et agro-alimentaire présentées en Commission Permanente du
Conseil régional de Bretagne sont votées par le groupe communiste dont celles qui sont les plus en contradictions avec le programme du Front de Gauche : subventions destinées à conforter les filières d’élevage hors sol, subventions destinées aux groupes agro-industriels dans leur démarche d’internationalisation et d’exportation, subventions destinées aux matériels d’épandage,outils de l’agriculture chimique.
Extrait du programme présidentiel et parlementaire du Front de Gauche (p.19) :
« Nous stopperons et inverserons le processus de concentration de l’agriculture et recréerons des emplois en agriculture. »

Le Conseil régional de Bretagne subventionne largement l’agriculture productiviste et indirectement la concentration agricole. Une subvention 650 000 € a été octroyée à la Cooperl (8 juillet 2010), entreprise qui avait fait 11 millions d’euros de bénéfice l’année précédente.
Le groupe communiste vote la subvention alors même que le rapport présenté prévoyait des suppressions d’emplois.

 

Extrait du programme présidentiel et parlementaire du Front de Gauche (p.20) :
« Les marges de manoeuvre nationales pour l’utilisation des aides Pac seront pleinement utilisées pour favoriser l’agriculture paysanne, l’emploi et la transition écologique de l’agriculture. »

Le groupe communiste a pourtant voté en faveur des subventions à la méthanisation pour les trois plus gros producteurs de porcs de Bretagne. Pas sur que cela aide l’agriculture paysanne…

 

EGALITE FEMMES-HOMMES

Extrait du programme présidentiel et parlementaire du Front de Gauche (p.22) :
« harmoniser par le haut les droits des femmes européennes, en adoptant au niveau communautaire les lois nationales les plus progressistes : lois néerlandaises sur la contraception et les droits des homosexuel(le)s, française sur le viol, belge sur la parité, suédoises sur l’avortement et le congé parental, danoise sur l’éducation sexuelle… »

Afin d’oeuvrer en faveur de l’égalité femmes-hommes Europe Écologie Les Verts dépose en voeu pour
la mise en oeuvre d’un pass’ contraception. Il a vocation a faciliter et initier un parcours d‘autonomie
des jeunes en les rendant acteurs de leur propre santé et donner aux jeunes filles et aux jeunes garçons
un accès anonyme et gratuit à une contraception.
Les groupes communiste et socialiste votent contre cette proposition.
IMMIGRATION

Extrait du programme présidentiel et parlementaire du Front de Gauche (p.22) :
Nous régulariserons les sans-papiers dont le nombre a augmenté du seul fait des réformes de la droite.
Nous décriminaliserons le séjour irrégulier, nous fermerons les centres de rétention, nous rétablirons le droit au séjour pour raison médicale.

En Juin 2011, Europe Écologie Les Verts dépose un voeu afin que le Conseil régional de Bretagne affirme son soutien aux élèves sans-papier scolarisé dans ses lycées et s’engage sur une action de parrainage républicain de ces élèves.
En commission solidarités le groupe communiste vote contre le voeu. Il ne pourra être débattu lors de la session.

2 réponses sur “Le grand écart : au delà des discours quelles actions mènent réellement les élu-e-s du Front de Gauche en Bretagne”

  1. Je note juste que la réalité n’est pas si simple en ce qui concerne l’aéroport de Notre Dame Des Landes: grand micmac politique en dehors du clivage gauche-droite: Les communistes sont pour mais le Parti de gauche et le NPA locaux sont contre, EELV est contre, mais le PS est pour. Le Modem est contre et l’UMP est pour tandis que Dupont-Aignan s’est déclaré contre (et le FN aussi, il me semble mais pas sûr).
    Pour en revenir au sujet, le FDG est donc divisé sur ce sujet, ce qui explique l’absence (à ma connaissance) de position sur ce sujet par Mélenchon au nom du FDG.

    1. c tout à fait exact… ceci dis du coté des élus les votes sont clairs… et si des élus PG peuvent voter « écolos » souvent c’est loin d’etre le cas du coté des élus PCF… qui votent très souvent comme le PS (voir fait parfois bien pires)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.