Impressions politiques

Alors que 40% (des sondés) sont indécis et que nombreux indécis sont curieusement très politisés on nous sert déjà depuis quelques mois un duel connu d’avance (sauf que là Sarkozy pourrait tenir le role de Jospin et donc perdre, voir même finir 3ème voir…). Je vous livre ici quelques reflexions qui ne sont pas de moi… L’une sur la gauche qui a peur et la primaire se déroulant à droite… Une autre reflexion montre que l’indécision peut mener à tout : cet indécis votera Voynet (car il n’y a rien d’autre à gauche) et apparement ce ne sera pas le seul (un électorat s’en va vers le vote utile, un autre arrive ? merde…)

Commençons avec cet article relativement interessant sur la primaire à droite qui a lieu en ce moment sous nos yeux… Bayrou Vs Sarkozy qui rappele finalement du Balladur Chirac, du Barre Chirac, du Giscard Chirac, du Pompidou Poher… Et où encore une fois, encore plus cette fois avec un Bayrou qui efface le mot UDF sur sa profession de foi… Personnellement, et je l’avais plus d’une fois, Bayrou nous rejoue, en plus fin (voir plus sincère, même si…) le coup du Chirac de 95…
Et comme si cela ne suffisait pas, voilà qu’une partie de l’électorat socialiste, mais également la ligne du parti lui même, trouve le moyen de pencher vers le centre voir le centre droit… Quoi que finalement avec le renfort du MRC et PRG rien de plus normal, mais ce penchant avait déjà commence au sein du PS même si sa candidate tente (avec un certain talent) à ratisser en réutilisant des thèmes tantôt très à gauche tantôt au centre…
Et avec ce satanée vote utile (qui pourrait finir par donner Royal à 30% au lieu de 25%) il y a une tentative de faire exploser tout les partis qui sont à sa gacuhe, voir à les ignorer dans le futur… Les faire exploser d’autant plus facilement qu’on pourrait regarder d’un autre oeil les candidatures de Besancenot (et parler du Deal des signatures avec Dray, pour faire exploser les collectifs) ou Bové (même si là c’est surtout une histoire de législative où il faudra que lui même, « ses troupes, » et les troupes des Verts restent très vigilants)

Je reprendrai donc ces deux commentaires sur ce blog et je vous invite à lire cet article :

Le jeudi 12 avril 2007 à 22:38, par Metallah je ne suis pas certain qu’il faille considérer Bové comme un « ennemi » même si il y aurait des choses à dire je serai par contre beaucoup plus critique envers la LCR et Besancenot le bruit courrant sur le deal des signatures (avec Dray) permettant de faire exploser les collectifs je crois que c’est Lipietz qui le dit : plus l’extreme gauche va vers l’extreme gauche, plus le PS va vers la droite (et vice versa) la LCR est donc parfaite dans ce role, plus que Bové (qui l’a mauvaise après son ex ami Besancenot qui tente de mettre la tête de Bové sous l’eau)

Le jeudi 12 avril 2007 à 22:43, par Alexis Ce n’est pas la LCR qui ira présenter (et fair eélire) des candidats législatifs dans les fiefs PC, alors qu’il pourrait très bien y avoir des bovétistes. cela réduirait la part (artificiellement haute du fait des largesses du PS) du PC sans que le PS officiellement ne continue de protéger la circonscription. Le second effet, c’est que si qq bovétistes se font élire ainsi, le PS voudra probablement les intègrer dans le « quotas » écologiste, réduisant ainsi le nombre de verts, tout en se vantant devant l’opinion d’avoir laissé des sièges aux écologistes. je la voit bien comme ça la manip moi 😉

Passons à présent à ce post que j’ai trouvé très interessant… Celui d’un indécis, un « plutôt communiste » qui ne savait toujours pas pour qui il allait voter, et qui a décidé de poser les choses à plat, en écrivant une note… Au fil de l’écriture et après avoir fais le tour des candidats il s’est rendu qui lui était impossible de voter pour chacun d’entre eux, sauf Voynet, même si celle ci était assorti d’un « Bof »… Mais entre un « Bof » et un « Impossible » la marge devient grande, surtout quand ce même indécis en y réfléchissant se décide à regarder avec plus de sérieux cette candidature « sous estimé »

Je trouve ses reflexions relativements interessantes, et je vous invite donc à les lire, même si je ne suis pas d’accord sur tout, il y a finalement du bon sens…
extraits :

Les 100 propositions de Royal montrent à quel point il est impossible de dégager une quelconque cohérence du fatras idéologique qu’est devenu le PS à force de synthèses improbables Les 125 propositions de Bové/Besancenot/Buffet invalident la démarche – démagogique – prônée par Bové de consensus trans-parti : 125 propositions c’est beaucoup et c’est surtout la concaténation des désirs des militants de tous bords

Je n’ai pas creusé très profond mais vu de loin, Voynet me semble tenir un discours plus rationnel que les autres candidats et la rationalité en politique devrait être récompensée. C’est le seul vote que je puisse me permettre pour protester devant le tableau apocalyptique de la gauche : elle prend une drôle de pente et je ne voudrais surtout pas encourager cela.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.