Histoire de la révolution écologiste par Yves FREMION jeudi 11 décembre‏

Yves Fremion présentera son livre : Histoire de la révolution écologiste jeudi 11 décembre 20h30 à Limoges salle blanqui 3 (entrée libre) . Depuis les précurseurs, scientifiques ou penseurs (d’Élisée Reclus à Serge Moscovici, de Henry David ’Thoreau à Jacques Ellul, de Robert Hainard à Ivan Illich), jusqu’à la création des mouvements (Amis de la Terre, Survivre et Vivre, Génération écologie, les Verts) qui ont amené doucement depuis 1968 la révolution écologiste…

L’écologie a bouleversé le paysage politique en France, comme dans la plupart des pays du monde, et s’est installée comme un grand courant de pensée politique. Plusieurs de ses dirigeants ont été promus à de hautes fonctions de l’État, et l’ensemble de la classe politique à du prendre en compte ses idées nouvelles.

Après l’avoir définie comme ” ce qui articule la défense de l’environnement, la solidarité sociale, le combat démocratique et l’équité entre pays du Nord et du Sud ” Yves Frémion nous livre l’histoire de l’écologie politique en France. Depuis les précurseurs, scientifiques ou penseurs (d’Élisée Reclus à Serge Moscovici, de Henry David ’Thoreau à Jacques Ellul, de Robert Hainard à Ivan Illich), jusqu’à la création des mouvements (Amis de la Terre, Survivre et Vivre, Génération écologie, les Verts) qui ont amené doucement depuis 1968 la révolution écologiste. Les grandes dates, les grands événements (Bugey, Larzac, Plogoff, Malville, fauchages d’OGM, luttes contre les marées noires…), tout en évoquant les premiers candidats aux élections (de Dumont à Voynet en passant par Lalonde, Waechter, Mamère, Cohn-Bendit, Lipietz…). Cette révolution écologiste est autant une rupture avec le libéralisme ambiant qu’avec la tradition du ” mouvement ouvrier ” qui l’a précédée, ce qui la rend difficile à classer sur le sempiternel axe gauche-droite,

Yves Frémion, écrivain et journaliste, est entré chez les Verts en 1987. Il en est devenu rapidement député au Parlement européen puis conseiller régional. Il suit depuis 1968 les aventures complexes de l’écologie politique.

Quelques éléments en vrac pour comprendre : ( on en retrouve bien d’autres ici )

Didier Anger a été un acteur majeur de la fondation des Verts et des premières années de la vie du parti. Il nous raconte ici le début des luttes anti nucléaire, l’alliance au centre proposée par Brice Lalonde en 1983, la liste ERE et le projet LSD, et fait un salutaire rappel historique du sens du “ni-ni” de l’époque : Ni Capitalisme d’Etat Ni Capitalisme Privé

Didier Anger revient sur les Verts

Guy Philippon est né en 1927. Son histoire politique traverse le PSU dont il a été un dirigeant et les Verts qu’il a rejoint en 1998. Elle est commune à une partie des Verts et constitue l’une des racines de l’écologie politique. L’affaire LIP dont il parle ici constitue un des évènements les plus marquants de l’après mai 68.

Guy Philippon revient notament sur l’affaire LIP

La lente fondation de l’écologie politique et les Verts :

* L’après 68 : Les mouvements Gauchistes :
Les mouvements gauchistes par Yves Frémion

* Les premiers groupes écologistes :
années 70 , les premiers groupes écologistes par Yves Frémion

* 1974 :
La candidature de Réné Dumont par Yves Fremion

* 1977 :
Manifestation de Malville par Yves Fremion

* 1978 :
Ecologie 78 par Yves Fremion

* Vers la création d’un parti politique :
Années 70- 80, l’avant Verts, par Yves Frémion

* Fondation des Verts, retour du le Ni Ni Par Yves Frémion

* La Presse, la littérature :

Les auteurs de Science Fiction par Yves Frémion

De Hara-Kiri à la Gueule Ouverte, les années Pierre Fournier

Des figures qui comptent (raconté par Yves Frémion) :

Elisée Reclus

André Gorz

Robert Hainard par Yves Fremion

Ivan Illich

Jacques Ellul

Serge Moscovici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *