Eva Joly un parcours exemplaire

Depuis quelques jours vous pouvez consulter le CV de Eva Joly sur le fameux réseau social Linkedin.com

Eva Joly démontre qu’elle a toutes les qualités et l’expérience requise pour devenir Présidente de la République.

Un parcours qui commence en France comme Secrétaire chez Barclay puis des petits boulots pour payer ses études de droit (styliste, dactylo, interprète) et qui continue aujourd’hui comme député européenne et candidate des écologistes pour les présidentielles…

L’ancienne juge d’instruction surtout connue pour l’affaire Elf a bien plus d’une seule corde à son arc :

Petits boulots avant de devenir Chef du service juridique de l’hôpital psychiatrique d’Étampes, Substitut du procureur de la République, détachée au Comité interministériel de restructuration industrielle Puis pendant presque 10 ans juge d’instruction au pôle financier du Palais de justice de Paris…

Craignant pour sa sécurité elle part pendant quelques années en Norvège où elle devient conseillère du gouvernement norvégien dans la lutte contre la corruption et la délinquance financière internationale Puis Conseillère spéciale au sein de l’Agence norvégienne pour le développement international (NORAD) contre la corruption et le détournement d’argent

Sa carrière politique commence alors, en même temps que son retour en France, vers 2007 mais surtout 2008 au moment où elle rejoint Europe Ecologie…

Dans le même temps la crise économique passe par là… et elle est appelé par le nouveau gouvernement Islandais pour devenir conseillère spéciale dans l’enquête sur la faillite du système bancaire d’octobre 2008

(Son expérience en Norvège puis Islande démontre là encore ses compétences et le fait qu’elles sont reconnus à l’Internationale…)

Parallèlement elle est depuis 2009 députée européenne et Présidente de la commission du développement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.