Emploi Europe Ecologie : UNE NOUVELLE DIRECTIVE EUROPÉENNE SUR LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL SANS PERTE DE SALAIRE

3ème proposition de ce pilier Emploi : UNE NOUVELLE DIRECTIVE EUROPÉENNE SUR LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL SANS PERTE DE SALAIRE

► téléchargez le tract “10 bonnes raisons de voter Europe Ecologie”

► téléchargez le Contrat Ecologiste pour l’Europe

LA CRISE REMET À L’ORDRE DU JOUR LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL EN EUROPE.

C’est à la fois un gisement d’emplois et un filet de sécurité pour l’emploi. Il est possible d’harmoniser par le haut les politiques sociales en Europe. Le temps de travail doit être encadré pour protéger la santé et la sécurité des salarié-e-s et leur permettre de concilier vie professionnelle, vie privée et vie familiale.

L’ACTUELLE DIRECTIVE IMPOSE UN MAXIMUM DE 48 HEURES de travail par semaine.
Elle doit être remplacée par une nouvelle directive établissant la norme à 1 500 heure  travaillées par année, sans diminution des bas et moyens salaires.
Elle fixera des principes généraux en accord avec ceux proposés par la Confédération européenne des syndicats et imposera une période de référence pour que le calcul des heures de travail soit encadré et contrôlé.

LA QUESTION DE L’ARTICULATION DES NIVEAUX DE NÉGOCIATION (interprofessionnelle, de branche ou d’entreprise) et les modalités concrètes de mise en oeuvre – y compris les modalités de compensation pour les petites entreprises – seront renvoyées aux règles nationales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.