Dans le retro d'un militant ecolo

Depuis 2008, suite au “retour-renaissance” des Verts aux municipales puis aux appels de Cohn Bendit et d’autres, le parti “Les Verts” via son “exécutif” et son “parlement” ont validé à chaque fois à l’unanimité (ou presque) le lancement puis la poursuite du rassemblement des écologistes : aux européennes tout d’abord puis aux régionales…
L’occasion pour moi de revenir sur ces quelques années de militantisme web et sur le terrain tout en examinant vers quelle structuration du type “Union des Ecologistes” nous pourrions aller tous ensemble…J’avais déjà commis ce précédent billet sur les débats qui avaient eu lieu entre 2006 et 2009 au sein de l’écologie…

L’occasion pour moi de refaire un coup d’oeil dans le retro pour voir mon parcours militant depuis…

Début 2006

Militer Pourquoi ? :
Vers l’engagement…
Je m’interrogeais début 2006 sur mon engagement et sur sa concrétisation… Car finalement je suis moi même un ex non adhérent… Adhérent tardivement aux jeunes Verts puis aux Verts

Mon rapprochement progressif c’est effectué dès 2004/2005 notamment lors des débats autour du TCE…

Les primaires chez les Verts :
J’en profitais également pour surveiller les primaires internes des Verts avec une préférence pour Duflot et Voynet
Toujours été un grand sympathisant des Verts et c’est à partir de ce moment là que j’ai commencé à réellement me rapprocher
Un tour d’horizon des candidats aux primaires et un topo sur mes préférences (alors que je n’étais pas adhérent)

Avril 2006 :
Sur la base d’écrits de Alain Lipietz je proposais une première initiation à l’écologie politique : l’idée du triangle écolo…
basé sur la solidarité, la prise en compte de son environnement et la démocratie… avec bien entendu l’existence d’une économie plurielle…
Juin 2006 :
Puis courant Juin, avant même l’arrivée du “médiatique Hulot” dans l’arène on voit se multiplier des rencontres entre ecolos
Eco’Rev en organise une…

On peut commencer à entrevoir des rencontres, des Assises de l’Ecologie POlitique, qui verraient dans un premier temps tous les écologistes qui se veulent plus ou moins indépendants (c’est-à-dire n’appartenant pas clairement à l’uMP ou le PS, ou d’autres partis productivistes ou extremistes) se rapprocher et discuter. Des politiques (Voynet,Cochet, Lepage, Hulot, Bové), des associatifs (l’Alliance pour la terre et toutes ses ONG composantes : GreenPeace, WWF, LPO, etc,etc..) mais aussi des personnalités étrangères

Juillet 2006 :
“Je militerai au côté des Verts mais je militerai aussi pour mes convictions. Je pense en effet qu’une union des écologistes serait la meilleur chose qui pourrait arriver.”

Aout 2006 :
Hulot et Lepage chez Les Verts

Septembre 2006 :
Rencontre Hulot, Voynet, Lepage

(pendant ce temps là Bové et d’autres partent vers d’autres aventures : gauche de la gauche… soutien à la candidature PS…
Et on commence à entrevoir aussi quelques rapprochements entre Bayrou et certains ecolos qui rejoindront le futur Modem après être passé par une case Hulot…)

Novembre 2006 :
Les ecolos doivent ils s’unir ?

Devant ces difficultés je me pose bien entendu cette question…

Et face aux 2 candidatures annoncées (Lepage et Voynet) je résume ainsi :

une plateforme commune de l’écologie : pas seulement Verts, pas seulement Verts + cap21 , encore moins verts+ écolos de gauche… Non TOUS ! Du moins essayons ! inventons !
Et quand je dis tous c’est : Verts, cap21, tout les autres partis se considérant à couleur écolo, tout les militants internes aux grands partis ayant une couleur écolo, les adhérents des associations écolos, les simples citoyens sympathisants (…)
Une plateforme pour travailler tous ensemble, et il faudra l’inventer, être créatif… Je suis favorable à cette plateforme même si je ne sais pas encore de quel type elle doit être et quelle méthode nous devrons adopter ! C’est à nous tous d’y participer

J’en venais même jusqu’à dire :

Peut être les retrouvera t’on plus tard lors d’une union allant de Bové à Hulot en passant par Voynet et Lepage


Décembre 2006 :
Définir l’écologie
La protection de l’environnement ? Est ce qu’une des pistes ne serait pas l’anti productivisme et sa définition ? Quel place pour le capitalisme et l’anti capitalisme ? Et le libéralisme dans tout ça ?

Bref définir l’écologie simplement alors que c’est un projet politique complexe me taraudait à la veille des élections…

Janvier 2007 :
Appel Eco Citoyen
coécrit avec Isabelle, So Ann et Grégoire (future co réalisatrice de Home, associative et cofondatrice de EcoloInfo et jeune militant Cap21)
“Pour une union cordiale de l’écologie politique – N.Hulot – C.Lepage D. Voynet. Non à une candidature solitaire de N. Hulot”

Hulot se retire le 22 Janvier 2007
A 90 jours du premier tour, Nicolas Hulot a donc annoncé qu’il renonçait à être candidat
et je l’en félicite
y compris en terme de stratégie à long terme (le roseau qui plie mais ne rompt pas)

24 Avril 2007 :
Quelle union des ecolos ?

Toujours et encore cette même question… En pleine fin de campagne des présidentielles…

Et je concluais simplement ainsi :

– ne soyons pas pressé et évitons de faire des bricolages d’appareil en vue des législatives…
– ouvrons les portes : les éco citoyens doivent avoir une Grande place au sein d’une refondation de l’écologie
– avant de rassembler il faut éviter d’exclure
– il ne faut pas oublier que Hulot est toujours dans le coin (et que
son retrait n’est qu’un futur retour annoncé) : il faudra donc éviter de tomber dans le Pour ou Contre Hulot…
– gardons en tête que notre diversité bien sur nous divise mais est aussi une richesse, et que de toute façon c’est comme ça et qu’il va falloir faire avec. Je crois d’ailleurs que la
composition des Verts et ses tendances donne une idée de la composition de tout le panel écologiste

7 MAi 2007 :
Appel à l’Insurrection Eco Citoyenne

Et le lendemain des élections je lançais cet appel (texte long, maladroit, répétif… mais qui reste encore ma feuille de route)
Un appel à la participation de tous à la vie politique…
Conscient que les municipales seraient pour “bientôt” (2008)

Et alors que 2007 a été très douloureux pour les ecolos avaient le score de Voynet tous (moi également) parle de “La refondation de l’écologie politique”

Juin 2007 :
Rénover Les Verts

Dans une “pensée du moment” , et “frappé” par les scores des ecolos aux présidentielles… Plutôt que de trouver des responsables extérieurs je prenais en exemple les initiatives récentes de “nouveau parti” avec l’UMP et le Modem…

Je disais : Dans les 2 cas il s’agit à la fois d’ouvrir les portes en grand pour faire venir de nombreux adhérents, de fédérer des personnalités et des ex partis (ou club) , de penser à son autonomie…

Et je livrai alors une critique extérieure du mouvement dont j’étais encore qu’un grand sympathisant :

J’analysais ainsi :
La Communication semble le principal problème. Historiquement et traditionnellement car contrairement aux autres partis (plus anciens, ayant d’autres méthodes ?) les Verts n’ont pas réellement crée de liens avec les médias.  On peut également discuter sur 4 autres points principaux (mais j’en oublie peut être ?) : le programme, les stratégies (d’alliances…) , les liens avec la “culture” et enfin peut être les liens avec le “peuple”

Juillet 2007 :

J’intitulai ainsi un article : Cohn Bendit et la refondation de l’écologie

Devant les “mauvais” scores de 2007 plusieurs initiatives de “refondation” de l’écologie ont lieu

C’est à Tours, à l’initiative de Daniel Cohn-Bendit, que les effectifs étaient les moins maigres (Entre les Verts en tentative de refondation à Tours, les Alter Ekolo se retrouvant à Lille, les amis de Nicolas Hulot se réunissant en Bretagne et Jean-Luc Bennahmias fondant avec Corinne Lepage un club Écologie, Développement durable et Démocratie…)

Ces premières rencontres qui suivaient les présidentielles… seraient, comme en 2006 les premiers travaux de ce qui suivraient… Mais vous connaissez la suite…
Municipales, puis européennes et régionales…

Et parmi ces initiatives (aussi bien national que local parfois) il fallait d’ailleurs noter mi 2006 :

une initiative de Cyril Cognéras et Julie Dandrieux , un groupe informel de suivi sur les questions d’Ecologie s’est constitué à Limoges. Nous étions donc 11 autour d’un bon repas. Il ne s’agit pas de prendre la place de structures existantes mais de créer un espace de contact entre militants et sympathisants écologistes de différentes organisations locales dans un esprit ouvert et tolérant. Le but est d’echanger, de se former et de partager pour agir concrétement.

Tiens cela ne vous rappele rien ?

Et si cette tentative,
quelque peu avortée depuis,

même si elle a donné naissance directement ou indirectement à d’autres bébés
(élection de Cyril au conseil municipal de Limoges mais qui a quitté les Verts depuis… Réelle renaissance des Jeunes Verts Limoges en 2008… collectifs et rencontres qui donneraient naissance progressivement à Sortir du Nucléaire 87…) ,

était un des exemples à remettre en place ?
Au delà de Europe Ecologie… et de sa structuration nécessaire…
Un espace “non politique” de rencontre formel et informel où tous (militant politique compris) serait invité à se mettre en “coordination” (un autre cercle à inventer…)

Car je tiens en conclusion à rendre hommage à cette initiative qui a été parmi celles qui m’ont amené à m’engager plus concrètement comme militant (quand parallèlement je relançais les jeunes Verts à Limoges)
et je pense que ce genre d’initiative serait à expérimenter sur tout le territoire car pouvant être de celle qui suscite les engagements militants…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *