Ben Laden, Ecologie et Capitalisme

 

Banqueroute_de_law

1929

20070915120700g

Comme pour fêter le 11 Septembre le barbu le plus connu du monde, et soit disant activement recherché, revient sur nos écrans. Au programme toujours la même chose et dans les médias on résume avec un “Américains convertissez vous sinon je vous tues…” pourtant comme je relève José Ferré de http://carnetsdenuit.typepad.com
et Isabelle de http://www.eco-echos.com certains propos qui ratissent larges sont loin d’être à zapper…

Toujours chez José on trouve aujourd’hui ces images avec ce simple commentaire : Trois images de 1721, à Paris, de 1929, aux Etats-Unis et de ce matin, en Grande-Gretagne. Elles racontent la même histoire…

Son discours (disponible ici dans son intégralité en arabe et sous-titré en anglais) s’articule en trois séquences : une séquence religieuse, dans laquelle il donne sa lecture des préceptes de l’Islam et qu’il recommande comme “la“ solution ; une séquence propagandiste guerrière, dans laquelle il dit sa conviction que les Etats-Unis seront défaits et une séquence de critique de l’Amérique et de l’Occident. On ne s’attardera pas les deux premières qui, sont, disons, convenues.

“Votre innocence vaut mon innocence pour le sang de vos fils le 11 septembre…“

 

La troisième présente plus d’intérêt.
Un brin d’anticapitalisme mélée à de de l’écologisme… Il ratisse large, très large… Voici ce qu’a traduit José :

Elle commence par le rappel que l’Islam a su vivre, au long de 14 siècles, en bonne harmonie avec des communautés juives et chrétiennes, mais que la propagande occidentale s’acharne à déformer cette réalité. Ben Laden rappelle ensuite que “le génocide des peuples et leur holocauste“ est plutôt une tradition occidentale : “Peu de peaux rouges ont survécu [NDLR : à l’expansion des Etats-Unis vers l’Ouest du continent américain] et il y a seulement quelques jours, les japonais ont commémoré le 62e anniversaire de l’anihilation de Hisroshima et Nagasaki par [vos] armes nucléaires“. Il poursuit en évoquant “l’échec de [votre] système démocratique“.

En dépit de la mise en avant des slogans de justice, de liberté, d’égalité et d’humanisme, [ce système] n’a pas seulement échoué à les réaliser, mais il les a détruits, ainsi que d’autres concepts, avec ses armes, spécialement en Irak et en Afghanistan, pour les remplacer par la terreur, la destruction, le meurtre, la faim, la maladie, la déportation et plus d’un million d’orphelins dans la seule ville de Bagdad… Les statistiques américaines font état du meurtre de plus 650.000 irakiens à l’issue de la guerre et de ses répercussions.“

Il en appelle ensuite au peuple américain et à sa responsabilité d’avoir réélu Bush en 2004 : “Vous vous prétendez innocents [de la poursuite de la tuerie de notre peuple en Irak et en Afghanistan] ! Votre innocence vaut mon innocence pour le sang de vos fils le 11 septembre…

Puis, Oussama Ben Laden poursuit, en proposant une alternative :

En tous cas, il y a deux solutions pour arrêter la guerre. La première dépend de nous et c’est de poursuivre l’escalade de la mort et du combat contre vous. c’est notre devoir et nos frères s’en occupent…

“Et la seconde solution dépend de vous. L’impuissance du système démocratique est devenue claire pour vous comme pour le monde entier et sa manière de jouer avec les intérêts des peuples et leur sang par le sacrifice de leurs soldats et de leurs populations, dans l’intérêt des plus grandes sociétés. De cette manière, il est clair pour tous que ce sont elles les vraies terroristes tyranniques.

“La démocratie est l’esclave du Capital“

“En fait la vie de l’humanité toute entière est en danger à cause du réchauffement global qui résulte en grande partie des émissions des usines des grandes sociétés.

“Malgré cela, les représentants de ces sociétés à la Maison Blanche insistent pour ne pas respecter le protocole de Kyoto, tout en sachant que les statistiques font état de la mort et du déplacement de millions d’humains à cause de cela, particulièrement en Afrique.

“Ce plus grand des fléaux et cette menace la plus dangereuse pour les vies des humains se développe de manière accélérée, tandis que le monde est dominé par le système démocratique qui confirme son échec massif à protéger les humains et leurs intérêts de la gourmandise et de l’avarice des plus grandes sociétés et de leur représentants.

“Et malgré cette attaque effrontée contre le peuple, les leaders de l’occident -spécialement Bush, Blair, Sarkozy et Brown- continuent de parler de liberté et de droits de l’homme, avec un mépris flagrant pour les intellects des êtres humains.

“Y a-t-il une forme de terrorisme plus fort, plus clair et plus dangereux que celui-là ? C’est pourquoi je vous dis : de la même manière que vous vous êtes libérés de l’esclavage des prêtres, des rois et du féodalisme, vous devriez aujourd’hui vous libérer de la tromperie, des chaînes et de l’usure du système capitaliste.

“Si vous y réfléchissez bien, vous vous appercevrez que c’est un système plus dur et plus sauvage que celui que vous avez connu au Moyen-Age. Le capitalisme, sous couvert de mondialisation, veut transformer le monde entier en un système de fiefs détenus par les plus grandes sociétés pour protéger la démocratie.

“L’Irak et l’Afghanistan et leurs tragédies ; l’écrasement de beaucoup d’entre vous sous le poids de dettes soumises à intérêts, de taxes insensées et d’emprunts immobiliers ; le réchauffement climatique et ses malheurs ; et la pauvreté abjecte et la famine tragique en Afrique ; tout cela est le vrai visage de ce système mondialisé.

“Il est donc impératif que vous vous libériez de tout cela et cherchiez une alternative, la bonne méthodologie par laquelle ce ne sont pas les affaires d’une quelconque classe de l’humanité qui doivent dicter leurs lois, à leur seul avantage et aux seuls dépens des autres classes, comme c’est votre cas aujourd’hui, puisque l’essence des lois faites par l’homme est de servir les intérêts de ceux qui possèdent le capital et font ainsi le riche plus riche et le pauvre plus pauvre…“

Comme le rappele José, Ben Laden ratisse large et d’une façon très dangereuse puisqu’il attaque là où les dirigeants sont faibles. Capitalisme, écologie, des sujets d’actualités… Certains ont donc le devoir de répondre et rapidement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *