AG Décentralisée des Verts

Une rose fane, un tournesol se redresse… Il y a longtemps que la presse n’avait pas été aussi « positif » ou « neutre » sur un « congrès » des Verts. Il faut dire que le PS occupe les pages côté divisions, pendant que les écologistes ont décidé de se rassembler et que les Verts avaient décidé d’évoluer dans le calme… Pas plus de suspense, les chiffres sont tombés hier soir « Rassembler l’écologie : l’espoir en actes » (Cécile Duflot) arrive en tête avec 27,78% des voix, suivi de près par OAI (Roumégas soutenu par Voynet) 25,28% . Plus loin à pratiquement égalité autour des 14,5 % la motion UNIR (Baupin – Cochet) puis UEUS (Brulé, les ex Urgence Ecolo) . Fermant la marche les « alter ekolo – ecologie populaire » rassemblés dans ADEP font 11,8 puis RECV 6,24 % .

Note avant de commencer, : je suis content pour les 2 motions ponctuelles que j’avais signé et que j’ai défendu localement : l’histoire de la fête du Tournesol (fête populaire ecolo…) et la charte entre Les verts et les Jeunes Verts…
Très Bon score localement ( 69% et 81%), et bon score nationalement (55% et 60%)
On parle très peu dans les médias des motions ponctuelles mais des fois c’est interessant…

Je suis évidemment sur un nuage concernant la motion d’orientation dont j’étais signataire : quel plaisir de voir EEA arrivait en tête…

Première remarque, la participation : plus de 60% quand le PS fait 55% à peine  (bien entendu il faut rester modeste car le nb de militants n’est pas le même)

Deuxième remarque : pas de « mini motion » : au PS 2 motions faisaient moins ou autour de 2% , là RECV franchit les 6%

Troisième remarque : au PS 1 motion en tête, suivi de 2 très près derrière , puis une légèrement plus loin… rendant ensuite la division aisée entre 3 voir 4 blocs…
Ici une en tête suivi de près par une autre, puis plus loin derrière 2 autres, encore plus loin une autre, puis encore un peu plus loin une autre.

On remarquera aussi que les 2 premières voir une partie de la 3ème faisait parti de la même majorité sortante. Pour une fois les Verts n’ont pas souhaité sortir les sortants. Mieux la motion conduite par Cécile Duflot (secrétaire nationale) fait mieux qu’il y a 2 ans, progressant largement de 10 points (17 > 27 %)  . La motion « plus voynetiste » stagne à 25%  ne profitant donc pas des « ralliements » .
Mais reprenant plus en détail

« Rassembler l’écologie : l’espoir en actes » (Cécile Duflot) arrive en tête avec 27,78% des voix, suivi de près par OAI (Roumégas soutenu par Voynet) 25,28% . Plus loin à pratiquement égalité autour des 14,5 % la motion UNIR (Baupin – Cochet) puis UEUS (Brulé, les ex Urgence Ecolo) . Fermant la marche les « alter ekolo – ecologie populaire » rassemblés dans ADEP font 11,8 puis RECV 6,24 % .

EEA en 2006 obtenait 17%  : cette année pratiquement 28% (858 voix >  1398 ) (+10 pts)

02R (ex OAI) obtenait 25,74% : cette année pratiquement 25,28% ( 1268 voix > 1272 voix)

Urgence Ecolo obtenait 16,40%  (808 voix) :
cette année cette motion a explosé et s’est recomposé avec un autre provenant de Audaces (13,78%) (660 voix) :

UEUS (la plus proche « textuellement ») fait 14,33% ( 721 voix)
UNIR (Baupin + Cochet) fait 14,57%  (733 voix)
Peut pour autant dire que UNIR = Audaces + Cochet ? et UEUS = UE – Cochet ? C’est un peu plus compliqué…

On peut en effet considérer que certains fidèles de Mamère ont rejoint la motion « plus mamériste » RECV :  6,24% (314 voix)

Le plus aisé alors est de faire preuve de relativité. En effet en 2006 nous avions 4927 votants (55% de participation) , cette année 5068 (63% de participation puisque les verts ont perdu des adhérents)

Alors que la participation est plus importante, mais aussi le nombre de votants… UE + Audaces (1468) n’est pas égal à UEUS + UNIR + RECV (1768 voix)  :
il faut donc noter une baisse d’une motion « plus ecolo » mais aussi certainement un charisme particulier à Cochet pour « modifier » ainsi certaines « proportions » d’autant plus que UEUS avait été rejoint par quelques anciens « voynetistes » et quelques « gauche des verts »

On ne saura pas ce que sont devenus les 1% de Pour des Verts Utiles… Verts et forts, forever ! … qui avait obtenu un peu plus de 6% en 2006 non plus… Même si on peut tenter de faire des parallèles dans les régions où cette motion était très très présente… Je ne sais pas si je vais me prendre la tête à chercher où sont 300 voix :p

Reste la dite gauche des Verts (EEA pouvant aussi en être même si cette motion à une position plus rassembleuse et centrale dira t’on parfois)
En 2006 : EP ! Ecologie populaire … faisait 10,57% (521 voix) , Alter Ekolo… 8,73% (430 voix)
Cette année la fusion de ces 2 motions (mais « textuellement plus proche de l’ex Alter Ekolo » ) obtient  11,8% soit 594 voix

En résumé :

EEA progresse très largement, alors que Cécile était « sortante » et même Secrétaire Nationale : + 10pts

Les « voynetistes » (majorité sortante aussi) stagnent voir « baissent » si on considère que les raliements du côté « ex Audaces : Lipietz… » n’ont pas marché (mais il faut aussi considérer quelques fuites de 02R vers UEUS)

UEUS « héritiers de UE » payent la facture des divisions et recompositions de Urgence Ecolo et Audaces notamment avec « Baupin et Cochet » qui leur passe devant : les fidèles de Baupin/Cochet pourraient donc réclamer autant que ceux de UEUS (Brulé) : notons d’ailleurs que les Urgence Ecolo contrairement à Audaces ne faisaient pas parti de la « majorité sortante »

Mamère comme RECV (motion plutôt RECV) avait décidé de n’attaquer personne sauf ceux qui cherchent la division.. Plutôt payant mais pas trop non plus… Cette motion devra être plus claire car les stratégies locales ont été multiples…

La place de ADEP (Alter Ekolo + EP) se réduit. L’ancien « équilibre » entre 2 anciennes motions dites les plus à gauche des Verts (AOC et RDV « ancetres » de ADEP et EEA) c’est fait en faveur de EEA plus rassembleur et fédérateur… Si on considère l’ancienne motion Désir de Verts (en 2002 :  29,65%) comme une ancienne alliance entre les futurs ADEP et EEA on peut considérer également cette évolution…

Enfin on peut noter que malgré l’effritement du nombre d’adhérents Verts (2002, les votes utiles, l’effacement médiatique des Verts, puis 2007 ont couté aux Verts) le nombre des votants (et la participation) est plus importante qu’en 2006 et 2002 , rejoignant et dépassant la participation de 2004…

Bon avec tous ça j’ai très peu parlé de stratégie pour le dit « congrès de Lille » , la reflexion va déjà venir des quelques remarques que j’ai pu faire d’autant plus que je serai 1 des 6 délégués du Limousin (500 délégués environ en France).
Car il faut bien entendu prendre en compte le poids de « chacun » tout en étant le plus fédérateur possible et en rassemblant le maximum d’énergies et de talent… sur une ligne claire…

Je l’ai dis je suis pour un rassemblement le plus large et cohérent possible autour de EEA , je suis donc évidement pour la reconduction naturelle de Cécile Duflot.

De proche en proche, « textuellement » mais aussi « amicalement » je souhaite « plutôt » un coeur ADEP – UEUS autour de EEA . Ce n’est pas un mystère et cela ne doit pas l’être…
Mais je dois également prendre en compte l’affaiblissement, le renforcement ou la stagnation de chacun tout en le mettant en parallèle avec 2006 et la route parcourue : EEA est la seule motion a réellement avoir progressé alors qu’elle était dans la majorité. ADEP paye sa non participation tout comme certainement Urgence Ecolo. Les « Voynetistes de OAI » stagnent mais faisaient parti de la majorité sortante, et la position « agressive » de UNIR (Baupin souhaitant être secrétaire nationale, critiquant la majorité sortante mais surtout EEA et Cécile… voir souhaitant une future « dissolution » des Verts) s’avère « en partie payante ».
Quand à RECV j’attends plus de clarté…

Notre motion EEA arrivant en tête tout cela va être déjà beaucoup moins problèmatique… La synthèse de toutes les motions (une première ?) pourrait même ressortir éventuellement du chapeau ? Mais dans ce cas là un coeur cohérent est également nécessaire (pouvant constituer une autre synthèse si il y a finalement « concurrence » entre plusieurs synthèses)

Rappelons d’ailleurs qu’en plus du texte de synthèse (orientation du parti sur les 3 prochaines années tout ça ,
un CE avec 11 membres va sortir du chapeau. Les règles du jeu ont un peu changé (en résumé plus favorable à celui qui arrivera en tête lors du Congrès)
mais EEA peut déjà (si ils le souhaitent) reconduire 3 du CE actuel voir réclamer plus ou un sacré » droit de regard » sur la composition du CE qui devrait être fait de bosseur et avoir une certaine « cohérence »…

Que deviendront de l’actuel CE : Roumégas et Sourys (actuels portes paroles, et candidats de OAI)  , David Cormand (UEUS) , Portugal et Ferri (UNIR) , Toufik Zarrougui (RECV et actuel trésorier)
Aurait on une équation impossible pour avoir une juste représentation dans le futur CE : Comment arriver à 11 ? en étant « juste » ? 3 correspondant plutôt à 27 % et 2 à 18 % , 1 à 9%
EEA peut et doit réclamer 3 postes, OAI 2 mais pas 3 , ADEP 1 mais pas 2 , UNIR comme UEUS 1 mais difficilement 2 , et RECV très difficilement 1 mais dans une logique de rassemblement… Pour arriver à 11 on pourrait imaginer 3 EEA, 2 OAI, 2 UNIR 2 UEUS , 1 ADEP, 1 RECV mais OAI peut s’estimer plus important que UNIR comme UEUS, et ADEP de même par rapport à RECV…

Plusieurs « solutions » se profilent, pouvant se compléter et s’arranger entre elles… :
– Large synthèse avec un coeur cohérent
– « Petite » Synthèse cohérente autout d’un coeur (lequel ?)
– Reconduction d’une bonne partie du CE sortant ? avec quelques « corrections »…

Bref tout dépendra de la manière dont nous (EEA) allons fédérer et rassembler, mais également de l’attitude de UNIR et OAI principalement (assez « agressifs » , tout est relatif bien sur, dans la course au secrétariat national…) , tout en trouvant des moyens de « rassurer » UEUS , ADEP et RECV sur différents points : avenir des verts, rassemblement européennes, …

Bref tout ça va déjà être beaucoup plus simple qu’au Parti Socialiste où c’est essentiellement une histoire de personnes et où on a du mal à déterminer réellement les projets et les idées (PS dont beaucoup de militants commence à avouer : vouloir le quitter et même nous rejoindre, et également vouloir voter Europe Ecologie aux européennes)
Merci encore à Cécile Duflot et à de nombreuses mains qui ont beaucoup travaillé partout en France

Une réponse sur “AG Décentralisée des Verts”

  1. 62% des sondés, et 84% des sympathisants socialistes estiment que le PS doit « se rapprocher » des syndicats de salariés, 55%, et 74% des sympathisants socialistes », « du monde associatif et du mouvement altermondialiste ».

    Concernant les autres partis, 78% des sympathisants socialistes et 57% de l’ensemble des sondés estiment que le PS devrait se rapprocher des Verts.

    Les seuls sympathisants socialistes placent ensuite dans l’ordre le PCF (47%), et à égalité (45%) le Modem et « l’extrême gauche et Olivier Besancenot ».

    Le tiercé pour l’ensemble des sondés devrait être le Modem (35%), « l’extrême gauche et Olivier Besancenot » (31%) et le PCF (30%).

    On parle beaucoup du Modem ou du futur NPA en ce moment (d’ailleurs certains journaux n’ont retenu que ça)
    pourtant, même si ça reste qu’un sondage (fait sur 900 personnes à peine) : on voit clairement ce qui est demandé…

    Le PS doit se rapprocher des Verts (ce qui est différent de l’inverse)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.