Voter Verts Pourquoi ? le parti Verts et ses élus 1


Le 22 Avril je considère pour plusieurs raisons que le vrai vote utile est le vote pour Dominique Voynet la candidate des Verts. Plusieurs raisons que je vais exposer au sein de plusieurs articles : la candidate, son programme, son parti et ses élus, la situation politique. Dans ce dernier article je reviendrai enfin sur ce parti et pourquoi il faut voter pour lui, pas seulement pour Dominique Voynet, pas seulement pour son programme, mais parce que ses élus et membres font un super boulot qu’il faut absolument encouragé, car si le score des Verts est mauvais au soir du 22 Avril ils seront moins écoutés, et donc les solutions écologiques avanceront moins…

Voter pour les Verts c’est donc également encourager un parti. L’encourager pour ses idées, pour le travail de ses élus, pour ses militants, ses talents internes, pour ses pratiques…

Les Verts sont depuis leur fondation (1984) un parti où la démocratie à une grande importance. Plus encore que dans tout les autres partis en France, au point qu’ils peuvent paraitre souvent en faire trop… L’exemplarité est essentiel en interne : parité, cumuls des mandats (tant des élus, que de responsabilités divers en interne) ,… Alors qu’on s’est extasié devant les primaires socialistes par exemple les Verts pratiquent les primaires internes et les nombreux débats depuis leurs fondations…
On peut également noter que les verts s’associent souvent avec des partis “très” minoritaires : je pense notamment aux régionalistes… C’est un moyen de s’associer et d’assurer une représentativité même aux minorités lors de certaines élections…

Les Verts ce sont également des talents… C’est un des rares partis où on retrouve autant de personnalités ayant des compétences reconnus même par des personnes extérieurs aux Verts. Il serait long d’en faire une liste mais on pourrait parler de Pierre Radanne spécialiste des questions en énergie (et ex directeur de l’Ademe) , Michèle Rivasi qui a été directrice de Greenpeace France mais aussi est surtout Fondatrice de la Commission de recherche et d’information indépendantes sur la radioactivité (CRIIRAD) puis Présidente du Centre de recherche indépendant sur les rayonnements électro-magnétiques (CRIREM)
Je ne les citerai pas tous mais les talents sont nombreux et reconnus…

Mais les Verts c’est également et finalement surtout des élus.
Des élus qu’il faut encourager : même si ils ne sont pas très nombreux ils font un travail énorme. A 3 ils font souvent le travail de 10 et plus, ils prouvent par leurs actes, tentent de convaincre leurs partenaires,…
Il serait dommage de les affaiblir, car demain si les Verts font un mauvais score, alors ces élus seront moins écoutés par leurs partenaires…
Parmi ces élus je pense notamment à Marie-Christine Blandin qui fut présidente du conseil régional Nord-Pas-de-Calais de 1992 à 1998 et qui a fait avancé l’écologie dans cette région pendant ces années (elle est à présent sénatrice)
Nicolas Hulot avait eu l’honneté de reconnaitre et féliciter le travail de ces élus : travail courageux, souvent ingrat,… On pourrait parler de élus parlementaires, très peu nombreux : députés et sénateurs qui se partagent les dossiers à 3 quand les autres partis sont 50 ou 100 et n’ont pas besoin de se partager les dossiers pour les étudier, travailler dessus, …
On pourrait aussi et surtout parler de tout ces élus locaux : dans les régions, dans les départements, dans les communes… Peu nombreux également, trop peu, mais de plus en plus toutefois… Même au delà des écologistes on reconnait leur travail au delà des tendances on reconnait leurs présences, leur acharnement à faire avancer les choses, parfois même en s’opposant à leurs partenaires traditionnels…
Souvent on leur délègue ce qui n’interesse personne, et cela tombe bien jusqu’à présent certains dossiers liés à l’écologie interessaient peu de monde… Ils arrivent alors à acquérir une expérience, à prouver que leurs solutions ne sont pas si idiotes…
Les verts, contrairement aux propos de certains, agissent, et proportionnellement à leur nombre d’élus, ils agissent beaucoup. Et cela marche. Les électeurs semblent d’ailleurs ne pas s’y être trompé puisque de formidables soutiens permirent aux Verts de passer du Ni Ni non participatif à la participation : l’entrée au gouvernement en 1997, les excellents résultats aux européennes de 1999 puis aux municipales de 2001, les scores non négligeables à nouveau aux régionales et européennes de 2004 (malgré un vote utile omni présent comme argument depuis 2002) et bien entendu les cantonales qui permettent de constater que les Verts prennent localement du terrain ça et là en France…

Si vous êtes interessés par les actes concrets des Verts sur le terrain il existe notamment un document appelé Actes de Dijon que vous pouvez certainement vous procurer chez les Verts locaux les plus proches de chez vous (selon moi, note personnel aux Verts qui m’écoutent, il serait utile de faire un site internet très interactif permettant de mettre en valeur les actions concrètes des Verts sur le terrain tout en le liant évidemment aux points de programme…)
Parmi ces cas concrets on pourrait alors citer (mais il y en a tant…) : nouveaux HLM grenoblois construits en respectant la norme HQE, dans les pays de la loire des aides pour être certifier bio, en picardie des prets à taux 0 pour l’isolation , un meme ticket pour les transports en rhone alpes (pas besoin de changer de billet quand on passe d’un transport à un autre) …

Bien entendu quand on parle des Verts on est obligé de parler de tout les écologistes qui ne sont pas Verts. Bien que divisé en apparence ils s’étaient rencontrés plusieurs fois ces derniers mois, je vous invite à revoir les vidéos que je vous avais proposé. On pourra y retrouver notamment Nicolas Hulot, Corinne Lepage et bien d’autres… Des semaines qui furent très écolos même si les médias n’en retirèrent que la sortie de Nicolas Hulot… préférant le non politique et donc sympathique Nicolas Hulot et ignorant ceux qui travaillent réellement sur le terrain…

J’aurai du également vous parler (plutot pour l’aspect programmatique) de l’excellent livre de Pascal Canfin : L’économie verte expliquée à ceux qui n’y croient pas. Un excellent bouquin pour mieux comprendre les spécificités des Verts notamment sur les aspects économiques (et non les Verts ne sont pas une Pastèque). Des spécificités que j’avais tenté d’expliquer en reprenant un article de Alain Lipietz : une initiation à l’écologie politique d’une certaine manière…
Car l’écologie ce n’est pas seulement “la verdure” c’est bien un ensemble cohérent : d’ailleurs souvenez vous avant les écolos devaient seulement s’occuper de la nature, mais surtout pas parler d’économie, d’agriculture, d’éducation, de liens sociales, d’industrie… Et pourtant il y a bien des liens cohérents… Protéger l’environnement oui, mais pas seulement l’écologie ce sont les “méthodes”. Il ne s’agit pas seulement d’agir à la marge pour mettre sous cloche. Il s’agit de faire une révolution écologique, de faire les choses autrement pour que les hommes et les environnements vivent d’une certaine manière en harmonie… D’une certaine manière l’écologie c’est un nouvel humanisme

actes de dijon


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Voter Verts Pourquoi ? le parti Verts et ses élus

  • zara whites

    je ne peux pas voter, mais si j’aurais pu, j’aurais opté pour Voynet, mais juste pour montrer mon coté ecolo…car je sais bein qu’elle ne gagne pas. J’aurais bien aimé faire des contre-vote, car Sarko et Sego m’emm… serieusement!!