Voter Verts Pourquoi ? la situation politique 5


Le 22 Avril je considère pour plusieurs raisons que le vrai vote utile est le vote pour Dominique Voynet la candidate des Verts. Plusieurs raisons que je vais exposer au sein de plusieurs articles : la candidate, son programme, son parti et ses élus, la situation politique. Dans ce second article je parlerai de la situation politique : j’essairai d’être relativement modéré envers les concurrents même si on est toujours un peu obligé d’en parler

A la gauche des Verts on retrouve PT, LO, LCR, Bové, le PCF, beaucoup trop de candidats, qui n’ont pas réussi à se mettre d’accord ou pire qui ont quelquefois des reponsabilités dans les divisions…
PT comme LO restent ceux qu’ils sont, pas besoin d’y revenir…
Le PCF cherche à faire oublier qu’il est communiste et finalement refait un peu la campagne des régionales en 2004, car finalement le côté unitaire (avorté…) avait pris forme en 2004 : courage à sa candidate car malgré l’archaisme de ce parti (surtout sur les questions écolos) ils font des efforts et je trouve la candidate honnête…
La LCR et son candidat médiatique malgré la sympathie que je peux avoir pour certaines “théories” ont fini par m’agacer, surtout depuis que je sais qu’ils sont grandement responsables de l’explosion des collectifs unitaires… Et petit deal et des promesses avec les signatures auront suffis… Je pourrai en raconter d’autres mais je ne dirai rien…

Je souhaite tout de même beaucoup de courage à Bové (meme si je mettais montré très critique il y a quelques mois) car il pourra certainement Grandement moderniser la gauche “communiste” française, encore trop rouge, peu moderne et pas assez verte si on la compare aux autres gauches communistes en Europe…

Plus à droite un PS qui tente de se moderniser avec une candidate qui divise beaucoup : reste à savoir si elle divisera autant les électeurs qu’elle a divisé les militants de gauche…
A trop faire confiance en une candidate “médiatique” et au vote utile, les militants ont oublié de parler du programme (qui n’est pas si mal, et qui va plutot dans le bon sens…) : résultat Bayrou semble avoir réussi à capter une partie de l’électorat ce qui n’est qu’une suite logique au fait que des militants du PS sont aujourd’hui perdus et tentés par le “centrisme”

Dominique Voynet apparait donc comme la candidate idéale, en plein centre de la gauche et même peut être en situation de rassembler dans le futur, ni à gauche de la gauche, ni dans un PS qui se perd un peu après le traumatisme de 2002
Je me pose légitiment une question : pourquoi n’a t’on pas proposé aux électeurs un programme commun à la gauche et aux écologistes ? une future équipe “gagnante” , quelquechose qui aurait permis de s’enthousiamer et de voter en conséquence pour les candidats de gauche parti prenante de cette initiative…
Déjà en 2002 Dominique Voynet comme la candidate du PCF avaient proposé une reflexion à une union des gauches (on ne parle pas de fusion) : le PS a préféré regarder ailleurs…

En y réfléchissant j’avais un peu parlé de cette idée de gauche pot pourri au milieu de laquelle les Verts se retrouveraient
Et plus à droite ?
Au centre le candidat de l’UDF tente de rassembler et il y arrive plutot bien, même si il rassemble des “pixels”… Une certaine dynamique c’est crée : il sera au minimum à 11 ou 12 % (la plupart des personnes interrogés pense même 15…) et pourrait aller bien plus loin si il arrivait à capter à la fois l’électorat PS, UMP (si son candidat s’écroule, ce qui pourrait être le cas…) et FN (le côté ni UMP ni PS…)

Je souhaite bon courage aux écolos qui pensent pouvoir composer avec le candidat centriste…

Ainsi nous nous retrouverons avec Bové modernisant les “rouges”, les Verts modernisant la gauche, et Lepage pouvant moderniser les centristes…
Mais beaucoup plus à gauche, ou plus à droite, rien de nouveau…

On pourrait revenir sinon sur le traitement de l’écologie par les médias, la manière dont les Verts sont traités, Mais bon ce serait aller vers du hors sujet, même si cela veut surement dire quelquechose : la résistance des pro nucléaire est flagrante, le fait que le candidat des chasseurs fasse une campagne anti vert… quand les idées progressent il y a des résistances… et les plumes pour ou contre se multiplient…
Il faut savoir qu’en général le journal Le Monde est un bon indicateur : il soutient toujours le futur perdant… et s’acharne sur les “gagnants”… Le Monde étant plutot pro sarkozy et faisant de l’anti écolo à toutes les sauces je vous cache pas mon enthousiasme…

Mais j’ai bien failli oublier un élément : vous allez me dire “oui mais bon tout le monde devient écolo, plus de besoin des écolos”…
Au contraire, maintenant peut être qu’on va nous écouter, et ce n’est pas en nous accordant un faible poids qu’on le sera… Pire peut être que certains voudront faire de l’écologie sans les écolos, tant mieux, le hic, gros hic, c’est qu’ils n’ont pas la meme expérience de l’écologie, ont peu débattu, peu expérimenté, et finalement connaissent très mals ces sujets… résultats on perdra du temps car ils penseront faire de l’écologie en proposant telles ou telles solutions en apparence écolo, et qui en réalité pourra mener vers une impasse à moyen terme…
Le mieux est donc bien de donner du poids aux écolos, sinon ceux qui voudront faire de l’écologie sans eux vont aller droit dans le mur… Et on le voit déjà (biocarburant, …)

Je ne reviendrai pas sur le vote utile j’ai déjà exprimé mes sentiments sur celui ci, surtout quand celui ci cherche à faire voter pour le PS… Je repeterai seulement une fois de plus un commentaire qui n’est pas de moi :

un des gros problèmes avec les appels au “vote utile”, c’est que la veille de l’élection, on vous dit (traduction approximative) :”même si vous êtes très proches des idées des Verts (ou de celles des autres “petits”), votez quand même Royal dès le 1er tour”, et que le lendemain de l’élection, on entendra les socialistes dire “voyez le score des Verts (et des autres “petits”) : leurs idées ne pèsent pas très lourds et les électeurs ont compris que Royal porte à elle seule les idées de l’écologie (et autres “petits”) !!”. En un mot, ils nous prennent franchement pour des ânes, et je n’apprécie que modérément.

On pourrait reprendre ce commentaire :

CE qui est “drôle”, c’est que la même S. Royal a adressé un courrier aux élus de notre coin au sujet d’un projet d’autoroute qui vient d’être ressorti des cartons par Perben qu’elle est “absolument convaincue de la nécessité de réaliser cette autoroute”… Alors que croire ? Ne dit-on pas que les promesse n’engagent que ceux et celles qui les croient ? En plus je dois vous dire que vu le lobbying intense de nombre d’élus PS chez nous en faveur de l’autoroute je suis intimement persuadé qu’en cas d’élection Mme Royal ne manquera pas de nous expliquer que le moratoire oui, mais après, quand on aura réalisé les 2900 km décidés par les gouvernements précédents. Très honnêtement entre nous, je suis très inquiet de la manière dont Mme Royal se conduit et prend position. J’ai très bettement l’impression qu’elle brosse dans le sens du poil celui qui l’interroge. Vous êtes pour les autoroute, elle est pour. Vous êtes contre, elle est contre… Ca m’ennuie vraiment beaucoup car je ne me fais strictement aucune illusion sur Bayrou (Sarkozy je n’en parle même pas), qui dans le genre est d’une démagogie à topute épreuve… Alors oui au premier tour je voterai Voynet sans hésiter. Mais je suis intimement persuadé que si les Verts ne dépassent pas 1 à 2%, toutes les belles promesse s’envoleront. Et quant aux législatives, tant qu’il n’y aura pas de proportionnelle rien ne sera possible, car les accords se feront sur la base des résultats du premier tour des présidentielles

Alors on me dira : oui mais là c’est la présidentielle…
Oui, mais le problème est que le score des présidentielles a un lien de cause à effet sur toutes les autres élections, mais également sur le poids qu’on veut bien t’accorder… Même si c’est une présidentielle les élus qui sont théoriquement tes partenaires t’écouteront plus ou moins suivant le score que tu fais… Un PS qui fait 20 à 25 ne verra pas de la meme manière un parti allié qui fait 1 ou 5 ou plus… Dans un cas il va l’ignorer, dans l’autre il l’écoutera (pas assez) , dans un autre cas enfin il l’écoutera un peu plus… Concrètement c’est ce qui se passe sur le terrain, tout simplement, là où les verts font des bons scores ils sont mieux écoutés que là où ils n’en font pas, et à chaque fois que les verts (meme sur des élections indirectes) font des mauvais scores on cherche à les mettre en difficulté…


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 commentaires sur “Voter Verts Pourquoi ? la situation politique

  • Pierre

    Je viens là suite à ton commentaire sur mon blog, MetalaH.

    Tout ça n’est effectivement pas tellement éloigné de ce que je développais récemment : http://www.temperdu.fr/2007-04-1...

    Pour faire court, disons que j’ai un parcours très "coco" et que jamais l’idée de voter vert ne m’avait traversé l’esprit : tu connais les vieilles querelles de chapelle !

    Je crois vraiment que beaucoup de gens comme moi vont finir par voter Voynet devant la misère de la gauche anti-libérale. Ca le deviendra peut-être mais ça n’est pas pour le moment un vrai vote d’adhésion.

    Je trouve néanmoins important d’avoir conscience qu’il y aura un vote vert un peu inhabituel (dans quelle mesure je ne saurais pas le dire) : des socialistes anti-libéraux viendront comme moi à la seule conclusion possible : c’est Voynet qu’il faut voter au moins en 2007. Et c’est sûr que mon argumentaire n’est pas réjouissant et qu’un vert convaincu n’a pas forcément envie de mettre ça en avant, mais si certains de mes arguments peuvent vous aider à en convaincre un ou deux autres comme moi…

    Sinon, ton blog est chouette, bon boulot. je vais creuser, promis juré, et je passerai peut-être, comme tu dis, de mon bof à un youpi.

  • metallah

    au contraire je comptais mettre en valeur prochainement sur mon blog ton opinion que j’ai trouvé très interessant, j’avais cru comprendre ce vote par défaut chez bien d’autres électeurs (ainsi si des ex verts vont voter utile, voynet va surement récupérer un “nouvel” électorat) . Maintenant étant donné que tu n’es pas un convaincu je crois qu’il faut peser le débat : quels sont les bouts de programme que tu n’aimes pas, as tu des critiques à faire, bref apprendre à se connaitre 😉

  • Pierre

    Pour être honnête, je n’ai pas encore vraiment tout bien lu le programme, comme je le disais à la fin de mon billet. Je pêche pas mal par ignorance mais maintenant que je vote Voynet je vais m’y mettre ! 😉

    Plus fondamentalement, au delà même du programme dont ce que j’en ai lu ne me semble pas débile finalement, j’ai toujours eu un peu de mal avec certains trucs. Par exemple, dans le clip de campagne, le coup du "j’ai eu chaud l’autre été et cet hiver – vous avez bien raison ma brave dame madame" me hérisse littéralement. Comme si on pouvait sériseusement inférer un réchauffement planétaire "moyen" à partir d’un été et d’un hivers. Ca n’a l’air que d’un détail mais Voynet perd 300 000 vois avec un truc pareil. Et j’ai toujours trouvé ce genre de trucs typique des verts.

    Et puis tu sais comment sont élevés les cocos : le social, le social et après seulement le social ! Je carricature très largement et les cocos sont plus fins que ça en vrai mais l’idée est là : j’ai toujours estimé (je peux me tromper bien sûr) que le truc primordial, c’est le social et l’organisation de la production. Sans positions très fermes et claires sur ces questions, il me semble difficile d’avancer soit dans l’écologie, soit dans le codévelopement, soit dans la construction européenne, soit…

    Je ne dis pas non plus qu’il faille attendre la fin du capitalisme pour prendre en compte l’environnement : même les cocos ne sont pas aussi cons. Mais la manière d’aborder toutes les questions doivent être en cohérence avec un projet (même à long terme) de rupture avec le capitalisme.

    Et puis aussi au rang des raisons de mon manque d’intérêt pour les verts (pas pour l’écologie, pour les verts), il y a le côté un peu piteux de leurs divisions, dont je pense d’ailleurs qu’elles sont inévitables tant que les questions du libéralisme et du capitalisme ne sont pas tranchées au sein d’un mouvement.

    Il y avait aussi le nucléaire. Je ne suis pas encore vraiment complètement convaincu. Une sortie maintenant serait peut être une bonne chose mais quand on s’y est mis, je ne suis toujours pas certain qu’on n’avait pas raison.

    Enfin voilà, quoi, plein de petits trucs me retenaient, mais c’est surtout l’approche globale : quel fil on tire en premier pour aborder les questions politiques ?

    Concernant mon vote par défaut et celui d’autres, je peux me tromper parce que j’ai quand même un environnement socio-politique assez peu représentatif (plus à gauche que la moyenne des français), mais je n’exclue pas qu’il y ait de grosses surprises un soir prochain.

    Assez curieusement, dans mon entourage au moins, les plus indécis sont les plus politisés. Et pour quelqu’un de politisé, l’équilibre des forces, les jeux d’appareils, ça compte. Ceux là sont aussi typiquement des gens qui ne répondraient jamais de leur vie à un sondage quelconque et encore moins politique. L’incertitude est partout : il reste pas mal de marrons à tirer du feu.

    Que Voynet ne se désespère pas, elle aura sans doute une bonne surprise et sa campagne n’est pas si mauvaise que ça, n’en déplaise à Mammère. En tous cas, en ce qui me concerne, je compte bien en attirer au moins 5 d’ici la semaine prochaine, et sans doute plus d’ici les législatives.

    Bonne campagne, je vais bien tout lire et prêcher un peu dans mon coin !

  • Pierre

    J’ajoute aussi que dans mon entourage, qu’un type comme moi se décide à voter Voynet, ça peut donner des idées à d’autres qui n’avaient même pas envisagé cette possibilité : ça ne faisait pas partie de l’éventail des possibilités auxquelles on pense.

  • metallah

    et oui c’est un peu l’effet mouton (marchant malheureusement pour le vote utile 😉 ) , bon je viens de me rendre compe que je n’avais pas répondu à ce commentaire jevais donc le faire… Pour le clip : l’exemple que tu cites en effet est “malheureux”, c’est limite simpliste, mais bon tu sais bien que des fois il faut faire de la Com (il n’y a qu’à voir comment le jeunisme de Besancenot marche impec) . Je ne pense pas que cela soit typique des Verts, si tu regardes d’autres ils font bien pires 😉 . Pour ton côté Coco Social Prioritaire : je comprends tout à fait, c’est un peu ce qui fait que les Verts sont un peu “original” parmi la gauche car ils estiment qu’il n’y a pas Le Social d’abord puis le reste après, Mais un ensemble de Problèmes à régler en même temps. L’écologie n’a pas la priorité sur le Social, et inversement… En clair il faut toucher à ces deux problèmes en meme temps : je dirai qu’il y a 3 urgences : social, écologique et démocratique… Certaines choses urgent plus que d’autres, mais il faut faire très attention (Par exemple si c’est pour faire de l’emploi, pour faire de l’emploi, c’est bof bof, surtout si cette emploi est non durable, et qu’il est lié à une production “polluante”… Production qui aura un impact sur les habitants environnants, et certainement sur les employés… Si c’est pour offrir un emploi qui va “tuer” la salarié et ses voisins : non Merci : je simplifies bien entendu Mais c’est en gros l’idée… Surtout que au final cela aura des “couts” … La rupture avec le capitalisme est difficile à aborder, car que met on à sa place ? La question se pose… Les Verts sont plutôt pour une économie “mixte” où chacun a un role à jouer sans tuer son voisin : il faut des services publics (mais ils sont pas obligés d’être tous centralisés… car cela peut entrainer des abus…) , il faut des entreprises (est ce que mon boulanger est capitaliste ? 😉 ) , et il faut et ça il n’y a guère que les Verts qui sont sur ce terrain donner une grande importance à l’Economie Social et Solidaire : c’est à dire les associations, les coopératives, les entreprises qui ne sont pas là pour faire du profit et qui ont des règles sociales et environnementales,… Hors la gauche a tendance à compter seulement sur les services publics, quand la droite elle veut tout privatiser… Les Verts sont plutôt pour une diversité permettant à chacune des composantes de l’économie de faire vivre les habitants tous ensemble : je te conseille vivement le bouquin “l’économie verte expliqué à ceux qui n’y croient pas de Pascal canfin” j’en parlais il y a peu sur ce blog… On pourrait également parler de relocalisation des activités et de pas mal d’autres sujets… enfin l’économie ce n’est pas sale 😉 … Pour les divisions internes des Verts : je crois que c’est pas mieux dans les autres partis 😉 … Pour le nucléaire si tu fais une recherche sur mon blog tu trouveras pas mal de sujets permettant de se faire une idée : de toute manière on ne parle pas de fermer les centrales du jour au lendemain, mais de le prévoir pour un futur (sortie en 30 ans…) car si on aborde pas le sujet que va t’on faire puisque de toute manière une partie de nos centrales arrive en fin de vie… (et une centrale qu’on construit maintenant on se la mange pour 30 à 40 ans…) /// quel fil on tire en premier pour aborder les questions politiques ? : peut être celui permettant de comprendre ce qu’est l’écologie politique, sa logique, comment l’écologie permet d’avoir un projet cohérent (et de gauche) : je crois que si tu cherche écologie politique sur mon blog tu pourras retrouver un article interessant reprenant un texte de Alain Lipietz qui aborde assez bien le sujet…