Vers quelle union de l’écologie politique ? 10


Gauches Centre Versus UMP FN ? Vers une union des écologistes ? … Ce sera le dernier post très politique du moment… le blog redevenant plus calme, politiquement… Je reviendrai d’abord sur quelques éléments sur Bayrou puis je reprendrai quelques vieux posts autour de la refondation de l’écologie politique et donc l’union des écologistes…

Il ne faut pas oublier qu’une partie non négligeable de l’électorat de Bayrou 2007 vient de la gauche. Pencher un peu trop vers le centrisme serait certainement une erreur. En gros je pense que c’est du 1/3 gauches , 1/3 nini , 1/3 droite…
Mais le PS en mettant Bayrou au pied du mur a raison surtout si il y a un débat public.
Par contre je pense que Bayrou n’ira pas dans ce sens car il peut très bien miser sur les législatives où les triangulaires sont possibles. Pourquoi se vendre à la droite ou à la gauche alors qu’il peut très bien, avec un nouveau parti (ou une confédération de partis) jouer à l’arbitre. Bien entendu il faut que dans chaque circonscription il arrive dans les 3 premiers et qu’il arrive donc à doubler le FN… C’est à ce moment là qu’il pourra jouer aux arbitres en faisant battre la gauche ou la droite suivant ses désirs…
Le PS aura tout interet à éviter le vote utile cette fois ci sinon il pourra devenir un jouer de l’UDF (en effet il se passera exactement la meme chose en cas d’appel au vote utile : la gauche du PS sauvera le PS, sera inexistante, et une partie de l’électorat de gauche passera directement dans le camp Bayrou…)
Allons nous vers ce ménage à 3, avec un front nationale tentant de se maintenir 4ème et se rapprochant peu à peu de la droite sarkozienne.
Et dans ce cas là et les Ecologistes que deviennent ils ? Ne peuvent ils pas tenter de devenir eux aussi des arbitres ? (sans pour autant faire partie d’une confédération de partis démocrates centristes…)

Enfin quoi qu’il en soit nous avons grosso modo pour ce premier tour 1/3 de voix de gauche pouvant aller vers Sego, 1/3 de voix de droite pouvant aller vers Sarko. Reste donc à établir avec minutie les profils des 1/3 de voix qui sont allés chez Bayrou et Le Pen : est ce que les 11pts de Le Pen vont directement à Sarko et est ce que l’électorat de Bayrou est bien du 1/3 gauche 1/3 droite 1/3 nini…

Revenons donc à nos écolos…

Se réunir entre écolos ce n’est pas nouveau. Et avant que Hulot fasse sa sortie au cours de l’été 2006 cette idée trainait déjà si on se souvient bien de ce post. C’est d’ailleurs un peu comme ça, même si cela a pu être douloureux notamment autour d’un Pour ou Contre Hulot, que des associations ont trouvé le moyen de se fédérer et créer ainsi l’Alliance pour la Planète…
La Refondation de l’Ecologie on en parle et en on reparle régulièrement. Certains, principalement autour de Corinne Lepage, d’une partie de MEI, et de quelques Verts n’ont pas trainé. Je suis plus que perplexe car pour le moment cela ressemble surtout à un retour du ni ni qui permettrait éventuellement aux nombreux partis écolos de droite et du centre de se rassembler. Mais à la lecture de certains commentaires je me demande si on cherche pas à exclure avant même de rassembler (notamment ceux qui seraient trop à gauche : Bové… et pourtant vous savez que je suis critique envers celui ci… Mais bon exclure avant même de rassembler je suis pas pour). Je suis également perplexe concernant le timing et finalement rejoint assez les remarques de Gamerre (Genération Ecologie) qui pense qu’il faut plutot attendre après les législatives et voir ça au calme… Perplexe également car on parle peu du citoyen ecolo qui pourrait participer à cette refondation ou cette espèce de copie de congrès de l’épinay (on est trop peu d’écolo politique, mais j’en reparlerai dans un autre post)

Au début de l’été avait justement lieu une petite rencontre assez confidentielle et très peu médiatisé. EcoRev’ et Jacques Boutault, maire du 2e arrondissement de Paris, organisaient un débat à la mairie du 2e arrondissement de Paris avec Corinne Lepage (Cap 21), Yves Cochet et Dominique Voynet (Les Verts), Franck Pupunat (Utopia, PS). Je vous invite à regarder ou à revoir les vidéos de cette rencontre…

Revenant sur un texte de Alain Lipietz que j’avais expliqué ici dans une espèce d’initiation à l’écologie politique, je me lançais dans quelques reflexions sur l’écologie politique et les Verts .
L’écologie politique c’est la prise en compte des bons rapports entre les individus, la société et leur territoire. Reprenant à la fois le libéralisme du 18ème siècle qui exaltait la liberté de l’individu et les avancées du socialisme “la liberté des individus ne doit pas primer complètement sur la nécessaire égalité des individus”
Il aurait certainement valu mieux expliquer que les Verts et les écologistes plus généralement ont des solutions, différentes très souvent, mais pouvant très bien convenir à la gauche (et pourquoi pas à la droite ?). Que ces solutions sont souvent les bonnes et que dès aujourd’hui on les applique (rappelons en effet que là où les verts ont des élus ils font du boulot et ça marche !) .

Mais si je reprends le texte de Alain Lipietz on pourrait notamment dire et redire : Une vision écologiste de l’autonomie et de la solidarité : Autonomie, solidarité et responsabilité sont les trois valeurs . Ni libéralisme ni socialisme… Mais sans être les deux l’écologie politique en reprend des thèmes et idées… Le libéralisme n’a pas le monopole de la liberté d’entreprendre… Les écologistes pensent que l’économie peut être plurielle… Et qu’il n’y a pas de règles économiques : bien au contraire nous avançons en tatonnant au cas par cas, suivant l’évolution des choses… Mais cela va encore plus loin puisque personne n’a jamais parler du fait que les femmes ont réussi (en occident du moins) à briser le patriarcat c’est à dire le travail gratuit des femmes… (je vous conseille de lire le paragraphe en question en entier c’est très interessant et judicieux) . aujourd’hui l’etat recule alors que le cocon familial explose (famille recomposé, monoparentale, éloignement entre parents, grands parents, …). Comment sans tomber dans le traditionnalisme et le conservatisme chrétien prendre en compte cela ? Est ce à l’Etat de régler les futurs problèmes et surtout comment ? Nos personnes agés, nos malades, … Ne faut il pas reprendre les bons exemples d’initiatives ouvrières et les inciter pour qu’elles soient citoyennes (associations, coopératives…) , sans pour autant en faire un monopole de l’etat ?

Pas mal d’idées en vrac comme vous pouvez le voir…

Allant plus loin dans la reflexion et en lisant d’autres reflexions d’écologistes j’aboutissais à une simplification : l’écologie est tout simplement un nouvel humanisme.
J’en venais à dire notamment : Peut on alors dire que l’écologie c’est réfléchir aux actions / réactions et interractions des êtres entre eux et sur/dans/avec leurs environnements naturels et arficiels. Et ainsi faire en sorte que l’humain, qui a une “conscience” de ça, garde sa “place” dans un soucis de durabilité, de développement durable, de vision à long terme (voir même de survie…)

J’avais plusieurs fois parler d’union des écologistes. Notamment au mois de Novembre quelques jours avant le congrès chez les Verts. Comme je le disais et je le pense encore :
Avant une union de tout les écologistes il faut que le parti principal soit uni ! Si certains (tels que ceux plutot pro Bové) ne ne souhaitent pas l’union de ce parti et préfèrent la gauche de la gauche : qu’il le quitte. Peut être les retrouvera t’on plus tard lors d’une union allant de Bové à Hulot en passant par Voynet et Lepage (pour exagérer l’image)
Chacun se cherche une excuse : un petit détail qui lui fera créer un nouveau mouvement plutôt que de d’essayer de faire vivre sa différence à l’intérieur d’un mouvement existant et avec lequel il serait d’accord à 90%
Les partis doivent comprendre qu’il y a plus d’écolos en dehors de ces partis qu’à l’intérieur et que nous avons à travailler ensemble de façon massive car l’ampleur de la tache qu’il reste à accomplir est massive.
Le Pacte Ecologique proposé par Hulot, et qui ne fait que reprendre finalement les propositions faites depuis longtemps par les partis écolos, va dans le bon sens. Je ne suis pas pour le rejeter ! Et j’approuve quelquepart la lettre adressée par Dominique Voynet.
Mieux comme cela avait été dit lors de précédentes rencontres entre écologistes : il faut que les scientifiques mais aussi la culture nous soutiennent ! Les écrivains, les acteurs, les philosophes, les musiciens (…) : et si on regarde le site du pacte écolo c’est un peu ce qui se passe : on retrouve d’ailleurs certains noms que l’on avait déjà vu précédement lors des rencontres cap21 / verts / associations…

Fin aout aux journées d’été des Verts puis quelques semaines plus tard aux journées d’été de Cap21 , Hulot, Voynet, Lepage et bien d’autres se rencontraient pour parler d’écologie… Des discussions à entendre ou à voir (ou revoir) absolues…
On notera d’ailleurs au passage que cette rencontre (chez cap21) fut très peu médiatisée (voir complètement ignorée) : bizarre, Hulot était pourtant présent… 😉
Heureusement quelques semaines plus tard une rare émission de télé (l’une des seules) Ripostes sur France 5 “Tous Ecolos ?” permettait pendant quelques minutes de parler d’écologie politique.
Une émission à revoir également

Petits ajouts au passage :
Un petit retour sur Hulot et son retrait avec au passage une interview de Yann Wehrling qui revient sur les Verts, leur histoire, l’écologie… Très interessant, très très interessant même et à regarder absolument…

En résumé :
– ne soyons pas pressé et évitons de faire des bricolages d’appareil en vue des législatives…
– ouvrons les portes : les éco citoyens doivent avoir une Grande place au sein d’une refondation de l’écologie
– avant de rassembler il faut éviter d’exclure
– il ne faut pas oublier que Hulot est toujours dans le coin (et que son retrait n’est qu’un futur retour annoncé) : il faudra donc éviter de tomber dans le Pour ou Contre Hulot…
– gardons en tête que notre diversité bien sur nous divise mais est aussi une richesse, et que de toute façon c’est comme ça et qu’il va falloir faire avec. Je crois d’ailleurs que la composition des Verts et ses tendances donne une idée de la composition de tout le panel écologiste


10 commentaires sur “Vers quelle union de l’écologie politique ?

  • Noun

    Difficile d’unir des Verts à gauche donc proposons de rajouter des Verts de droite ? Drôle de startégie…décidément les écologistes ne manque pas d’imagination…
    Comme je l’ai déjà dit je ne crois pas à l’écologie politique et à l’union qu’elle implique : la transversalité inhérente à l’écologie est à la fois sa force et sa faiblesse en cela qu’elle impose des limites très vite atteintes sur des clivages que l’on ne peut gommer, des façons de percevoir le monde trop peu compatibles.
    😐
    Et pencher un peu trop vers le centrisme ne serait pas une erreur pour le PS mais probablment un salut : le renouveau tant attendu, la fin des tiraillements impossibles, le début d’une cohérence et d’un modernisme tant attendu…

  • metallah

    sauf que les verts n’ont que 20 ans et qu’on est malheureusement qu’au début de l’aventure (meme si il y a urgence)… tandis que les socialistes ont commencé à naitre (avec pas mal de tumultes, Jaurès notamment pourrait nous en parler…) il y a une centaine d’année… Ma foi si tu souhaites que le socialisme se fasse bouffer par Bayrou pourquoi pas on aurait pu trouvé pire c’est certain… pour revenir aux verts je l’ai déjà dis ils existent dans bien d’autres pays sans soucis et ils sont très divers et pourtant sont une des rares formations à arriver à s’entendre dans cette diversité (parce que bon quand je vois la gueule des socialistes européens je rigole 😉 )

  • Vincent le gloppeur

    moi je veux bien ne pas exclure (les bovétistes) avant de rassembler (les écologistes), encore faut-il que les bovétistes acceptent le rassemblement ultérieur sinon on peut se demander s’ils ne sont pas là juste pour plomber le parti :/

  • Noun

    Que le socialisme se fasse bouffer par Bayrou ?….Ca me fait rire.
    Le socialisme a actuellement bien plus à voir avec Bayrou qu’avec l’extrême gauche. Ce serait la moindre des chose en terme de clarification et d’honnêteté que ce genre d’alliance se fasse.

    Mais continuons de voir les chose au travers d’une grille de lecture gauche/droite éculée et anachronique comme seule la France en possède encore une…

    Ca plait sûrement aux électeurs, comme l’engouement pour Bayrou l’a d’ailleurs bien démontré.

    Concernant les Verts, effectivement si monter son propre parti politique quitte à attendre 1 siècle est préférable à la recherche d’efficacité…
    Soit.
    Je ne vois pas les choses comme ça et pense que les Verts auraient bien mieux fait de s’allier au PS comme Lepage l’a fait avec Bayrou que de se lancer dans cette campagne inutile et un peu désastreuse….

  • metallah

    s’allier pour mieux se faire “avaler”… pourquoi pas… quand on voit comment est traité l’écologie par une grande majorité d’élus PS ou UDF… ils auraient peut etre mieux fait de ne pas se présenter (sans s’allier car de toute façon il y a rien à gagner) et dire “vous nous faites tous chier” … Toutefois il y a eu un certain courage d’y être allé qui sera sans aucun doute récompenser si j’en crois certains “indices”… quand à l’efficacité elle n’est certainement pas à se coucher devant son partenaire puisque de toute manière ce sont les verts qui se tappent l’essentiel du boulot de ce côté là

  • pasha

    C’est juste une petite remarque concernant l’idée de rassemblement de l’écologie politique.

    Une des causes, il me semble, au fait que l’écologie politique ne soit pas suffisamment audible, qu’ils n’y ait pas beaucoup d’écolos politiques, c’est qu’il n’y a pas assez de synergie entre les écolos politiques et les associatifs. Ou très peu. On peut s’en apercevoir localement. Ou alors, vous etes très discret sur votre appartenance politique.

    Pour faire un grand rassemblement écolo, pour peser politiquement, il faudrait certainement déjà se connaître et dialoguer. Après, il y a les problèmes idéologiques, et aussi les magouilles d’appareil, mais si déjà, il y avait un travail en commun, on s’en sortirai mieux, non ?

  • Julien

    Port intéressant plus "tactique" que "stratégique". Pas de gros mots, mais juste des questions fondamentales qui restent en suspend : c’est quoi l’écologie ? Si on lit le "qu’est ce que l’écologie politique", de Lipietz, on y apprend surtout "qu’est ce que les Verts". L’écologie, c’est plus large, plus vaste.
    D’ici a dire que l’écologie n’est pas clivante, qu’elle est juste transversale, c’est un faux pas : au bout d’un moment, le choix politique se fait entre l’autoroute et le ferroutage, le bio ou l’intensif…
    C’est la question qui se pose depuis 20 ans aux verts : Il n’est question de faire de l’écologie qu’entre riche ; de faire de l’écologie contre le progrès social ; de faire de l’écologie contre les libertés. Alors, on fait de l’écologie avec quoi ?
    Ben avec tout, justement. La choronologie que tu décris, Flo, je l’ai vécû dans les coulisses, du RDv à la mairie du 2ème, à l’organisation des journées d’été de Coutances ou la journée de formation de Cap21 ou Dominique et Nicolas étaient invités. Il y a un vrai truc qui nous uni, mais on arrive pas à comprendre ce qui nous désunis.
    Première question à laquelle il faudra répondre : C’est quoi, l’écologie en philosophie ? Deuxième question, plus "tactique", avec qui et comment on mettra le mieux en pratique cette philosophie, la gauche, le centre, la droite ?? D’abord, et c’est pour ça que ça mettra du temps, il faudra parler de philosophie avant de savoir avec quoi on pourra en faire… (je te laisse le plaisir de lire "Le Monde en Elastique", un texte que j’ai écrit, que tu peux corriger, argumenter, etc.) a bientôt mon cher Metallah ;o)

  • metallah

    tiens on pourrait revenir sur l’absence de syndicat écolo (mis à part Fac Verte d’une certaine manière) , et ailleurs dans le monde ça existe ?

  • pasha

    Moi, je n’ai jamais entendu parle de syndicat écolo. J’avoue aussi ma perplexité face à un tel projet. Comment intégrer des problématiques environnementales dans la défense des droits des salariés. Bon, il y a des thèmes sur lesquels ça peut se faire, c’est sûr… A voir…

    Pour répondre à Julien (et bonne chance pour les législatives a Rueil, ville ou j’ai passé mon enfance) , je te propose (si tu ne l’a pas deja fait) de lire le philosophe de l’environnement Dominique Bourg et notamment son petit livre "Les scénarios de l’écologie". Scénarios politiques bien sûr. Après, je pense que CAP21 et les Verts sont coincés par leur choix tactique d’alliance (et aussi par leurs affinités, beaucoup de verts venant de mouvements de gauche, alors que CAP 21 c’est pas vraiment ça, enfin de ce que j’en ai vu il y a quelques années…).

    J’en profite pour rebondir sur mon dernier commentaire, moi qui essaie de m’impliquer localement pour la défense de l’environnement, je ne croise que trop peu de militants écolos politiques… Je serai, par exemple, incapable de dire si CAP 21 existe en Limousin. Alors ? Pas de réactions de nos divers militants écolos politiques sur ce thème ?

  • metallah

    tu sais cap21 c’est plus un club qu’autrechose donc non ils n’existent pas en Limousin… et pour ce qui est des verts limousin ils sont à peine 100 donc bon c’est pas évident pour être visible… Ceci dis je ne sais pas d’où tu es mais il faut pas hésiter à frapper à la porte des Verts 😉

Les commentaires sont fermés.