UNE EUROPE PROTECTRICE DES DROITS CONTRE LES DISCRIMINATIONS DE TOUTES ET TOUS

On passe au Pilier DROITS HUMAINS des propositions de Europe Ecologie : UNE EUROPE PROTECTRICE DES DROITS CONTRE LES DISCRIMINATIONS DE TOUTES ET TOUS

► téléchargez le tract “10 bonnes raisons de voter Europe Ecologie”

► téléchargez le Contrat Ecologiste pour l’Europe

«  il faut garantir les droits et les libertés fondamentales »

NOUS VOULONS UNE EUROPE OUVERTE QUI ACCUEILLE, respecte et développe des droits égaux pour toutes et tous. La garantie des droits et des libertés fondamentales à tou-te-s les citoyen-e-s fait partie intégrante du projet européen.

LE REFUS DE TOUTE FORME DE DISCRIMINATION fondée sur le sexe, l’origine, l’appartenance à une minorité ethnique ou culturelle, la religion, les handicaps, la santé, l’âge, l’orientation sexuelle et l’identité de genre doit être garanti par un droit européen supra-national dont les principes sont inscrits dans la Charte des droits fondamentaux, une directive couvrant l’ensemble des motifs de discrimination dans tous les domaines de compétence de l’Union européenne.

LA CONVENTION INTERNATIONALE DES DROITS DE L’ENFANT doit être scrupuleusement respectée. Elle exige le respect des droits fondamentaux pour tous les enfants, y compris pour les mineurs de parents sans papiers et pour les mineurs isolés, issus de l’UE ou non. La confusion dramatique entre protection de l’enfance et prévention pseudo-scientifique de la délinquance juvénile doit cesser, la justice des mineurs avec primat de l’éducatif sur le répressif sera renforcée.

L’UNION EUROPÉENNE DOIT CONTINUER À AMÉLIORER SA LÉGISLATION pour garantir l’égalité des droits entre les hommes et les femmes. Elle doit également renforcer sa lutte contre le racisme, l’antisémitisme, la xénophobie, le sexisme, ainsi que contre les mouvements politiques prônant la violence.

50 millions de personnes handicapées se trouvent souvent dans l’impossibilité de mener une vie pleine et entière et d’exercer leur citoyenneté. Une ratification rapide de la première Convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées s’impose. Un pacte détaillé mettra en œuvre les objectifs de cette convention. Il s’attaquera aux obstacles rencontrés au quotidien par les personnes handicapées et évitera l’instauration de nouvelles entraves, afin d’obtenir l’égalité des chances et l’égalité pour tous les actes de la vie, entre autres l’éducation, les transports, les soins, la protection sociale, les services sociaux, la culture, le logement (avec des accès favorisés), la formation et l’emploi.

En défense des droits des personnes confrontées à l’homophobie, à la lesbophobie ou à la transphobie, l’Union européenne doit reconnaître et mettre en œuvre les principes de Djodjakarta qui demandent l’application de la législation internationale des droits humains en matière d’orientation sexuelle et d’identité de genre, ainsi qu’une protection juridique contre toute discrimination en raison de l’identité de genre ou de l’orientation sexuelle. Europe Écologie demande, dans la mesure des compétences européennes, l’amélioration des conditions d’adoption en les alignant sur les plus favorables de l’Union, un statut européen légal du co-parent et de l’homoparentalité et une reconnaissance rapide dans tous les pays membres des partenariats existant entre couples, de même sexe ou non, dans l’un ou l’autre des pays de l’Union.

«  Une projection juridique contre toute discrimination en raison de l’identité de genre ou de l’orientation sexuelle est essentielle »

« NOUS REFUSONS L’EUROPE FORTERESSE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.