Scarlatti et son clavecin magique

Domenico Scarlatti je connaissais mais j’ai redécouvert grâce à la BO de « la bête » dont je vous avais parlé ici
Scarlatti est un compositeur et pianniste virtuose italien, né à Naples le 26 octobre 1685. Il est connu pour un volume inégalé de 555 pièces, dites « sonates » ou « essercizi » : l’enregistrement intégral par Scott Ross a nécessité 35 CD. Ce maitre du clavecin est le fils de Alessandro Scarlatti un autre italien relativement connu

On raconte que lors d’une joute musicale avec Händel organisée à Rome au palais du cardinal Ottoboni pendant son séjour italien, il lui est jugé supérieur au clavecin, pendant que Haendel l’emporte à l’orgue.

Merde j’avais écrit un superbe article et mon pc a buggué résultat la suite ne sera pas pareil… Bon ben je vais résumer j’ai pas envi de recommencer
Les sonates de Scarlatti sont complètement folles. A la fois inspiré des musiques populaires espagnols, baroques mais surtout pleines de dissonances, modulations, ruptures de rythme, constrastes mélodiques. C’est très étonnant à écouter et certaines sont très extravagantes, limite n’importe quoi 😉
Je vous conseille tout particulièrement les morceaux joués par Hentai. Non pas cette pornographie manga colorée mais Pierre Hentai ! Un joueur de clavecin assez fou car on se demande s’il ne rajoute pas des notes et s’il ne joue pas parfois avec les coudes 😉 . A noter aussi qu’on reconnait assez facilement ses morceaux : tout d’abord un souffle sourd, une respiration, peuple souvent ses interprétations, au début… Sinon c’est souvent très bruyant, limite s’il ne casse pas le clavecin ce sacré Hentai !
Sinon je dois dire que le clavecin est un instrument bien sympathique. D’ailleurs dans un autre registre les compositions de Bach joués au Clavecin sont bien sympas (il faut savoir au passage que Bach, Scarlatti et Handel sont nés la même année…). Attention le clavecin n’est pas l’ancêtre du piano ! Le clavecin est un instrument de musique à cordes pincées et à clavier. Cette famille d’instruments à sautereaux se compose du clavecin, du clavicytherium, de l’épinette italienne ou française, du virginal, du muselaar, de l’ottavino. Le piano lui est un instrument à cordes frappés…
Finalement le clavecin se rapproche beaucoup de la guitare (certaines sonates de Scarlatti à la guitare sonnent très bien même si cela demande un bon guitariste…). Il y a aussi des sonorités un peu boite à musique 😉

Finissons par quelques sonates. Attention c’est du midi : cela demande donc une bonne carte son ou une bonne installation… Mais je suis sur que vous trouverez par vous même des MP3 légaux 😉 ou bien que vous irez acheter ou louer des CDs de Hentai ou la compilation de 35 CD de Ross :
Commeçons par deux petits liens qui regroupent l’ensemble des sonates : à vous de les découvrir par vous même : http://midiworld.com/skindx.htm ou alors ici http://midiworld.com/slindx.htm
K209 : la musique de « la bête »
K175 : un grand moment
K215 : complètement fou, surtout l’entrée
K525 : très sympa avec des surprises 🙂

N’hésitez surtout pas à commenter ce billet et à noter quels sont vos sonates préférées ici 🙂

Une réponse sur “Scarlatti et son clavecin magique”

  1. apparement il n’aime pas les liens directs vers ces MIDI. Il ne vous reste plus qu’à les trouver dans la liste par vous même 😉 sorry

Les commentaires sont fermés.