Romançons les affaires Woerth Bettencourt

Puisque tout le monde y va de sa romance j’offre avec plaisir quelques pistes de romance, peut être pas si loin de la vérité…
L’UMP fantasmant beaucoup sur « la mise en échec » des retraites quand d’autres s’indignent avec raison de toutes ces grosses enveloppes à milliers de Francs et d’Euro.

Mais voici un autre regard… Quelques pistes pour fantasmer d’autres « affaires » où « Le Monde » et plus généralement le contrôle des médias semblent « au coeur »

Beaucoup parle de Edwy Plenel le « chef » de Médiapart mais il faut rappeler que :

Edwy :
révélations sur l’affaire Rainbow Warrior notamment
membre du trio Jean-Marie Colombani, Edwy Plenel et Alain Minc « accusés » par le livre La Face cachée du “Monde” d’avoir « orienter » le journal (parti pris pour « Balladur » en 1995, parti-pris éditoriaux…)
Et plus récemment affaire Clearstream puisque son nom (parmi d’autres) accompagne celui de Nicolas Sarkozy dans les fameux listings…

Mediapart :
média web dont un certain Xavier Niel (Free…) est investisseur… ce qui ne plait pas trop à Sarkozy étant donné le « parti pris » de ce média…

– Le Monde selon le livre La Face cachée du “Monde” :
Jean-Marie Colombani, Edwy Plenel et Alain Minc auraient installé le « nouveau »Monde au cœur des réseaux de pouvoir français.
Soutien supposé à
Balladur lors de la campagne électorale pour la présidentielle de 1995 (et autres affaires de « partis pris » politiques) : rappelons que en 1995 on retrouvait aussi Sarkozy du côté de Balladur
Usant de son pouvoir d’intimidation

Après Edwy présentons tout de même :
Jean-Marie Colombani : « patron » jusqu’en 2007…

Alain Minc : conseiller politique, économiste, essayiste et dirigeant d’entreprise. Il a été président du conseil de surveillance et de la Société des lecteurs du Monde
Il est surtout depuis un des plus proches conseillers de Nicolas Sarkozy

Curieux trio… qui peu à peu a été « écarté » du journal « Le Monde » , Edwy le premier (principale victime des révélations du livre accusateur…) , suivi par Jean Marie C et enfin plus récemment Alain Minc

(Bref je vous conseille tout de même de lire dans les grandes lignes les « biographies », pourquoi pas sur wikipedia pour un rapide aperçu, de ces 3 hommes…
D’autant plus que ces 3 Hommes n’ont pas forcément la même opinion sur ce qui a pu se passer « à leur époque » si on en croit leurs propos depuis… Ces  hommes et notamment et surtout Minc et Plenel se livrant à quelques petites guerres personnels les uns envers les autres…)

Et c’est là qu’intervient un nouveau trio au moment même où depuis 2007 Sarkozy et d’autres se montraient bien plus satisfait des couleurs politiques des différents journaux français (et notamment Le Monde)

Le trio :  BergéPigasseNiel qui voudrait bien devenir propriétaire du journal « Le Monde » (toujours lui)

Niel ? Oui monsieur Free qui ne plait pas du tout à Nicolas Sarkozy…
Comme le rappele Numerama :

‘Parmi les quelque 800 entreprises qu’il a aidées ou créées figurent le site de musique gratuit Deezer ou les sites d’information Mediapart et Bakchich. Ces choix irritent l’Élysée’ note la journaliste. Alors, il était temps pour le locataire de l’Élysée de riposter en sabotant constamment l’arrivée d’un quatrième opérateur mobile. Le mois dernier, le président de la République s’improvisait même économiste pour estimer que « le prix le plus bas n’est pas forcément le meilleur ». Et d’enchainer en se déclarant « réservé » sur la possibilité de voir un nouvelle concurrent troubler le triopole des opérateurs mobiles que sont Orange, SFR et Bouygues Télécom. Sans doute que Martin Bouygues – ami personnel de Nicolas Sarkozy et témoin de son second mariage -, patron du groupe Bouygues, a également joué un rôle prépondérant l’hostilité à peine voilée du président de la République à l’encontre du chef d’entreprise

Ou encore très récemment : Le Président de la République entend bien avoir son mot à dire sur l’identité du prochain propriétaire du journal Le Monde

Mais malheureusement… comme le rappele Courrier International :

Ce choix ayant été entériné par le conseil de surveillance le 28 juin, l’actionnaire majoritaire sera désormais un consortium BNP emmené par Pierre Bergé, ancien partenaire d’Yves Saint Laurent, Xavier Niel, un entrepreneur Internet, et le banquier Matthieu Pigasse. Le fait que ces trois hommes soient hostiles à Sarkozy (Bergé soutenait la candidate socialiste Ségolène Royal en 2007, Niel finance deux sites Internet de journalisme d’investigation et Pigasse fut un temps conseiller de Dominique Strauss-Kahn) place Le Monde dans les mains de l’opposition.

Décidemment il s’en passé des choses dans « Le Monde » (mais aussi dans d’autres « médias) en ces mois de Juin-Juillet…

Et histoire de romancer encore plus tout ça je vous propose de replonger dans les épisodes palpitants Clearstream 1 et 2 (avec notamment l’épisode « récent » Sarkozy/De Villepin) qui obligent également à faire un tour du côté des « Frégates de Taiwan »

Et encore heureux que Eva Joly n’ait pas eu à se plonger dans ce dossier là à l’époque (malgré la proximité Affaire Dumas ) si on se souvient que… les auteurs du livre La Face cachée du “Monde” avait accusé le journal « Le Monde » et « Eva Joly d’une trop grande proximité pendant l’instruction de certaines affaires
(c’était aussi pour en rajouter une couche de romance 😉 )

Une réponse sur “Romançons les affaires Woerth Bettencourt”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.