Retour sur l’Accord PS EELV

Après une semaine tumultueuse, surtout pour Eva Joly et le mouvement Europe Ecologie Les Verts, petit retour sur l’accord qui a été validé aussi bien par le PS que par EELV.

A titre personnel je ne l’avais pas caché j’étais plutôt contre même si mon avis en réalité était surtout partagé
Contre surtout et avant tout pour 2 raisons : stratégiquement et en terme de communication
Stratégiquement et en terme de communication je présageais les semaines que nous allions vivre et la « mise en difficulté » de Eva Joly mais aussi du mouvement (avec des médias s’en donnant à coeur joue)
Stratégiquement toujours vu l’enthousiasme du PS en cas de refus j’étais persuadé qu’il reviendrait vers nous (même si il pouvait aussi nous porter comme unique responsable du désaccord)

En terme de communication montrer les muscles surtout avec l’épisode Mox n’était pas une mauvaise chose…

Mais il faut à présent avancer et prendre l’accord pour ce qu’il est : comme je le dis depuis plus d’une semaine il ne s’agit à la fois que d’un accord de mandature et à la fois un texte qui pose les limites de ce partenariat avec le PS…

Je pense que nous allons en prendre le chemin une fois que les choses se seront apaisées…

Petit Point sur cet accord, pourquoi il a été signé, et pourquoi il ne faut pas non plus en faire tout un drame si on était plutôt contre 😉

 

Qu’est ce que cet accord ?

1 « contrat de mandature parlementaire pour 2012-2017 »
Et non un accord de gouvernement

En clair le texte pose les « limites » du partenariat PS EELV à l’Assemblée Nationale et donc les limites d’une participation à une même majorité.
Les députés EELV seront libres de leurs votes et pourront utiliser ce texte pour taper sur les doigts du Parti Socialiste si celui ci ne respectait pas cet accord (figure dans le texte de cet accord le relevé de certains éléments de désaccords, sur lesquels nos futurs députés continueront de voter selon le positionnement d’EELV)

De plus sur une grande majorité des circonscriptions (plus de 2/3) il y aura bien « concurrence » entre le PS et EELV

Par contre en l’état, l’accord n’allant pas assez loin, EELV n’entrera pas au gouvernement !

 

Ne pas Confondre 2 Elections différentes !

EELV, porté par Eva Joly, continuera donc de mener sa campagne pour la présidentielle selon son propre programme, qui va bien sûr bien au-delà des objectifs de cet accord et ne saurait en aucune façon être censuré par le PS

 

Fallait il refuser l’accord ?

Quelques reflexions qui ont traversé l’esprit de ceux qui l’ont accepté… et qui m’ont moi même traversé l’esprit :

– nombre de dirigeants du PS n’attendaient que cela pour couper court à toutes négociations

– le lobby nucléaire ne veut pas de cet accord et la communication qu’il a entrepris le démontre

– l’UMP semble très énervé contre cet accord (une campagne d’affichage va avoir lieu)

– pouvait on prendre le risque de perdre : les avancées faites dans le texte et les députés gagnables dans quelques mois ?

 

Pourquoi n’avons nous pas négocié avec le Front de Gauche ?

– Nous aurions souhaité des négociations/discussions à 3 : PS , EELV et Front de Gauche
Mais le Front de Gauche semble les avoir refusé en prétextant : c’est soit nous soit le PS…

Localement nous avons initié toutefois des discussions à plusieurs en invitant tous les partis de gauches et écologistes il y a quelques semaines. Les invitations allaient du NPA à CAP21 en passant par Le Parti Socialiste et le Front de Gauche…
Je ne reviendrai pas sur ces discussions sauf prochainement 😉

 

– Au sein du Front de Gauche personne n’ignore que les négociations entre le Parti de Gauche et le Parti Communiste ont commencé bien en amont.
Au Parti de Gauche (et à Mélenchon) les présidentielles , au PCF l’essentiel des circonscriptions des législatives… le reste des circonscriptions étant partagé plus ou moins équitablement avec le PG et d’autres composantes devant faire avec les « restes »

Il est à noter d’ailleurs que le PCF souhaitant au moins une circonscription par département a eu une tendance à autoproclamer rapidement ses candidats pour chercher à les imposer comme évidence (une réponse au fait que Mélenchon s’était peut être un peu imposé ?)

Partant de là ce « partage » ayant déjà commencé depuis longtemps négocier avec le Parti Socialiste comme avec Europe Ecologie Les Verts devenait plus que difficile pour le Front de Gauche. Car d’éventuels partenariats remettaient en cause les difficiles équilibles qui avaient été trouvé au sein du Front de Gauche.
Et visiblement cela semble se vérifier en Limousin alors que des rapprochements EELV – FdG restent tout à fait possibles.
En effet et comme je l’avais annoncé Terre de Gauche (Front de Gauche + NPA-Alternatifs) semblait avoir du mal à « rebondir » pour les législatives car se partager les circonscriptions entre FdG et NPA reste très difficile… surtout quand il y a peu de circonscriptions (6 en Limousin)

 

2 réponses sur “Retour sur l’Accord PS EELV”

  1. Venant rarement sur ton site, je tiens à le faire pour exprimer toute ma réprobation quant à la campagne médiatique de ces derniers concernant Eva Joly de la part d’un certain nombre d’éditorialistes et de journalistes…..le ton était hors de propos sans rentrer dans aucune considération de fond.
    La phrase elle-même sur la marionnette a été déformée et c’était un minimum après avoir dû subir l’affront du MOX…..
    J’ai un peu allumé sur le sujet sur le blog Jeunegarde87 en tir croisé avec Didier Tescher, rapidement les droitiers ont dérapé sur des attaques personnelles. Ceci est bien la démonstration que lorsque la gauche argumente, la droite montre son vrai visage et se décrédibilise. A quand le débat de fond à gauche autour des propositions ?

  2. Si un accord ne peut être conclu sur des éléments essentiels pour nous, il faut contourner le problème et montrer :

    – que l’EPR n’a pas de viabilité économique, avec son électricité estimée à 81 euros/MWh s’il est terminé dans cinq ans (fin 2016 ou début 2017) et qu’il vaut mieux arrêter les frais maintenant ( http://energeia.voila.net/nucle/reacteurs_trop_chers.htm )

    – que les énergies renouvelables ont déjà (éoliennes) ou bientôt (photovoltaïque) une meilleure rentabilité économique et sans danger ( http://energeia.voila.net/solaire/prix_moyen.htm ).

    – que des énergies renouvelables comme la géothermie (électricité et chauffage), la biomasse, le biogaz, les énergies de la mer, le petit hydraulique, la cogénération bois (électricité et chaleur) peuvent assurer un production régulière d’électricité.

    – que des moyens de stockage de l’énergie électrique existent, selon diverses techniques, peuvent être mis en oeuvre et développés à grande échelle,

    – que la production d’uranium va passer par un maximum et décliner vers 2030 …

    Beaucoup à dire, et beaucoup à apprendre sur ce site découvert depuis peu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.