Retour des journées d'été des Verts et Europe Ecologie

Parti tôt le mercredi matin en train , Limoges Toulouse Nimes, des champs de tournesol s’étendent parfois jusqu’à l’horizon sur le chemin, je souris… On sait que plus de 1500 personnes sont attendus mais c’est finalement bien plus que nous retrouverons à Nimes chaque jour, enthousiastes (euphoriques même) mais studieux assistant aux nombreux ateliers, forums et plénières, s’entassant dans les salles et amphi prévus à cet effet… Du jamais vu et ce « jamais vu » se ressent également dans la presse même si ceux ci s’interessent toujours à quelques détails (alliances, 2012 …) plutôt qu’au projet et idées que nous arrivons toutefois à « communiquer » bien plus facilement…

Profitons en : après Ségo, Bayrou, Besancenot (…) nous sommes dans la lumière , tachons de faire le nécessaire pour y rester et nous affirmer comme l’alternative : l’écologie ou la barbarie…
(fichtre, cet article est beaucoup trop long mais bon il permet de brainstormer pour les 3 ou 4 autres articles bientôt pondus, ya à boire et à manger sans vraiment d’esprit de synthèse…)

Commençons par quelques articles notoires dans les médias et blogs :
– Les 3 journaux du Vert quotidien lors des journées d’été : numéro 1 , numéro 2 , numéro 3
– Ecologie Politique : qu’un nouveau cycle commence (certainement l’un des meilleurs textes publiés ces jours ci)
– Pour fêter leurs 25 ans, les Verts sont décidés à s’offrir «une ou deux» Régions en mars.
– Les 10 ecolos qui comptent
sur le blog de Alain Lipietz
–  ABCdaire des journées d’été des Verts et Europe Ecologie

– Taubira sur Europe Ecologie : C’est ici qu’il y a le débat
– 5 scénarios d’une union à gauche
– Bon article du côté 20 Minutes
– Plein de photos à voir sur le site des Verts
– Le suivi des journées d’été par 20 minutes

– les jeunes pousses vertes aux journées d’été
– Fabien revient sur les jde
– Jeudi 20 sur France 2
– Les Verts voient l’avenir en rose

** Mes journées d’été ** :

mercredi :
toujours amusant de rencontrer ses « amis » « facebook » mais aussi plein de nouvelles têtes et de discuter, manger et boire jusqu’à tard dans la nuit, voir très très très tard

jeudi :
ouverture des journées d’été , débats sur « kyoto-copenhague » (avec remarque pertinente de Pierre Radanne : on court certainement au désastre côté négociations mais Les Verts français européens et mondiaux doivent se bouger vraiment le cul…)
la matinée passe vite et discutant j’en oublie même les ateliers de 11h , tant pis il faut boire et manger… L’aprem je cours rejoindre la salle pleine où les ecolo geeks discutent de la campagne web : un des chanteurs de l’Homme parle passe dire bonjour, et Sandrine Bélier nouvelle élue également… les discussions se poursuivent ailleurs et j’en oublie la 1er plénière, je cours manger et loupe alors une bonne partie de l’évènement du jeudi soir la plénière réunissant Cécile Duflot, Taubira, Eric Loiselet du pole ecolo du PS, et bien d’autres
La soirée se termine évidemment autour d’un verre et des verts 😉

vendredi :
journée avec pas mal d’ateliers « jeunes verts » , le matin on discute « avenir » , avenir des jeunes ecolos, on échange on débat… L’aprem ce sera « une conception verte de l’éducation et de la formation » animé par Cyrielle Chatelain et proposé par les jeunes verts : la salle là encore est pleine , beaucoup de « pas jeunes » venus échangés sur l’éducation…
Plus tard on discute on débat on boit et forcément on louppe encore des ateliers et des plénières mais bon c’est aussi ça les journées d’été le plaisir de se retrouver…

J’assiste tout de même à une bonne partie de « Comment faire vivre le réseau Europe Ecologie » avec Dany et Cécile qui n’en finissent pas de se demander comment construire la suite et lancent tour à tour des pistes et un calendrier qui va être chargé…
Ce « couple » me fait sourire et malgré tout ce qui les sépare je trouve finalement ce duo pas toujours d’accord (loin de là parfois 😉 ) bien sympathique et rafraichissant

Le film « Les Yes Men refont le Monde » conclue admirablement la soirée du vendredi pendant que certains courrent rejoindre leurs réunions de sensibilités : Un film bien sympa dont je reparlerai plus tard… http://www.theyesmen.org

samedi :
AG des Jeunes Verts : bilan et avenir… L’année 2008-2009 est passé super vite mais quelle expérience même si parfois on a pas pu tout faire…
D’autres prennent la suite et c’est avec plaisir que je vois Rémi et Cyrielle reconduits comme secrétaires fédéraux avec une nouvelle équipe encore plus jeune et je l’espère dynamique.

Aprem « où sont les jeunes dans les institutions politiques » proposé par les Jeunes Verts, animé par Rémi Guerber, avec notamment Karima Delli… L’occasion de revenir sur les raisons des engagements, les raisons de l’abstention et comment y remédier, comment « changer la politique » et notamment un petit débat sur le non cumul…

La plénière de cloture, bien que très philosophique parfois (avec un excellent Patrick Viveret notamment) , fut très heureuse… De quoi revenir sur l’écologie, l’écologie politique, avec un beau débat sur la sobriété, le « bonheur » , la jouissance, l’humain et ses qualités/défauts naturels (…) et une forme de « conclusion » autour de la sobriété jouissive

Les Journées d’été se sont alors conclues dans une ambiance de fête, l’amphithéâtre de l’université de Nîmes, plein à craquer, dansant en rythme sur la chanson « la crise », hymne de la campagne européenne.
Puis au pied des Arenes , la fiesta pour féter les 25 ans des Verts !

** Vers un Réseau Parti ? **
Europe écologie n’est pas un parti et n’a pas vocation à le devenir. Daniel Cohn-Bendit est clair là-dessus. «C’est un réseau». Mais un réseau auquel il va falloir pouvoir adhérer, créer donc une forme d’organisation nouvelle.
Mais 2 possibilités ensuite : dissolution ou non des Verts au sein de ce « réseau-parti » ? Le débat se pose déjà à tous et se posera… la seconde solution semble la plus satisfaisante mais il faut alors être très inventif pour mieux définir ce que pourrait devenir Europe Ecologie

«On doit garder la possibilité de la double-appartenance» (Europe écologie + Verts ou Europe écologie + un autre), souligne ainsi Daniel Cohn-Bendit. Car beaucoup de personnes ayant rejoint Europe écologie viennent de structures associatives, et, souvent, se refusent à adhérer à une structure de parti.

** Trouver des Fonds ** :
Les avis sont partagés sur l’objectif des « 1 Million » d’euros avant décembre
D’une part l’organisation n’étant pas précisé « Comment peut-on demander des chèques alors que la structure n’est pas définie? » , beaucoup notamment Verts s’interroge sur la pertinence de l’idée
D’autre part selon moi je ne suis pas certain que les « français » soient « prets » culturellement, mais je peux me tromper…

** Un Calendrier serré mais qui va rythmer la vie politique jusqu’aux régionales ** :
assises régionales de l’écologie, désignation des candidats (au sein des verts et aussi des non verts…) préparation et action autour de Copenhague (…) : tout cela va aller très vite et prendre du temps…
Les « assises » tout comme Copenhague seront les gros volets et (notamment pour Copenhague) les ecologistes ont interet à imposer leur rythme mais aussi tout les autres partis à se prononcer clairement…

** Les régionales **:
Un projet ou plutôt des projets régionaux mais aussi 22 « cohn bendit » et autres à trouver ?
Autre sujet : La fameuse fermeture-éclair verte, c’est-à-dire l’alternance une femme/un homme, va désormais devoir s’adapter aux Verts et aux non-Verts. Le réseau intègre en effet des associations, des partenaires, tous candidats potentiels
Selon les régions tout ne se pose pas de la même manière : parfois trop de « sortants » ou de « verts candidats » parfois les non verts comme les verts ne sont pas assez « nombreux »

Bien entendu partout Europe Ecologie et Les Verts souhaitent partir « seul » mais tout est possible, notamment dans la région de Frèche où nombre de rumeurs circule… (Et si Frèche partait soutenu par le PS, et si il partait non soutenu par le PS… que ferait les PS locaux, les PS nationaux, et autres forces politiques ? quid des dissidences tout à fait possibles…)

Cécile Duflot répond à toutes les questions : des régionales aux alliances, de copenhague au projet en passant par la suite du rassemblement…

** Quels rapports avec les autres partis ? **

Avant toute chose il convient de préciser que le réseau « Europe Ecologie – Les Verts » doit à présent toute chose s’interesser à poursuivre et améliorer le rassemblement. Sur un projet et non faire des alliances d’appareils : il convient donc de continuer à travailler toujours et encore plus avec nos amis associatifs, syndicalistes, simples citoyens (…) là est la clé : faire revenir les citoyens vers la politique, et non plus « être seulement entre nous »

* Les rapports avec le PS :
Face à la droite, face aux « maux » la gauche (socialiste mais pas seulement) a déçu a de trop nombreuses reprises, pire les socialistes partout en Europe ont muté en sociaux démocrates voir sociaux libéraux qui mettent des « pansements » sur les maux… La gauche radicale n’a guère fait mieux de son côté refusant le plus souvent le pouvoir ou ne proposant pas les solutions qu’attendent les citoyens…
Comment alors s’allier avec eux ? (en tout cas dès le 1er tour ? régionales, ou toute autre élection)

Il faut donc bien que la gauche, et le PS change, et celui ci n’arrivant pas à changer, c’est bien aux écologistes de s’emparer de ce défi (changer a gauche, être l’alternative que les autres et notamment le PS n’est plus…) pour rassembler ensuite
(non seulement les ecologistes mais aussi donc toute force pouvant s’opposer à la droite actuellement au pouvoir)

Du côté Pole Ecologique du PS : voilà d’ailleurs ce qu’en dit cette tendance du parti socialiste

* Les rapports avec le Modem :
Comme pour le PS, la question « Modem » revient très souvent du côté des journalistes comme si ceux ci étaient plus interessés par les « alliances d’appareils » ou les « hommes-femmes » (par 2012, par les primaires… que par les projets (heureusement les citoyens ne se trompent pas)

Pour Daniel Cohn-Bendit, qui s’est rendu samedi aux ateliers d’été de Vincent Peillon (PS) à Marseille, Europe-Ecologie doit être une « force qui fera changer la gauche et qui saura défier la droite », y compris avec le MoDem.Une idée qui fait grincer sans soulever de crise chez les Verts. « Cette question se pose plus aux militants du MoDem qu’à nous », assure Mme Duflot qui veut « parler du projet ».
– Une alliance avec le MoDem est-elle envisageable ?« La question des alliances passe par celle des projets. Sur quoi sommes-nous d’accord ? Après seulement, nous saurons si nous pouvons travailler ensemble. Je ne connais toujours pas bien le projet du MoDem. En revanche, je constate que beaucoup de militants du MoDem sont très intéressés par le projet de l’écologie politique et par notre manière de faire de la politique au sein du réseau Europe Écologie. »
– Un rapprochement avec le MoDem risque-t-il d’éloigner une frange des Verts, plus à gauche ?
La façon de faire d’Europe Écologie, c’est de sortir du débat d’étiquettes ou du débat de personnes pour en revenir au projet politique. Je n’ai pas envie de m’épuiser sur ce débat d’alliances.

Encore et toujours le Modem perturbe la gauche et cela malgré son score aux européennes et ces semi succès-échecs depuis 2007… Il faut dire que beaucoup ne s’imagine plus être majoritaire (face à l’UMP) sans lui et que de nombreux jeunes loups du PS pousse ce dernier dans les bras des centristes…
Pourtant selon un dernier sondage les français seraient plus favorables à une alliance PS Ecolos plutôt que PS Modem (également plus favorable à une alliance avec la gauche dite radicale…)

Mais tout ces débats préfigurent certainement un gigantesque brainstorming en vue de gagner 2012 (pas seulement les présidentielles mais aussi les législatives) (rappelons nous de 1997 et des débats qui avaient précédé dès 1995)

Finalement je finis par me demander si Dany Cohn Bendit qui va plus loin qu’une simple ouverture au Modem ne renforce pas Cécile Duflot à la fois bien plus modéré mais pragmatique sur ce genre de question

* Les rapports avec la gauche dite radicale :

Peut être moins de débats (en tout cas repris médiatiquement) sur ce reste de la gauche : PCF, PG, NPA (…)
Cette partie de la gauche est bien entendu également en recomposition défiant également le Parti Socialiste mais aussi tout ceux qu’ils se considèrent pas comme assez radicaux (et donc également les ecologistes pas assez «  »rouges » 😉 )

Mais peut être que les questions se posent moins également car beaucoup (y compris des ecolos , tels que Bové) se sont beaucoup « épuisés » depuis longtemps et à plusieurs reprises à tenter de réunir cette partie de la gauche de la gauche (ecolos, altermondialistes, compris…) sans aucune avancée réelle… et malgré la création du NPA et le Front de Gauche
Et au contraire pour certains seul Europe Ecologie représente à présent un espoir de faire bouger les lignes réellement… comme l’a rappelé plusieurs fois Emmanuelle Cosse

* Plusieurs éléments interessants à débattre cependant :
Altermondialisme
ceux qui auraient voté gauche radical ont pour beaucoup voté Europe Ecologie notamment séduit par l’altermondialisme du projet, altermondialisme qu’on ne retrouve pas (voir qu’on méprise parfois ?) chez certains membres de la gauche radicale…
Les ecologistes, notamment Bové, Karima Delli ,Dufour et bien d’autres ont prouvé qu’ils incarnaient des combats altermondialistes…
http://www.europalter.org

Souverainisme, nationalisme, régionalisme (…) et démocratie
Nombre de ces thèmes partage voir divise au sein de la gauche dite radicale, pire quoi de commun entre le NPA et le PdG quand au sein de ce dernier on peut retrouver (principalement chez ses élus) des gens bien plus proches du MRC (Chevènement) qu’autre chose… Idem côté PCF…
on comprend mieux l’échec jusqu’à présent pour réunir cette gauche aux multiples « groupuscules » et « divisions » « anciennes » issus à la fois des républicains, radicaux et marxistes…
Comme si en France l’émergence du PCF naissant sur les premières « divisions » au sein de la « jeune » SFIO avaient perturbé la « remplacement » des « radicaux » et « républicains » par les socialistes et communistes il y a bientôt un siècle…

Quel rapport avec les syndicats :
Alors que du côté ecolos on essaye d’entretenir de bons rapports avec les associations ecologistes (mais aussi les syndicats) , les rapports entre syndicats et les partis de gauches ont toujours été particulier, notamment entre CGT et PCF par exemple…
Besancenot depuis l’émergence du NPA met les pieds dans le plat comme tentant d’en finir avec la fameuse Charte d’Amiens qui avait posé les bases d’une indépendance entre syndicats et partis (à coup d’entrisme divers, habituel par « tradition »  mais aussi d’une volonté pour le NPA d’être « plus qu’un parti » , un « parti-syndicat » )

Je pense (mais il n’y a pas que ça) que ce sont les 2 ou 3  éléments qui permettent de comprendre ce qui se passera et ne se passera pas du côté de cette gauche de la gauche en recomposition, recomposition parallèle à toutes les autres bien évidemment…

J’aurai pu également parler de nos rapports avec d’autres « groupes » : décroissants par exemple mais j’y reviendrai certainement…

Pour conclure ces journées d’été prouvent que nous avons enfin trouver le bon « canevas »  avec Europe Ecologie : canevas imparfait et qu’il va falloir préciser, maitriser, renforcer… Canevas où l’écologie politique pourra ressortir grandi, uni dans la diversité…

D’autres articles que j’avais commencé (et que je vais pouvoir améliorer un peu) suivront dans les jours et semaines à venir

Une réponse sur “Retour des journées d'été des Verts et Europe Ecologie”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.