Regards dans le retro : pourquoi la politique ?

J’avais envi de regarder un peu dans le retroviseur. Car si je suis un jeune encarté Verts je pense que je me suis toujours interessé à la vie politique sans vraiment m’y impliquer pour autant, du moins d’une façon « partisane » et « encarté » (partis ou associations…) . C’est avec plaisir que je relis certains de mes « billets » notamment sur mes hésitations mais aussi quelques réflexions sur l’avenir de l’écologie politique en France.
Petit retour et témoignages…

(d’autres éléments tels que  ma « vie » , mes « origines » (ouvrière d’un coté, paysanne de l’autre) , l’influence des parents (pourtant pas forcément « militants ecolos » mais ayant des « valeurs » et des « pratiques »…)  peuvent également être ajoutés mais on ne rentrera pas dans les détails… )


* Années « pré ado » : je me souviens très bien que mes années du CE2 au CM2 à l’école de Bellegarde, qui ont été clairement bien plus « politique-citoyenne » que les années qui suivirent…
Plusieurs raisons :
une petite ecole de « campagne » ,
l’écriture d’un journal par les élèves eux même,
quelques heures consacrées à un débat  chaque semaine autour de l’actualité (entre nous et sans le maitre) ,
des activités pour ainsi dire « associative » ou du moins « militante » : collecte de verre organisé par Limoges auprès de plusieurs ecoles de la commune…
La Collecte du Verre : quand les enfants trient les déchets… L’école de Bellegarde grace à notre organisation était arrivé en tête ! gagnant un ordinateur remis par Alain Rodet
(fruit du hasard : ce tri… et cet ordinateur… symbolise assez bien ce que je suis devenu…)
En tête en tonnes (malgré notre faible nombre si on cumule les classes de l’école !) , et surtout Largement en tête en tonnes par élève du CM2 (nous étions 5 il faut dire…)

* Années collège – années lycée : Je n’ai guère de souvenir « politique » dans ces années là
me consacrant pleinement à mes études : je suppose d’ailleurs qu’après mon Bac, grace à mes études (Deust puis Maitrise Tic) par internet, je me suis plus facilement tourné vers la politique trouvant du temps à la reflexion citoyenne…
Toutefois je pense qu’un évènement (non politique, mais marquant) a pu être déterminant dans “ce que je suis” : la “disparition”du jour au lendemain d’une amie…
Hasard de la vie, je l’ai retrouvé il y a quelques jours par internet : Nostalgie…
* 2001 : l’année des 18 ans, l’année du BAC, l’année des municipales…
malheureusement étant du 10 aout , je n’ai pas voté et à vrai dire je me suis même pas interessé à ces élections…
Toutefois je me souviens avoir « prévu » (y compris sur des forums où je commençais à parler politique) la possibilité d’un Le Pen au second tour en 2002, étant donné et je m’en désolais, l’arrivée fulgurante de l’insécurité dans les médias… la droite souhaitant prendre sa revanche suite au score du RPR en 99 aux européennes

* 2002 : Les présidentielles
non je n’ai pas voter verts… Posant un regard critique sur Mamère et un programme que je trouvais (dans sa présentation du moins) trop « pot pourri » « Vert fluo »
Le Pen au second tour ne m’a guère surpris puisque j’avais aussi un regard très critique sur les socialistes et notamment Jospin
Je me souviens très bien avoir « classé » les professions de foi par « ordre de préférence » (en tenant compte du candidat et du programme)  , de mémoire dans ce « classement » on retrouvait notamment Hue comme Bayrou (dont j’appréciais les « personnalités » ou le programme) mais aussi Mamère, Laguiller mais pas Besancenot…
2002 n’a pourtant pas été particulièrement un déclic… Même si dès les législatives 2002 j’ai voté pour les Verts et cela n’a pas changé depuis…( “déclic” “vote utile” au sens “gros parti” mais “vote utile” pour ses idées…)

* 2004 : Les Régionales et les Européennes
J’ai suivi de plus ou moins loin ces régionales, ayant à l’époque une faveur pour Les Verts. Ayant aussi un regard très critique sur le PS et observant la mutation de l’UDF sous influence d’un Bayrou souhaitant l’indépendance vis à vis de l’UMP je me souviens avoir “prévu” quelques évolutions au sein du monde politique français en pleine recomposition.
Cette recomposition en cours m’a certainement interessé…
Les Européennes m’avaient semblé déjà plus interessantes mais dans le même temps je me désolais de la manière dont les médias les ont ignoré d’une façon magistrale ou anecdotique alors même qu’en coulisse le débat sur une constitution européenne pouvait avoir lieu…

* 2005 : les débats autour du TCE
Ne le cachons pas plus longtemps : j’étais pour le Oui
mais le Oui défendu par Les Verts (et par ma reflexion personnelle sur les “contextes” et un texte difficile à aborder) et non le Oui défendu assez misérablement par le PS ou d’autres
Contrairement au Non il n’existait pas de « collectifs » (et je pourrai dire tant mieux ? car mon oui n’était pas le oui des autres, et je me sentais d’ailleurs bien plus proche du Non ecolo que de certains oui socialistes…)
Je pense avoir toutefois, et garde encore, un regard critique sur le Non (des gauches) au travers ces « collectifs » : d’autant plus que ni en 2007, ni en 2009, ils n’ont réussi à s’unir…
peut être parce qu’au delà d’une union sur un « traité » ils n’avaient pas grand chose en commun ? Malgré bien sur le nécessaire besoin d’une union d’une partie de la gauche de gauche
(plusieurs unions, et non une seule à mon avis : la création du NPA, l’union PCF-PdG , la tentation « fédération » sont autant de signes de recomposition actuelle…)
Tout ça pour dire : j’ai “débattu” pas mal et décortiqué ces textes sur internet (faute de campagne pro Oui réellement interessante) , et c’est ainsi que j’ai connu beaucoup de militants amis : qu’ils soient à présent chez les Verts ou chez les socialistes, qu’ils aient défendu le Oui ou le Non…
ça a été l’un des éléments les plus déterminants : et là je pense à Nicole, Mickael et Vincent…

* Le 6 février 2006 j’écris ceci (sur un blog abandonné depuis) :
Cela fera bientôt un an que je discute sur le forum des jeunes verts, découvert pendant la campagne du TCE. Et depuis une question se pose à moi : celle de l’engagement.
Adhérer et donc s’engager dans un parti ? Chez les Verts ou chez les jeunes verts…
Comme vous le savez déjà quand je fais quelquechose j’aime bien m’y donner à fond et c’est d’ailleurs un gros défaut car j’ai tendance à m’y impliquer beaucoup trop. Peur donc d’y prendre gout et de prendre trop de temps pour cette activité…
Pourtant il va bien falloir un jour que je me décide car je sais malheureusement qu’on ne change pas les choses tout seul et qu’on est obligé de faire les choses à plusieurs
Pourtant je ne conçois pas le militantisme comme je le vois malheureusement trop souvent
Les militants sont souvent bien trop en cercle fermé. A discuter entre eux et à ne pas faire leur travail de militant : c’est à dire rencontrer les non militants
J’aime bien d’ailleurs ma place de grand sympathisant : ainsi j’essaye de faire le lien entre les militants et les citoyens car dans la plupart des partis il y a quelque chose de casser. Les militants semblent trop nombrilistes, empétrés dans leurs problèmes internes… Puis il jure souvent que par leur parti sans avoir de regard extérieur… J’ai peur de perdre ce regard extérieur
(…)

(depuis je constate que j’avais raison sur certains points, et malheureusement, qu’on milite dans un parti ou une association, on a tendance à toujours “voir les mêmes”, à militer en “cercle fermé” : bref à avoir beaucoup de mal à s’adresse aux “non militants” : ceux qu’on ne retrouve pas dans tout ces combats…)
Les mois qui suivirent de nombreux articles sur la politique et notamment l’avenir de l’écologie politique, les débats internes, … suivirent… De quoi se construire peu à peu : je pense que suite aux élections un article consacré à ces 2 à 3 dernières années viendra faire un point nécessaire…

Janvier 2007 : Un Appel Eco Citoyen à la non candidature de Nicolas Hulot
Il nous semblait essentiel de lancer cet appel, élaboré après de nombreux échanges et interrogations pour l’avenir, que nous nous posons avec Isabelle So Ann et Grégoire. L’écologie nous concerne tous et nous ne pouvons pas nous permettre d’attendre éternellement que des avancées importantes soient faites.
Anne Sophie a été par le fruit du « Hasard’ une « grande témoin » du Pacte Ecolo de Hulot mais est aussi une associative qui a pu travaillé notamment à la notation des candidats par l’Alliance pour La Planète
Isabelle « simple »citoyenne, écrivain indépendante (travaillant régulièrement avec Yann Arthus Bertrand et a été depuispuis rédactrice pour « La terre vue du Ciel » et scénariste de « Home »
Grégoire était (est encore ?) membre de Cap21
Un peu plus tard, et un an avant les municipales, je redigeai un « Appel à l’insurrection eco citoyenne »
Trop long, maladroit… Il reste en partie d’actualité : l’engagement souhaitable des citoyens en « politique » (ou là où on se sent utile) . Avec un large spectre de possibilité qui prenait note de nos différences et de notre diversité
Finalement le “canevas” imparfait de Europe Ecologie : réseau, diversité, de Bové à Cohn Bendit, les verts, la société civile, les associatifs et surtout les “simples citoyens” (…) ne sont pas si loin de mon “idéal”
Je disais ainsi : prenons note de nos différences, ne les ignorons pas en les balayant d’un revers de main, enrichissons nous de nos divergences. Additionnons Les ! Respectons Nous !
Notre idée sur l’Ecologie n’est pas meilleur que celle du voisin. Elle est différente. Et elle est certainement complémentaire. (…)
et je concluais : Notre Force résidera dans notre diversité et dans notre capacité à se fédérer et à travailler ensemble pour bouleverser toute la sphère politique…

Et alors que (mi 2007) je regardais d’un oeil très interrogatif (et peu favorable) le projet « Horizon Ecologie » de Daniel Cohn Bendit (projet trop orange-rose compatible, et qui n’a jamais abouti…) ,
un projet local lancé par Cyril Cognéras et Julie naissait : un groupe informel de suivi sur les questions d’Ecologie s’est constitué à Limoges. Nous étions donc 11 autour d’un bon repas. Il ne s’agit pas de prendre la place de structures existantes mais de créer un espace de contact entre militants et sympathisants écologistes de différentes organisations locales dans un esprit ouvert et tolérant. Le but est d’echanger, de se former et de partager pour agir concrétement.
(finalement avant goût de ce que « serai » Europe Ecologie et ce que devrai être « son futur »)

(quelques temps plus tard mon engagement politique deviendrait plus fort, puisque je serai présent sur la liste des Verts de Limoges aux municipales, et candidat aux cantonales)
Qu’ajouter ? Le reste n’est que “passé récent” dont on peut avoir eu un aperçu sur ce blog : municipales, cantonales, européennes (et mon scepticisme en juin 2008 surtout côté Cohn Bendit 😉 ) , jeunes verts (retour du groupe de Limoges, participation à l’exécutif national…) , …
Que d’aventures : de quoi revenir sur ces 2 ou 3 dernières années côté “ecologie politique” française : les rencontres, tentatives, l’évolution de l’écologie politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.