Reflexion sur les pastèques


En tout cas je m’amuse toujours autant quand je lis des anti pastèques
ces gens là sont tout simplement des Rougeophobes paranoiaques…
Ils voient du rouge partout
en réalité ils s’en moquent de l’écologie ils n’en feraient pas eux même

Mais ces rougeophobes, qui ne se sont pas remis de mai68, se retrouvent parmi l’extreme droite et une certaine droite…
Conscient de la médiocrité de leurs propres alternatives et la faiblesse de leurs arguments les anti rouges secouent d’anciens chiffons rouges en parlant d’extreme gauche, communisme, stalinien, trotskistes, collectivisme, soviet, maoistes (…) pour faire peur
Une peur paranoiaque qui les pousse à voir du rouge partout, même parfois au sein de la droite… considérant que tout ce qui est à leur gauche est communiste et un allié d’une URSS encore fantasmée (pourtant disparu)
Partant de là pour eux même l’impot sur le revenu, et tout impot, est une mesure dangereusement communiste (tu parles c’est grave docteur de prendre quelques richesses pour les redistribuer)
Des personnes paranoiaques qui ne se sont pas remis de mai68 et de ses avantages (je ne dis pas qu’il y a eu de défauts)
Finalement cela m’amuse assez
Géné par quelques détails qui vont à l’inverse de leur conservatisme (cannabis, droits de minorité gays, …) et certainement peu soucieux de l’environnement, ces personnes pointent du doigt ces détails accusant ses défenseurs d’être des gauchistes, des communistes ou des alliés de l’extreme gauche alors qu’ils ne sont de toute façon pas écologistes eux même…
Comment peuvent ils être pris au sérieux et se permettre de critiquer les écologistes, alors que l’écologie commence par les relations entre humains… Le mieux vivre tous ensemble dans notre diversité… L’écologie commence par nous humains, et si nous ne sommes pas capables de nous supporter, comment voulez vous vous occuper des animaux, de la nature, de notre environnement…