Quels gagnants pour les cantonales ?

Quels bilans tirer de ces élections cantonales (mais aussi pourquoi pas de la phase allant de 2008 à aujourd’hui ?)

Qui ressort gagnant ? Si j’en crois cet excellent article (analysant avec précision les chiffres) (voir plus bas pour quelques interprétations)

Extraits :

En nombre de voix, un seul parti sort renforcé : EELV, qui double son score. Ce qui s’explique en partie par son nombre de candidats en forte hausse, mais sa performance est supérieure à la croissance de sa couverture.
Elle est d’autant plus remarquable que le scrutin compte 3 millions de suffrages exprimés de moins qu’en 2004 (-25% !).
Tous les autres partis enregistrent des pertes massives, la palme allant à l’UMP (-40%). On notera toutefois que le PS perd plus que le manque à gagner lié à l’abstention plus forte. Et si l’on regarde le total des voix évaporées dans la nature, on constate que le PS et l’UMP en souffrent à quasi-égalité : ce sont eux que les abstentionnistes boudent le plus, ce qui vient conforter la thèse du « ras le bol du système ».

En nombre de points, 2 partis progressent sensiblement : EELV bien sûr (qui tire à lui seul le total gauche, et explique en grande partie la baisse de ses alliés), et le FN.

Alors ?

Certains commentateurs politiques font l’erreur de prétendre que les élections intermédiaires (non présidentielles) n »interessent pas ou plus les électeurs
(l’air de dire > ça sert à rien… ce qui ne mobilise pas et encore moins)
C’est faux !! Puisqu’en 2008 les gens étaient assez interessés et commençaient déjà à ne plus voter à droite….
La réalité est que depuis 2007 les élections se sont suivis… et n’ont aucun ni effet national ni effet local (ou européen > mais si peu…)

– Aucun effet national > Sarkozy sourd… aucune alternative naissant réellement (mis à part nous ? et un essai de front de gauche « stabilisant » l’ex score pcf… avec un PS égal à lui meme…)

– Aucun effet local > les élus pensent à leurs élections ou réélections… et puis… rien ou si peu…

Partant de là les élections… fréquentes ( 1 chaque année ! pendant 5 ans ! )  finissent forcément, et de plus en plus, à lasser…

Tout cela à profiter à :
– EELV (renaissance des verts en 2008 après la claque 2007 puis naissance de europe ecologie et ainsi de suite)
nous avons « tirer » le score de la gauche au passage il faut le savoir (cf européennes, régionales…)

– l’abstention comme expression (message aux sortants souvent… et aux politiques « nationaux » PS comme UMP)

– l’extreme droite assez récemment (qui comme nous en 2009 a réussi à s’unir… a obtenu l’oeil des médias… et a profité de l’abstention et des divisions dans l’échiquier)

– le conservatisme de tout poil (à droite comme à gauche) qui résiste puisque ces 3 alternatives (nous, l’abs, ou l’extreme droite) ne sont pas des alliés bien entendu…

 

Pour en revenir au 8% de EELV
inespéré ? ou bien résultat d’un travail payant ? et qui paye ?
(qui fait de nous une “alternative” … ou vu ainsi… pendant que l’abs coute à tout le monde sauf au FN…)

Plus de 750000 voix donc

– sachant que nous étions présents dans des cantons difficiles (nous avons que peu de maires, nous, et l’élection « très local » est difficile)
(oui même on a fait des moins de 5% mais comme d’habitude et comme aux européennes dans des endroits)

– alors qu’absents sur bien des cantons (taux de couverture de 57% des cantons je crois ?)

– alors qu’il n’y avait que la moitié des cantons à renouveler

– Et alors que Paris n’est pas concerné par cette élection… (où nous réalisons de beaux scores habituellement)

A la louche 57% de couverture

ça veut dire qu’on aurait fait probablement autour des 1 Million de voix si on était à 100% présent

ça donne… 2 Millions de voix (j’arrondis en dessous à chaque fois) si tout les cantons avaient été renouvelables…
sachant que Paris est absent…

à comparer à 2,8 millions de 2009 (dont combien à Paris seul ? + de 160000 voix ? )
à comparer à 2,3 millions de 2010 (dont cb à Paris seul ? + de 100000 voix ?)

Après ça tout est dis ? non ?


En Haute Vienne

Si nos candidats « purement » Europe Ecologie Les Verts ont été éliminé dès le 1er tour (Yvan avait ses chances)

Les 2 candidats que nous soutenions dès le 1er tour sont arrivés en tête puis ont gagné au 2nd tour !

– Gilles Begout Maire de Isle sur le canton de Limoges Isle

– Claude Peyronnet (soutenu avant tout par Terre de Gauche) sur le canton de Bellac

 

On ne peut pas en dire autant des candidats soutenus par le PS, Terre de Gauche ou l’UMP au 1er comme au 2nd tour…

Pour l’UMP mis à part la surprise à Magnac Laval (mais la soutenait elle réellement ?) il n’y a pas grand chose à ajouter…

Si je ne reviendrai pas sur l’histoire Terre de Gauche au 2nd tour (cas Ambazac) je tenai à rappeler les accords entre Terre de Gauche et l’ADS qui n’ont pas été payant à Magnac Laval pour la candidate « sans étiquette » soutenu également par le PS

Terre de Gauche (malgré le cas Ambazac) s’en sort finalement aussi bien que le Parti Socialiste s’en sort mal :
à Bellac le PS a fini 3ème, à Magnac Laval donc comme je le disais idem, ils ne réussissent pas à prendre Limoges Emailleur et surtout perdent Limoges Isle !
Et le PS perd donc 3 cantons au profit des candidats qui étaient étiquetés Terre de Gauche au 1er tour mais pas forcément au 2nd… (la direction TdG avait désavoué la candidate à Ambazac suite à son maintien…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.