Quelques réflexions sur l’immigration…

Je ne prétendrai pas avoir le savoir absolu et les quelques lignes qui suivront ne sont que quelques reflexions rapides sur ce thème qu’est l’immigration. Tandis qu’à droite Sarkozy, De Villier et Le Pen se sont lancés dans une surenchère verbale, on oublie de parler de la loi CESEDA que l’on commence à examiner. CESEDA pour Code sur l’entrée et le séjour des étrangers et sur le droit d’asile : une loi d’hors et déjà condamné par certaines associations chrétiennes et les partis de gauche…

Première reflexion : l’habile Sarkozy nous joue la parade amoureuse en essayant de flatter ça et là les voix pour surtout éviter tout débat sur l’immigration. Il devrait pourtant savoir que Le Pen ne sera que conforté dans ses positions car on ne peut pas aller chasser sur ses terres en utilisant les mêmes mots et surtout les mêmes solutions. De Villier quand à lui nous joue le guignol de service, certainement pour nous occuper les esprits, en y allant d’un nouveau protocole du Fion où les méchants barbus auraient envahi nos aéroports pour y introduire des coupes ongles…

Je ne reprendrai que cette citation du petit Nicolas : « Nous en avons plus qu’assez de devoir en permanence avoir le sentiment de s’excuser d’être Français », a également dit Nicolas Sarkozy. « D’ailleurs, si certains se sentent gênés d’être en France (…), qu’ils ne se gênent pas pour quitter un pays qu’ils n’aiment pas. »

Mon petit Nicolas, nous n’attendons que ton départ, puisque depuis quelques mois déjà tu critiques ça et là la France et son immobilisme supposé, au revoir et bonjour à tes amis américains !!

Passons à présent à quelques reflexions :
Méthode Le Pen : Immigration 0, Préférence National, retour des étrangers chez eux (…)
Ok bon jusque là je suis. Cela est supposé faire faire des énormes économies… Mais comment fait on pour ramener les étranges chez eux ? Combien cela coute ?
Comment fait on pour surveiller nos frontières ? Combien cela coute ? Combien de policiers doit on embaucher ? Est ce que cela suffira ?
Faut il rappeler que la suppression de toute aide ne changera rien à l’immigration (puisque la droite et l’extreme droite semblent dire que ce sont des pompes à immigration…) , les personnes qui veulent venir, viendront, car même sans aide la vie est meilleur ici !!
Et le gros problème est que sans aide ces personnes (bien que mieux que chez elle) seront réduites à vivre dans des ghettos, à ne pas s’intégrer… et à s’enfermer dans le communautarisme (qui permet de s’entre aider) malheureusement récupérée quelques fois…
Méthode De Villier : heu non c’est même pas la peine d’en parler c’est grossièrement la même ? Mis à part que le noble a décidé de faire la chasse aux barbus armé de sa croix crétine…
Méthode Sarkozy : du Le Pen plus soft ? hum
Ici on en reste à une immigration choisie… Car il y a les bons et les mauvais étrangers… Ceux qui viennent pour travailler (enfin devenir nos esclaves qui ne broncheront pas) et ceux qui viennent pour nous faire chier…
Il faut donc choisir les étrangers selon des critères. Voilà la bête Quota qui revient et ses critères les plus subjectifs…
Un autre point de la méthode Sarkozy est bien entendu de rendre difficile l’immigration légal : on surveille les supposés mariages blancs, on traque le moindre détail, … Bref on suppose que le méchant étranger nous veut du mal et on lui demande de prouver son innocence…
Rendre l’immigration légal plus difficile et contraignante donc ?
Mais quel absurdité !! En faisant cela ils poussent les immigrés vers les illégalités ! Vers les réseaux mafieux !
D’ailleurs les derniers chiffres de l’immigration semblent aller dans ce sens, ici en France mais aussi ailleurs dans le monde : quand on rend l’immigration légal difficile, on augmente l’immigration illégale !!
On peut alors se poser exactement les mêmes questions : combien de frics allons nous passer dans la surveillance de nos frontières ? Combien de moyens allons nous donner à nos flics ? Combien tout cela va t’il couter ?
Et à quand un mur ?
Mais est ce qu’un mur empechera ces étrangers de venir ?
La réponse est non !
Nous ferions mieux de nous interesser aux pourquoi ils quittent leurs pays, nous en sommes souvent responsables… Car si on peut se sentir « agressé » par l’immigration, il faut bien voir que notre colonisation économique de leurs pays est elle aussi une agression souvent responsable de nombreux maux…
http://contreimmigrationjetable.org/

12 réponses sur “Quelques réflexions sur l’immigration…”

  1. Ce qui me fait peur c’est que je connais pas mal de monde qui est d’accord avec ce principe d’"immigration choisie". Elle est bien loin la France, terre d’asile !

  2. Sarkozy veut choisir ses immigrés?
    Ce qui veut dire les riches!
    Ce qui veut dire aussi que l’argent n’a pas d’odeur,l’argent l’argent…
    Notre terre ne nous appartient pas,et je suis fier d’être français parceque ce pays est multi-culturel,mais si les pauvres ne peuvent plus venir,les riches ne viendront pas puisqu’il n’y aura plus personne à exploiter!
    Le racisme financier est le pire de tous car il provoque le corporatisme et la peur,le racisme religieux n’est qu’un outil…

  3. Tout d’abord un problème, tu nous mets le Pen et de Villiers à droite ! Non, ne confondons pas, même si ça peut tenter les gauchos (tu as vu, je peux aussi amalgamer) !

    L’immigration choisie, c’est privilégier ceux qui viendront étudier en France pour repartir développer leur pays, c’est exactement l’inverse de cette émigration qui vient en France sans trouver rien d’autre que la précarité.

    La France n’a pas vocation à accueillir toute la misère du monde disait Rocard ! Nous ne voulons pas accueillir les riches en France mais ceux qui représenteront l’avenir de leur pays d’origine !

    Pour Gaston, il n’y a qu’exploitation exploiteurs et exploités dans notre monde, et il est Vert ? Mais la loi de la jungle c’est quoi ? Heureusement que cette vision apocalyptique est irréelle !

    La France est une terre d’asile ? Oui, quand je lis certaines affirmation, par ci par là, je crois avoir trouvé les fous 😉

  4. Le Pen et de Villier à droite ? je sais pas trop si j’ai dis ça, on ne sait pas trop où ils sont de toute façon (je te conseille l’article sur Le Pen et le rechauffement climatique) . L’immigration choisie : privilégier les étudiants (et encore seulement certains) c’est déjà ce que nous avons fais, c’est à dire étudier en France et croire qu’ils repartiront chez eux… Beaucoup ne repartiront pas… Pourquoi ne pas les aider à étudier chez eux ? Pourquoi ne pas arreter de « piller » et de « profiter » de ces pays : faut il s’étonner de la montée du nationalisme en Cote d’Ivoire quand un pays n’appartient plus à son peuple mais à quelques propriétaires étrangers ? Ah je vois sinon que vous avez bien retenu la leçon de Rocard : pour ma part je serai plutot du côté de Kouchner et de sa vision de l’immigration… En effet pour moi surveiller les frontières, reconduire les gens chez eux (…) coutent bien plus chers que les accueillir : houla le vilain gauchiste qui veut ouvrir les frontières… Je vous conseille de lire mes autres articles sur les droits des étrangers sur notre sol : leur accueil, comment on peut obtenir l’asile, … et après on vient me dire que les étrangers ont des facilités ? hum hum…

  5. Il y aura des conditions qui devront être acceptées. Je te donne un exemple. Fac des Lettres de Limoges, une étudiante chinoise soutient son DEA, elle dit vouloir repartir dans son pays. On la note très largement (dixit son directeur) car elle pourra avoir un poste à responsabilité avec cette note dans son pays et après avoir eu sa note elle déclare vouloir rester en France. C’est pour cela que nous devons passer des contrats entre la France et les candidats à l’immigration pour qu’ils ramènent leurs compétences dans leurs pays d’origine. Il ne faut pas caricaturer. S’il n’y a pas de frontière, pas de reconduite au pays comment empêcher des pays entiers d’avoir vocation à rentrer en France ? Je suis un réaliste pragmatique et même si l’utopie me tente, j’essaye de rester les pieds sur terre. Il nous faut de srêveurs, ils montrent la voie. les pragmatiques mettent des rails. C’est moins poétique mais le train avance tout de même mieux 🙂

  6. Cela va être très difficile d’obliger ces étudiants à revenir chez eux, surtout apres plusieurs années… Moi aussi de ce côté là je suis réaliste… Pour ce qui est de l’immigration et de l’ouverture des frontières : le problème est mondial et est multiple : la France n’est pas la seule concernée, d’ailleurs beaucoup ne font que passer pour aller ailleurs ensuite… Donc on peut dire la France ne peut pas accueillir tout le monde, sauf que ya pas que la France, donc on accueille pas tout le monde 😉 Enfin là je fais volontairement du simplisme mais bon… En parlant d’immigration, plus que celle lié aux guerres, à l’économie, … Bientot nous aurons (nous l’avons déjà plus ou moins) celle lié à l’écologie… Comment faire face à ces personnes quittant leurs pays pour survivre ? Parce que leurs pays est devenu hostile, écologiquement parlant (sécheresse, montée des eaux, inondations, catastrophes divers et variés), il faudra également un jour regarder cela en face…

  7. Et pour les articles que je vous conseille vous les trouverez par la rubrique politique… Vous connaissez certainement le connu Maitre Eolas, il avait fait de très bon article lié aux lois des étrangers,… Cela fait réfléchir et aller au delà des traditionnels division gauche droite sur le sujet…

  8. Les traditionnelles divisions droite-gauche ont une réalité : on ne gouverne pas à coup de bons sentiments, il faut être pragmatique. Nous sommes prêts à prendre toutes les bonnes solutions, d’où qu’elles viennent mais de là à trouver qu’il est normal qu’on baffoue la loi et qu’il n’y a rien à faire contre cela, c’est un peu dure à avaler.

    Les pays qui nous entourent ont chacun une histoire et des situations particulières.
    On peut évidemment s’inspirer de solutions mais quand j’entends dire que l’immigration choisie c’est l’expression de la dictature et du pillage des pays d’origine, je me dis que le Canada est un pays très méchant…

  9. ah la la les éternelles bons sentiments… Nous y venons… Moi aussi je suis pragmatique d’ailleurs je pense très souvent économiquement… Normal de bafouer la loi ? Tout dépend si la loi est mal faites ou pas, et pour moi certaines le sont… De plus, comme je sais pas trop de quoi tu parles, je dirai que je vois mal comment des futurs immigrés peuvent connaitre les lois d’un pays vers lequel ils vont (déjà que nous les connaissons pas nous même)… Pour ce qui est de l’immigration choisie : ne confonds pas ce que tu entends, ou ce qu’il te semble entendre, et ce que je dis moi… Je ne suis pas un perroquet et me situe (pour ce domaine) plus proche de Kouchner que du reste du PS…

  10. Dura lex, sed lex disait on à Rome… Les lois sont mal faites ? Mais alors, mort aux vaches, mort aux lois, vive l’anarchie ! Non tu ne crois pas que tu vas un peu loin ?

    Le minimum avant d’aller dans un pays, c’est de connaitre les lois de celui-ci? Tu me diras, c’est impossible. Et bien c’est donc au pays de faire appliquer scrupuleusement ces lois afin qu’elles soient connues.

    Si les clandestins ne connaissent pas nos lois, pourquoi sont ils clandestins ? En effet, si tu ne sais pas que voler dans un magasin ça ne se fait pas, qu’est ce qui t’empêche de rentrer dedans, de prendre ce que tu veux et de partir sans payer tout ça sous le nez des vendeurs, puisque tu ne sais pas que ce n’est pas bien, pourquoi te cacherais-tu ?

    Mais les solutions de Kouchner, enfin celles que tu as cru entendre, quelles sont elles exactement, son silence, en ce moment est assez assourdissant…

  11. moi aussi je pourrai te dire que tu exagères avec ton exemple 😉 mais passons je ferai comme si je n’ai pas lu… Pour Kouchner et sa vision de l’immigration : http://www.kouchner2007.com/texte9.htm ou beaucoup mieux : http://www.libres.org/francais/editorial/archives/editorial_1102/immigration_mondialisation_47.htm … Kouchner meme si je ne suis pas d’accord avec tout est plus libéral que bien d’autres à droite, libéral dans le bon sens du terme…

  12. Mon exemple était là pour te montrer que l’angélisme n’a pas droit de citée dans la gestion de dossiers aussi importants.

    Les propositions de Kouchner sont très louables mais réfléchissons un peu : proposer les emplois non pourvus à l’étranger. Déjà que tu te demandes si c’est possible de faire repartir des étudaints pour travailler dans leur pays, commen mettre en place un tel système ? Et si l’employé ne fait pas l’affaire, on le renvoie chez lui ? Sinon, jackpot ! Il faut être réaliste.

    Le service humanitaire ca s’appelait la coopération, ça marchait pas mal, c’est pas nouveau nouveau mais pourquoi pas…

    Les retraités qui partent à l’étranger ? C’est un peu limite. Dans ce cas là, pourquoi ne pas développer l’humanitaire tout bêtement et cela relève de l’associatif, pas du gouvernement !

    Comme tu le vois, il y a de bonnes idées mais la mise en place paraît un peu aléatoire non ?

    Et puis, libéral n’est pas un gros mot, tant que ça ne dérive pas en libertaire…

Les commentaires sont fermés.