Programme Eva Joly 2012 : Préserver la nature et les paysages

ecologie

 

 

Téléchargez le programme présidentiel
L’Écologie, La Solution

 

A moins de 1 mois du premier tour des présidentielles je vais essayer de tenir la distance en vous proposant chaque jour un extrait du programme de Eva Joly candidate soutenu par Europe Ecologie Les Verts, le Mouvement Ecologiste Indépendant et Régions et Peuples Solidaires.

N’hésitez pas à visiter régulièrement http://evajoly2012.fr

Une « thématique » par jour : Préserver la nature et les paysages

La nature, les rivières, le littoral et les forêts sont accablés par les pollutions de toutes sortes. Pourtant,
c’est de cette nature dont nous dépendons : médicaments, aliments, matériaux de construction…
40 % de l’économie mondiale repose sur les services rendus par la nature. Réconcilier l’humanité avec son environnement, avec la nature, est au coeur de la démarche des écologistes.
Il est temps de penser un nouveau modèle de développement dans lequel biodiversité et économiene s’opposeraient pas mais se renforceraient mutuellement pour se compléter. Il est temps pour la France d’assurer la préservation des aires naturelles remarquableset ordinaires, de rénoversa politique de la mer, de relancerla gestion écologique de la forêt.
En plus de l’instauration de l’écoconditionnalité des aides publiques, ces nouvelles pratiques trouveront leur traduction dans la Charte de l’Environnement par l’introduction d’un nouveau principe : le principe de “non régression”.

 

1 Lancer un plan national d’éducation à la préservation de la nature pour systématiser l’enseignement des sciences de la nature à tous les niveaux, de l’école primaire aux formations professionnelles. Dès la rentrée 2012, chaque enfant de primaire bénéficiera d’une animation ou d’une sortie nature par le biais d’un partenariat renforcé entre l’Etat et les associations de protection de l’environnement.

2 Mettre en oeuvre un grand chantier de remise en nature du territoire : opposabilité des trames vertes et bleues, renaturation des grands fleuves (Rhône, Loire, Seine et Rhin), rétablissement de la perméabilité des grandes infrastructures linéaires aux flux biologiques.

3 Organiser une Conférence nationale de protection du littoral, des estuaires et de la montagne, qui devra aboutir au renforcement des dispositifs actuels. Il s’agira en particulier de limiter l’artificialisation, de préserver les espaces naturels et agricoles, de renforcer la surveillance et la prévention des pollutions d’origine agricole dans les estuaires et les baies.

4 Promouvoir la forêt française dans ses fonctions écologiques, paysagères, sociales et économiques. Pour ce faire, l’Office National des Forêts rompra avec sa dérive commerciale et verra ses missions de service public garanties.

5 Définir un nouveau statut de l’animal : la loi sera modifiée pour agir contre le trafic d’animaux et pour favoriser le bien-être de ces derniers, qu’ils soient domestiques ou non, dans toutes les politiques sectorielles : transport, élevage, abattage, animaleries, cirques, etc. La législation sur la chasse évoluera pour introduire le respect de l’animal et la bonne santé des populations d’espèces.

Une de mes plus belles rencontres avec la nature, je la dois à Alain Bougrain-Dubourg. Nous avons visité un centre de soin pour oiseaux, qui fonctionne grâce à l’engagement sans faille de bénévoles. Il m’a fait découvrir ce magnifique oiseau, le Milan Royal, victime de l’agriculture intensive. Il m’a parlé chaleureusement du statut de l’animal, sauvage ou non, et m’a demandé d’oeuvrer pour que cessent les mauvais traitements.
C’est aujourd’hui un de mes engagements.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.