Programme Eva Joly 2012 : Ni nucléaire, ni effet de serre : engageons la transition énergétique

 

ecologie

 

 

Téléchargez le programme présidentiel
L’Écologie, La Solution

 

A moins de 1 mois du premier tour des présidentielles je vais essayer de tenir la distance en vous proposant chaque jour un extrait du programme de Eva Joly candidate soutenu par Europe Ecologie Les Verts, le Mouvement Ecologiste Indépendant et Régions et Peuples Solidaires.

N’hésitez pas à visiter régulièrement http://evajoly2012.fr

Une « thématique » par jour :

Aujourd’hui : Ni Nucléaire Ni Effet de serre : engageons la transition énergétique

Nous devons être misES à l’abri des risques nucléaire et climatique.
Malgré l’accumulation des évidences du dérèglement du climat, la France s’est détournée de l’urgence climatique en ne prenant plus aucune initiative européenne et internationale d’envergure.
Malgré Tchernoybyl et Fukushima, notre classe politique persiste dans son aveuglement visà- vis du nucléaire, alors même que les mythes s’effondrent : les mythes du nucléaire sûr, de l’indépendance énergétique, du nucléaire bon marché. Pour protéger les Françaises et les Français de la hausse des prix de l’électricité nucléaire, du pétrole ou du gaz, il faut leur permettre de réduire leur consommation d’énergie, dans l’habitat comme dans les transports. Il faut engager notre pays sur la voie d’un mixénergétique 100 % renouvelable, en démultipliant ce que les éluEs écologistes font déjà sur le terrain, et en faisant des territoires et des PME les fers de lance de la transition énergétique.

 

1) Réduire de 30 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2020, par rapport à 1990, pour limiter le réchauffement de la planète sous les 2°C. Engager tous les territoires et les secteurs d’acitivités, en commençant par l’agriculture, à anticiper et à s’adapter dès à présent aux changement climatiques.

2) Organiser la sortie du nucléaire en 20 ans. Créer un pôle d’excellence industrielle en matière de gestion des déchets et de démantèlement des centrales, pour maintenir ainsi les emplois dans la filière.

3) Faire de la France un leader industriel des énergies renouvelables, en produisant 40 % de notre énergie par des sources renouvelables dès 2020 (hors carburant).

4) Rénover un million de logements par an, d’ici 2020, au niveau « basse consommation d’énergie », en commençant par ceux dans lesquels vivent les huit millions de personnes en situation de précarité énergétique. Les bâtiments publics seront tous rénovés d’ici 2030. Ce plan permettra la création de 400 000 emplois d’ici 2020 dans le secteur du BTP.

5) Investir quatre milliards d’euros par an dans les transports alternatifs à la voiture et au camion, en commençant par améliorer la qualité et l’offre de trains sur le réseau ferré local, et en développant le fret ferroviaire.

 

Je n’oublierai jamais le regard de ces mères, rencontrées lors de mon voyage à Fukushima, qui ont envoyé leurs enfants au loin pour les protéger. Le piège du nucléaire s’est refermé sur elles : elles n’ont nulle part où aller et ne savent que trop ce que rester signifie. La contamination est partout, mais reste invisible. A-t-on le droit de faire prendre ce risque ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.