Programme Eva Joly 2012 : En finir avec la fracture Nord-Sud et la Francafrique

ecologie

A moins de 1 mois du premier tour des présidentielles je vais essayer de tenir la distance en vous proposant chaque jour un extrait du programme de Eva Joly candidate soutenu par Europe Ecologie Les Verts, le Mouvement Ecologiste Indépendant et Régions et Peuples Solidaires.

N’hésitez pas à visiter régulièrement http://evajoly2012.fr

Une « thématique » par jour : En finir avec la fracture Nord-Sud et la Francafrique

Après l’échec du Sommet de Copenhague, la France s’est mise en retrait dans les négociations internationales sur le climat : le Sommet de Rio +20 doit être l’occasion d’un engagement déterminé pour que soient adoptées des règles environnementales contraignantes à l’échelle internationale. Parallèlement, l’alignement de la France sur la politique américaine et le caractère erratique de sa politique étrangère ont changé l’image de notre pays dans le monde : la France doit redevenir un acteur majeur de la paix et de la coopération internationale, et non un « sous-gendarme » dans ses zones d’influence, en Afrique noire ou au Maghreb.

Il n’y aura pas d’Europe politique sans une Europe de la défense assumée, avec des moyens correspondant à ses besoins. C’est pourquoi la défense française sera réorganisée en la fondant dans une force de défense européenne, sur le principe du désarmement et sur la sortie progressive et maîtrisée du nucléaire militaire.

Sous prétexte de coopérer avec le Sénégal, l’Europe a livré le stock de poisson de ce pays à ses industriels. Un drame environnemental et humain : les jeunes pêcheurs sénégalais sont contraints à l’exil. Ils prennent la mer à bord de leurs pirogues et y perdent trop souvent la vie. Jamais je n’oublierai ma rencontre avec leurs mères à Dakar, leur tristesse et leur volonté pour développer une économie locale et des emplois pour leurs enfants.

 

  • L’aide publique au développement devra atteindre 1 % du PIB d’ici la fin du quinquennat, et une loi sur la coopération solidaire sera proposée pour contrôler les finalités et l’efficacité de l’aide.

  • La France défendra une nouvelle architecture de la gouvernance mondiale avec la réforme du Conseil de sécurité de l’ONU – fin du droit de véto, siège européen – et la création d’une Organisation mondiale de l’environnement dont les normes contraignantes seront supérieures à celles de l’Organisation mondiale du commerce.

  • La France retirera ses troupes d’Afghanistan d’ici fin 2012, et engagera un plan de reconstruction et de réparation de guerre dans le cadre d’une conférence régionale. Elle démantèlera ses bases militaires à l’étranger et soutiendra la reconnaissance de l’État de Palestine.

  • Les Affaires étrangères quitteront le domaine réservé du Président de la République, au profit du Parlement. Cela passera en particulier par la dissolution de la cellule Afrique de l’Élysée.
  • Pour améliorer la sécurité internationale, la France doit faire des propositions diplomatiques et technologiques ambitieuses afin de progresser vers l’objectif d’un monde dénucléarisé. Pour enclencher un cercle vertueux de désarmement multilatéral, elle doit arrêter les programmes de modernisation de son armement nucléaire et de ses vecteurs. La France lèvera par ailleurs le secret défense sur les essais nucléaires en Algérie et en Polynésie et leurs conséquences sur les populations et l’environnement. La loi d’indemnisation des victimes des essais nucléaires français deviendra effective.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.