Programme Eva Joly 2012 : Donner un avenir à la jeunesse

ecologie

A moins de 1 mois du premier tour des présidentielles je vais essayer de tenir la distance en vous proposant chaque jour un extrait du programme de Eva Joly candidate soutenu par Europe Ecologie Les Verts, le Mouvement Ecologiste Indépendant et Régions et Peuples Solidaires.

N’hésitez pas à visiter régulièrement http://evajoly2012.fr

Une « thématique » par jour : Donner un avenir à la jeunesse

Face à la situation d’urgence sociale dans laquelle ils se trouvent (chômage massif, précarité croissante, difficulté à trouver un logement et à accéder aux soins ou à la culture), beaucoup de jeunes doutent de leur avenir mais aspirent à l’autonomie pour prendre leur vie en main. 
C’est pour répondre tant à cette urgence qu’à leurs préoccupations sur le long terme, que seront élaborées les bases d’un droit à l’autonomie pour les jeunes, autour du principe : “un jeune, un projet, un revenu”. Chacune et chacun doit avoir les moyens de construire son parcours et sa propre vie. Chacune et chacun a droit à une seconde chance, particulièrement les 150 000 jeunes qui sortent chaque année du système scolaire sans diplôme.

Ils sont nombreux ces étudiants qui m’ont parlé des loyers honteux qu’ils doivent supporter. Je me souviens de l’un d’entre eux, rencontré à Grenoble, qui payait 600 euros pour un studio. Condamné à travailler de plus en plus, ses parents n’ayant pas les moyens de le soutenir financièrement, il mettait en péril ses études. Cette situation condamne notre pays à l’injustice.

 

  • « Un jeune, un projet, un revenu ». Pas de jeune sans solution : par l’action concertée de l’État et des régions, chaque jeune s’inscrira dans un projet : formation  professionnelle, études, réinsertion, service civique, mobilité européenne, etc. Il bénéficiera pour cela d’un revenu d’autonomie, soit sous la forme d’une allocation d’étude rénovée, soit par l’accès à un revenu minimum d’insertion de 600 euros.

  • Pour améliorer l’accès aux études supérieures, les frais d’inscription seront diminués (avec comme objectif la gratuité dans l’enseignement supérieur). La pédagogie à l’entrée à l’université sera renforcée, avec un système d’accueil et de parcours adaptés et d’avantage de pluridisciplinarité.

  • L’État appuiera le développement des éco-campus : 70 000 rénovations et 50 000 nouvelles chambres éco-conçues, développement de l’alimentation bio et équitable, accès aux activités sportives et culturelles, etc.

  • Les stages seront régulés (droit du travail, protection sociale) et la rémunération des stagiaires portée au minimum à 50 % du SMIC. Cette avancée contribuera à mettre fin à la précarisation de l’emploi des jeunes, et à refaire du stage et de l’alternance une étape vers un emploi stable.

  • La génération ERASMUS sera étendue, en favorisant la mobilité internationale des jeunes, lors de la formation autant que de l’orientation. L’objectif de 30 % d’une classe d’âge ayant passé au moins six mois à l’étranger sera fixé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.