Séjour aux Comores – La Population

Entre début Juillet et fin Aout 2017 nous sommes donc allé ma petite famille et moi dans les iles des Comores et plus exactement à Mayotte (quelques jours) et surtout sur l’ile d’Anjouan.
Un séjour loin du confort du touriste puisque “chez l’habitant” et “en famille”.
Riche en dépaysement et enrichissant ! Voici quelques récits dans plusieurs articles.
J’envisage de créer un site web dédié dans quelques temps.
Plus de photos mais aussi des vidéos ici https://goo.gl/photos/uMHPSRjhCc91bJ7SA
Témoignage sur notre séjour aux Comores pendant un peu plus de 40 jours. Aujourd’hui sur la langue mais surtout la population

L’ile (les iles) est riche de sa diversité. Ses paysages, sa nourriture mais aussi sa culture. Les influences sont nombreuses africaine bien sur mais aussi arabe, indienne (…) sans parler évidemment des influences plus récentes (anglais, français…) cela se ressent dans la cuisine mais aussi dans sa population. Sa culture, sa religion, son fonctionnement politique, les bonnes et mauvaises habitudes…
Là bas la culture comorienne est plus importante que la religion. Pourtant l’islam (installé depuis longtemps) y a bien entendu une place non négligeable mais avec une pratique modérée et svt critique envers des pratiques plus rigides.
La culture donne une place souvent différente aux hommes et aux femmes Homme attaché à l’agriculture, au champ , Femme attaché au foyer/maison/cuisine ce qui explique au passage que lors de donation/héritage les hommes récupèrent les terres pour les champs et les femmes les terres pour construire, ce qui explique aussi que les femmes sont propriétaires des maisons (et ne se gènent d’ailleurs pas pour virer les hommes infidèles et désireux d’avoir plusieurs femmes (polygamie), ce qui entraine un taux de divorce très important puisque celui ci est d’ailleurs facilité…)
Il y a aurait beaucoup à dire encore sur la culture, je n’en ai vu/aperçu quelques facettes (superstitions, manière de s’habiller, chants, jeux …) et j’en découvre régulièrement encore
Au delà de la culture je voudrai dire que j’ai été très bien accueilli. La population partout a été adorable, désireuse de parler en français quand elle le pouvait, curieuse également de savoir comment est la France et la vie ici en métropole.
Il y a à la fois, surtout chez les jeunes, un reve d’ailleurs, imaginant que l’herbe est forcément plus verte ailleurs (…) tout en gardant un pragmatisme et un réalisme sur leurs conditions de vie. Condition de vie difficile (et une pauvreté très grande) mais allant en s’améliorant (on le ressent et on l’observe avec une augmentation assez impressionnante de constructions en parpaing/béton qui remplacent les anciennes habitations en tôle voir plus traditionnelles…)
Enfin il y aurait beaucoup à dire sur l’administration et la politique… L’héritage de la colonisation française est encore là on le voit sur les bons comme sur les mauvais aspects. Je vous laisse imaginer 😉
D’ailleurs j’ai eu l’occasion de visiter notamment une prison, une mairie ainsi que quelques administrations dans la capitale de Anjouan…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *