Plus écolo que moi tu meurs

C’est un peu le jeu à la mode depuis quelques temps. Ma foi pourquoi pas, et dans certains cas tant mieux ! Mais attention car j’ai quand même l’impression que l’écologie devient un prétexte (on en reparlera du thème du « pretexte) : prétexte à vendre le capitalisme, à vendre du socialisme ou du communisme… Bref prétexte à tout et à son contraire 🙁
Plus écolo que moi tu meurs c’est un peu le cas de ceux qui veulent vendre le nucléaire pour sauver la planète (le nucléaire dans les années 70 était vendu pour sauver de la fin du pétrole…) , de vendre des OGM pour nous sauver de la Faim, de nous vendre des biocarburants qui sont en réalité des agrocarburants… Quand on voit une personne proche du lobby automobile qui défend le nucléaire pour permettre aux autos de polluer on comprend mieux les raisonnements…


Pour le Limousin petit rajout au calendrier : dossier Rozet / Safer
- Lieu : SAFER LIMOUSIN (Verneuil s/ Vienne)
- Heure : 10h00
jeudi 11 octobre : mobilisation pour cet agriculteur bio : Sur les 14 ha qu’ils prétendent en effet lui proposer, seuls 2 ha environ sont directement exploitables, le reste étant composé de bois marécageux et de lande, sans accès direct à l’eau, sans chemin d’accès, loin des parcelles qu’il possède déjà, et toujours sans les fameux 3 ha réclamés depuis le départ…

Dominique Voynet quand à elle revient sur le Grenelle notamment lors d’une intervention où elle s’adresse directement à Borloo. Dans un premier temps elle s’interroge sur son blog

Surprise au Sénat… Alors que le débat qui s’est tenu mercredi à l’Assemblée nationale a donné l’occasion à certains barons de l’UMP d’inviter le gouvernement à ne pas trop en faire, celui qui a eu lieu jeudi au Sénat fut l’occasion de réjouissantes surenchères écologiques… Il faut interdire les cultures d’OGM en plein champ, et accélérer l’élimination des pesticides, et mettre le contenu des camions sur les trains et isoler les logements et… On se serait cru chez les Verts ? Pas tout à fait : le nucléaire reste largement défendu. Et puis, l’hémicycle était clairsemé… Les sénateurs les plus hostiles à la « révolution écologique » avaient manifestement été priés de se faire oublier…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.