Plus belle la Vie fête la crise des banlieues

Il y a 2 ans, le 27 Octobre 2005, la mort dans un transformateur de 2 jeunes de Clichy – sous – Bois, Zyed et Bouna, allumait l’étincelle qui allait mettre le feu aux banlieues.
Cette année, en ces dernières semaines, la célèbre série « Plus Belle la Vie » sur France 3 s’inspire de ces événements. Le Quartier du Mistral (quartier bien tranquille, mais devenu le plus dangereux à la télé 😉 ) s’embrase… Au programme : des faux flics, un complot, des agressions racistes, la chute des prix dans l’immobilier, un viol, une vengeance, un mort, des émeutes, la tension monte tandis que la politique s’en mêle : le méchant comploteur sent les élections municipales approcher…
Je vous laisse juger par vous même ce résumé ainsi que les derniers épisodes :
Véra et Léo constatent les dégâts qu’ont provoqué les émeutes de la nuit. A l’approche des élections, le Commissaire divisionnaire Saint Jean somme Véra de tout faire pour rétablir le calme dans le quartier. Epuisé, Léo rentre se coucher au Sélect et croise JB et Rudy. Léo leur reproche d’avoir couvert Zack, provoquant sa fuite et le début des émeutes. Rudy et JB n’ont pas participé aux émeutes, mais soutiennent l’action des jeunes du quartier, car c’est le seul moyen pour eux de se faire entendre. Samia a participé aux émeutes et ne s’en cache pas. Ce qui irrite profondément Malik : cette violence a déjà plongé Djamila dans le coma et Cyril est, mort, combien de morts dans les deux camps faudra-t-il pour rétablir le calme ? Geoffroy conseille à Zack, qui lui demande de l’argent pour se cacher, de se présenter aux flics pour apaiser le quartier. A son arrivée au commissariat, Véra empêche Boher se s’occuper de l’interrogatoire. Zack continue à nier toute implication, Véra le place quand même en garde à vue…

2 réponses sur “Plus belle la Vie fête la crise des banlieues”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.