On est pas mort de faim aux Comores – Séjour aux Comores

Entre début Juillet et fin Aout 2017 nous sommes donc allé ma petite famille et moi dans les iles des Comores et plus exactement à Mayotte (quelques jours) et surtout sur l’ile d’Anjouan.
Un séjour loin du confort du touriste puisque “chez l’habitant” et “en famille”.
Riche en dépaysement et enrichissant ! Voici quelques récits dans plusieurs articles.
J’envisage de créer un site web dédié dans quelques temps.
Plus de photos mais aussi des vidéos ici https://goo.gl/photos/uMHPSRjhCc91bJ7SA
On est pas mort de faim aux Comores…
Aujourd’hui petit retour sur notre alimentation à Anjouan.

 Ile riche en denrées variés (mais moins de fruits que lors de la saison des pluies) nous allions régulièrement aux champs ou sur les marchés pour récupérer notre nourriture…
Beaucoup de riz (importé), beaucoup de bananes (plusieurs types) et de manioc ont composé la plupart de nos repas.
Le tout souvent cuit avec du lait de coco. Et des épices toujours et encore (piments et poivres très souvent)
Pas de petit déjeuner à la française (même si on est très fan de pain dans ce pays) mais plutôt des restes le matin
Beaucoup de poissons (même si la source s’est tari sur la fin…) un peu de poulet et de canard et une seule fois du boeuf
Mais aussi parce que c’était la saison beaucoup de petits pois locaux…
Des découvertes (fruit à pain et certains fruits que je ne connaissais pas…) mais aussi des mets que je connaissais déjà (patates douces, …)
On retrouve aussi des mets que l’on cultive en France : Aubergines, Tomates, … Et plus étonnant des carottes ou des pommes de terre (sur les hauteurs…)
Bref du dépaysement mais aussi des saveurs habituelles…
Le plus “étonnant” reste peut être la manière (épuisante) de faire la cuisine. La plupart du temps au feu de bois et assis au ras du sol, la plupart du temps à chercher tel ou tel ustensile (preté parfois aux voisins…) ou tel ingrédient manquant (acheté à la dernière minute à quelques pas…)
Enfin je me souviendrai surement longtemps du gout de la noix de coco sous toutes ses formes et son eau. Noix fraichement cueilli dont j’ai parfois abusé lors de nos expéditions dans les champs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *