Nucléaire qui a chaud : obligé d’acheter à l’étranger

Moment fort de la semaine je reviendrai sur les propos de Le Pen sur l’environnement. Je vous invite à lire le billet que j’ai fais à ce sujet ( et Si vous voulez écouter par vous même : http://metallah.webdynamit.net/blog/?2006/07/17/234-le-pen-et-l-astronomie-du-rechauffement ) mais là je vais vous livrer le texte dans son entier (si vous avez pas envi de l’écouter…). Je ne reviendrai pas sur le résultat chez les Verts, Voynet sera donc la candidate et finalement je trouve que tout devrait bien se passer, j’y reviendrai peut être lundi prochain, j’ai noté quelques trucs sympas… Sinon je parlerai de l’emballement de la consommation d’électricité à travers l’Europe : nos centrales nucléaires ne peuvent fournir, car elles ont trop chaud…

Le Pen a donc dit :
Certains phénomènes nous échappent et en particulier les phénomènes de rayonnement, les phénomènes de réchauffement de la Terre, les phénomènes de fonte des glaciers, de sécheresse, sont des phénomènes qui probablement ne sont pas d’origine humaine…
L’interviewer dit : c’est contestable… Mais Le Pen continue donc et s’enfonce…

Si on analyse les faits, on s’aperçoit que la respiration des 6 milliards d’hommes alors qu’il n’y en avait que 1 milliard ya pas plus de cent ans, et sans parler des cheptels, qui les accompagnent, sont beaucoup plus générateurs d’un certain nombre de production considérée, le carbone, le monoxyde (?) de carbone en particulier que ne le sont (…) comment dirais je (…) les productions industrielles…
Cela étant il est possible que l’abus d’un certain nombre de sources énergétiques a des conséquences qui aggravent les phénomènes qui échappent probablement à la galaxie dont nous faisons parti, qui est une des milliards de milliards de galaxie que compte l’univers, et que sans doute le basculement de quelques millimètres, du soleil sur son axe, ont probablement des conséquences beaucoup plus graves que le développement d’un certain nombre de production industriel.

Encore Bravo à Le Pen qui fait pire que du Bush… Si vous voulez écouter par vous même je vous conseille donc le précédent billet :
http://metallah.webdynamit.net/blog/?2006/07/17/234-le-pen-et-l-astronomie-du-rechauffement

Quelques notes sur l’emballement de la consommation d’électricité en Europe : http://www.enerzine.com/15/850+La-consommation-electrique-espagnole-s-emballe-aussi+.html
Le mardi 11 juillet à 13h15, heure locale, la demande instantanée espagnole en électricité a enregistré son second pic consécutif de consommation électrique pour atteindre les 40 600 MW.
D’aprés le REE, les 40.600 MW de demande instantanée ont été couverts de la manière suivante :
nucléaire 15.6%,
charbon 24.1%,
centrales de cycle combiné, qui fonctionnent avec gaz naturel, 27.3%,
combustible 5.2%,
l’hydraulique 12.5%,
éolienne 6.0%,
systèmes spéciaux, hors éolien 8,8%
échanges internationaux 0.5%.

On notera donc deux points importants : l’éolien 6% et l’hydraulique 12.5 % , soit au moins 18.5 % de renouvelable !!! (et plus si on prend d’autres points moins précis malheureusement ailleurs). Finalement le renouvelable a fourni plus que le nucléaire !!!

http://www.enerzine.com/15/834+EDF-oblige-d-acheter-de-l-electricite-a-l-etranger+.html
En période estivale, les ressources en eau, indispensables à la production hydraulique et qui interviennent également dans le nécessaire refroidissement des réacteurs nucléaires et des centrales thermiques, sont naturellement plus faibles
Des achats d’électricité sur le marché de gros ont dû être effectués de manière préventive, et à hauteur de 2 000 MW, pour faire face à une situation qui pourrait perdurer dans les jours à venir.

A cause de la chaleur, le nucléaire et nos centrales hydrauliques sont des gros points faibles !!! Résultat on a du nucléaire mais il sert à rien car il chauffe…
(meme chose en belgique : La centrale nucléaire d’Electrabel à Doel (Belgique) va diminuer temporairement sa production d’électricité dans quelques jours. En raison des chaleurs persistants, la centrale ne parvient en effet pas à maintenir l’eau suffisamment froide. L’eau sert à refroidir la chaleur qui s’échappe lors de la production d’électricité. Comme l’eau de refroidissement est rejetée dans l’Escaut après utilisation, elle ne peut atteindre une température de plus de 33 degrés. Une eau trop chaude peut en effet endommager la faune et la flore de la rivière. )
On finira donc par cette note : http://citron-vert.info/article.php3?id_article=661
« L’imprévoyance d’EDF alliée à la perfectibilité du système électrique français amène le lobby nucléaire à importer de l’électricité chez nos partenaires européens suisses, allemands et italiens qui ont fait le choix responsable de ne plus dépendre du nucléaire. »

Une réponse sur “Nucléaire qui a chaud : obligé d’acheter à l’étranger”

Les commentaires sont fermés.