Nausicaa

Nausicaa, la vallée du vent est l’adaptation du manga japonais éponyme écrit et dessiné par Hayao Miyazaki, lui-même, en 1982. Son premier film possède déjà tout ses thèmes fétiches et typiquement japonais : écologie, la guerre, la religion, la tolérance et la science (les machines volantes). Voici donc les 6 premières minutes du film suivi par quelques commentaires…


Le précédent film de Myasaki que j’avais vu au cinéma était « Le Chateau Ambulant ». Et si Nausicaa ne possède pas la même beauté graphique le premier film de Myasaki le surpasse avec une histoire complexe et riche en rebondissement
Vous avez pu lire les 6 premières minutes de ce film et pour ne pas gacher les surprises je n’irai pas beaucoup plus loin pour le commenter
Ce passage, qu’on pourrait nommer « ouverture » ou « les pollens » est certainement l’un des plus beaux du film regroupant en lui déjà toute la complexité du personnage. Nausicaa se retrouve en effet entre les hommes et cette forêt toxique, attirée par sa beauté mais déterminé à protéger son peuple. Risquant sa vie pour capturer du pollen toxique, pour des raisons que l’on découvrira plus tard et risquant sa vie pour protéger les hommes. Une écologiste : proche de la nature et proche des hommes qui font pari de cette nature…
Mais partagée entre ces deux mondes, Nausicaa n’est pas autant un personnage inactif qui se laisse abattre. Elle fait des choix, agit, et essaye de trouver des solutions quand la solution l’exige. C’est certainement l’un des points forts de ce personnage : malgré les dilemmes, malgré les difficultés, malgré les choix à faire, elle agit ! Prête à prendre des risques tout en restant en accord avec elle même. Cette fille si calme lorsqu’elle récolte du pollen peut donc se révéler une guerrière non sans défaut mais néanmoins déterminée…
Il y aura beaucoup à dire et j’ai préféré en rester aux aspects du personnage principal même si le monde dévoilé est tout aussi interessant : 3 peuples dont deux gros empires en guerre, une forêt gigantesque et toxique, un passé lourd et pollué, des légendes…
Pour en revenir à l’animation en elle même ne vous arretez pas aux dessins qui peuvent vous paraitre vieux. Ils sont finalement très bien pour l’époque (années 80) et possèdent un certain charme qui vous plongeront dans l’histoire très rapidement. Vous pourrez certainement découvrir quelques astuces de dessinateurs : comme les masques et le fait que de nombreux personnages ont des barbes…
Pour le reste je vous invite à aller voir Nausicaa, sorti mercredi dernier. Après avoir mangé japonais (c’est fatiguant… mais c’était finalement en accord avec le reste) je suis donc aller voir ce film et je ne suis pas déçu. Ah oui j’oubliai : la musique vous séduira certainement… Je n’en dis pas plus…

Une réponse sur “Nausicaa”

  1. Perso je te conseille "Princesse Mononoké" c’est plus profond que Nausicaa qui plairait surtout aux enfants.
    J’ai bien aimé, mais sans plus par rapport aux autres. C’était long par moment. Mais toujours agrèable à voir!

Les commentaires sont fermés.