Médias Versus Ecolos ?

Les écolos et surtout les Verts depuis quelques temps, après avoir été longtemps ignorés, doivent faire face à des journalistes qui veulent parler d’écologie et tout dire (même n’importe quoi)
Hors malheureusement les partisaneries, au milieu d’une presse peu verte, sont là…
Que cela soit dans la presse national plutôt de droite la plupart du temps car proche d’interets économiques, ou dans la presse plus locale ayant des proximités avec les politiques locaux

Au niveau national tout d’abord donc entre Le Monde et Marianne, les écolos, et donc principalement les Verts doivent faire face à 2 journaux qui s’acharnent dans la mauvaise foi, les informations erronées et les partisaneries cherchant à discréditer les Verts. Vous me direz : les Verts se débrouillent très bien tout seuls, oui peut être mais pourquoi en plus de ça sans cesse publier des articles à sens unique ?
Ce n’est pas la première fois que j’en parle, et certainement pas la dernière, mais à vouloir parler d’écologie, à vouloir « théoriser » sur la mort des Verts, sur Hulot, sur ceci et celà, ces journalistes, qui souvent n’y connaissent rien à l’écologie, devraient plutôt laisser ces pages à certains de leurs collègues plus compétents sur ces questions mais ayant été mis au placard…

Au niveau local on pourrait se demander si c’est pire ou meilleur. En effet très souvent, trop souvent, les journaux locaux sont très proches des baronnages locaux. A droite mais aussi à gauche. Et oui la gauche peut avoir certains comportements avec ses alliés, les journaux pouvant au passage servir…
Je pourrai par exemple parler de certains journaux proches des communistes ou d’autres proches de socialistes qui ignorent royalement les Verts (meme quand ceux ci ont un certain poid localement) .
Après on s’étonne…
Cela se passe sous des formes les plus diverses, la plus fréquente consiste à ne pas publier des communiqués de presse fournis par les Verts locaux. De tarder à publier une information de réunion… Ainsi on informe souvent à la dernière minute qu’une réunion Verte aura lieu à tel endroit (alors que l’information était connu, et publiable, depuis le début de semaine)
Et oui cela se passe en France, partout, ou presque…
Je pourrai reprendra par exemple l’extrait issu du lien cité plus haut :

un article consacré aux Verts écrit par Jean-Pierre Bédei dans La Dépêche du Midi. Une fois de plus elles étaient justifiées. Il s’est servi de l’annonce de l’Opération Pinnochio pour faire un article de plus contre les Verts. On sait depuis longtemps pour qui et pour quoi roule La Dépêche du Midi : le PRG et son président (par ailleurs président de La Dépêche), le nucléaire, l’agriculture productiviste, les 4 X 4… et bien sûr contre les ours. Pour en être convaincu, il n’y a qu’à voir hier la demi-page accordée à la venue de Jean-Michel Baylet à Villefranche-de-Rouergue pour soutenir la candidate de son parti.

et ce n’est pas la première fois

Journaux nationaux, journaux locaux… Les formes sont donc diverses, les raisons également…
Bien entendu l’erreur pourrait être de se plaindre sans raison (pourtant les exemples de raisons ne manquent pas)
Se plaindre sans raison, ou plutôt continuer de se plaindre alors que les médias se mettent à graviter autour de vous… C’est un peu ce qu’avait fait Bayrou il y a quelques mois…
Bayrou il y a quelques mois a condamné plus d’une fois les médias , pourtant rapidement ceux ci se sont mis à tourner autour du 3ème homme (devenu 3ème homme finalement) lui permettant d’obtenir des scores non négligeables (mais malheureusement non confirmés aux législatives malgré son pouvoir de nuisance envers l’UMP)
Pourtant à lire ce Blog finalement les médias c’est pratique…
Pour les écolos (plus centristes que écolos ?) , de cap21 et dame Lepage, qui voudraient bien brancher d’autres écolos au Modem de François Bayrou (dont ils composent la plus proche garde), finalement La Presse n’est pas si génante que ça…
Puisque reprendre les articles de presse cassant du Verts (à toutes les sauces même les plus injustes et farfelus) ne semblent pas leur poser de problèmes… au contraire…
Faire croire à la mort des Verts est finalement ce qu’il y a peut etre de meilleur pour tenter de faire venir des écolos vers le Modem…
Reprendre les articles de Zappi, ex Vert proche de la LCR et de Besancenot, journaliste dans le journal « Le Monde », semble être la mode au Modem (enfin sur ce blog en tout cas)
Moi finalement je finis par la trouver amusant la Zappi, un coup c’est Bové qui menace les Verts
Un coup c’est Hulot (tiens d’ailleurs Bayrou et Le Modem feront ils longtemps confiance en JLBen- qui voulait remplacer Voynet par Hulot… et qui finalement les a rejoint…)
Puis finalement en ce moment c’est Le Modem qui menace les Verts…
Enfin ce qui est bien avec Zappi c’est qu’elle ne tappe pas que sur les Verts, on peut également regarder sa constance à tapper sur le PC dont elle semble vouloir la mort également
Allez soyez curieux et regardez les articles de Zappi, c’est toujours pareil… ou presque.

Bon allez un dernier pour la route : rien que le titre (et le contenu) vaut le coup : Vers une alliance Rouges-Verts?
Encore une qui n’a apparement pas compris. Etre dans un meme groupe à l’assemblée ne veut pas dire alliance, ni accord, ni quoi que ce soit (meme si c’est toujours mieux d’avoir un groupe cohérent comme je le disais dans un précédent article)
Pauvre journaliste…
Je crois que certains auraient besoin de retourner à l’école… Mais bon en meme temps quand je lis : le parti est peut-être à l’aube de nouvelles secousses dont il a le secret, avec quatre élus et déjà trois voies différentes
Apparement un parti « bien » c’est un parti qui ne débat pas, qui ne se pose pas de question ou alors mieux qui fait comme Le Modem (ne se prononce pas : ni sur les « alliances » , ni sur les soutiens au second tour, ni sur les contenus, …) … Encore une qui a tout compris…

19 réponses sur “Médias Versus Ecolos ?”

  1. Bref.
    Tout le monde est contre les Verts, journaux de droite ou de gauche, et les journalistes ont comme point commun de ne rien y connaitre en écologie…

    Comment est-ce possible ? Quelles sont les causes d’un état de fait si peu mitigé ?

  2. quand on veut théoriser ou parler d’une chose on s’informe : normalement c’est ce qu’on apprend aux journalistes… des journalistes qui parlent d’écologie avec les connaissances nécessaires franchement il y en a très peu : c’est comme ça j’y peux rien , encore un problème typiquement français, en partie du au fait que des journalistes de talents ont été mis au placard il y a quelques années pour avoir trop parler notamment sur le nucléaire au moment de Tchernobyl… quand au fait que de nombreux journaux (qu’ils soient nationaux, locals, plutot à droite ou plutot à gauche) soient plutôt contre les Verts c’est malheureusement le cas, on peut meme applaudir quand ils ne le sont pas… Que cela soit au niveau de la désinformation ou de la non information c’est comme ça j’y peux rien… Mais peut etre que là aussi on préfère écouter un Bayrou et son Modem qui est apparement formidable quand il se met à dénoncer ce genre de chose (mais quand ce sont d’autres personnes ils sont forcément paranos) . Comment appeles tu le fait de pratiquemment « boycoter » par exemple des communiqués de presse fournis par les Verts (ça se voit partout en France) , comment expliques tu, (des oublies malheureux peut etre ?) que quand une réunion d’information « Vert » a lieu certains journaux en informent leurs lecteurs à la dernière minute voir pas du tout (alors qu’ils font passer le mot largement à l’avance, voir signal à plusieurs reprises, quand c’est d’autres partis, …) … ou encore que ces journalistes ne prennent meme pas la peine de venir à ces réunions (alors qu’ils le font pour d’autres, meme quand il y a 3 pélerins qui se battent en duel…) … Je ne fais que témoigner et le dire tout haut…

  3. Ah oui….? Il n’y a plus de journalistes compétents depuis qu’ils ont été placardisés suite à Tchernobyl…
    On en apprend tous les jours.
    Les infos émanant des Verts sont plus boycottées que celles des autres ?
    Ah…

    Bayrou dénonce la puissance des grands groupes industriels qui orientent les médias qu’ils possèdent (en faveur de leurs amis UMP).
    C’est très différent d’une cabale journalistique anti-Vert comme tu la décrit.
    De plus tu cites Marianne qui n’est affiliée à aucune puissance financière.
    Je pourrais également citer Charlie ou le Canard qui sont complètement indépendants mais sont pourtant loin de cirer les pompes des Verts. L’Huma n’est pas spécialement tendre non plus…

    Non ce que tu dénonces (en n’hésitant pas à le dire tout haut), c’est un boycott bien plus intégral des Verts par la presse, et une incompétence totale des journalistes sur la question.

    Mais ça tu l’as déjà dit.
    Dans ce billet, et dans d’autres avant celui-là.
    La question c’est POURQUOI ?
    Pourquoi toute la presse ne parle pas des Verts comme tu le souhaiterais ? Pourquoi même pas au moins un journal, même un petit ?
    Pourquoi tous les journalistes sans exception aucune ni connaissent rien sur le sujet ?
    POURQUOI ?
    Le constat est tellement implacable et si…énorme, tu dois bien avoir une petite idée sur la question…

  4. Je ne suis pas tout à fait en désaccord avec la perfide Noun. De plus, il faut remarquer qu’un journal très peu favorable aux verts comme le Monde fait régulièrement de longs articles techniques tout à fait bien informés sur l’écologie. Je crois qu’une partie du problème vient que la communication des verts n’ intéresse pas les médias, à tort ou à raison. L’opération pinocchio faisait opération de com’ un peu puérile (honnêtement…) et, à part Voynet, peu d’entre eux produisent des analyses politiques originales (une interview de vert peut être "claire", "bien présentée", mais rarement originale, présentant un angle d’approche inédit). Il faut renouer le lien avec les boîtes à idées, produire un discours moins technique et plus humaniste (et pas sur le mode "votez vert pour vos enfants", culpabilisant et niais). Humaniste au sens théorique, profond, argumenté. La politique se fait pas sans idée. Contrairement à la doxa antimédia chez les verts je crois que c’est ça que les journalistes reprochent aux verts: trop de discours attendu (la maison brûle), pas assez d’idées/analyses originales. Par exemple, personne n’a repris l’article de Latour, citant Sloterdijk (soit deux autorités majeures dans le monde intellectuel contemporain) dans Libé chez les Verts. C’est dommage, car il y avait un lien à faire, des réseaux à tisser, susceptible d’interresser le milieu médiatique. Pour un parti qui se veut "neuf", les Verts ont un discours qui n’apparait pas ouvert aux interprétations contemporaines du monde comme il va. Je ne dis pas qu’ils ne le sont pas, le nombre de revue alter écolo en témoigne, mais ce discours disparait dans leur communication politique. Tous les grands partis ont leur think tank, chez les verts, le seul "intello" qu’on cite, c’est Lipietz. Insuffisant…

  5. et bien informe toi un peu puisque tu sembles en apprendre tout les jours… Bayrou fait surtout de la dénonciation (justifiée mais non dénué d’interet dans un contexte de désir d’autonomie…) quand cela l’arrange : d’ailleurs il s’est retrouvé bien plus silencieux quand les journalistes se sont mis à lui faire la cour, encore faut il être attentif et je suis certain que d’autres, verts compris, feraient de même… Je cite Marianne car apparement Le Monde et Marianne (plutot centre gauche ayant été très partagé entre Bayrou et Ségolène) se livrent depuis quelques temps déjà à cette cabale que je décris : ce n’est peut etre pas tant une ligne éditoriale mais bien certains journalistes (peut etre un peu trop sympathisant avec d’autres partis « concurrents ») qui se font plaisirs, c’est comme ça j’y peux rien (Zappi au journal Le Monde est un ex Verte dont le départ c’est mal passé, plutot proche de la LCR : elle passe son temps à tapper sur les Verts et le PCF et a encensé la LCR (meme Bové y passe quelquechose sauf quand celui ci est bien pratique pour tapper sur Verts et PCF…) . Concernant Charlie ou le Canard ils sont très loin de me poser problèmes (il ne s’agit pas de cirer les pompes aux Verts mais de fournir des informations justes , ce qui est déjà un bon début… meme si depuis quelques temps le Canard se laisse un peu aller dans les scoops malheureusement foireux quelques fois : tout le monde y passe, et ça c’est pas top de la part du Canard qui va un peu vite en besogne quelques fois…) //// Pour enfin répondre à ta question : côté incompétence : tout simplement parce que l’écologie (je ne parle pas que des Verts mais bien de tout les sujets écolos) n’a jamais été étudié sérieusement en France : il est donc « normal » que des journalistes soient aussi peu compétents (il y en a quelques uns, meme au sein des journaux cités dont le Monde, mais ils sont trop rares) , le Hic est de laisser des journalistes dire tout et n’importe quoi sur des sujets qu’ils ne semblent pas maitriser (il n’y a pas que Tchernobyl en question mais bien d’autres sujets où certains journalistes ou ex journalistes se montraient un peu trop politique) , d’ailleurs si tu réfléchis tu te rendras compte que certains journaux n’existent plus aujourd’hui (cite moi des journaux « écolos » il y en a guere, le temps de « La Gueule Ouverte » est loin par exemple … Pourquoi alors ces relations « difficiles » avec les Verts (mais aussi les autres partis écolos) : également parce que ces partis sont jeunes et n’ont pas eu le temps (ou l’envie ? ou la stratégie ?) de faire de l’entrisme dans le monde médiatique ? (contrairement aux autres partis : d’ailleurs la couleur de nos journaux locaux : Le Populaire ou les Echos ne te sont surement pas inconnus ?) Il n’y a pas réellement de médias écolos , un grand vide médiatique dont les Verts ne ne sont pas emparés (manque de moyens, manque de stratégie ? …ou méthode non utilisé voir dénoncé ?) /// Les Verts donc se retrouvent face : à des journaux « affiliés » à d’autres partis , à une absence d’alternatives médiatiques, et à un grand vide de compétence sur les sujets dont les Verts sont des « spécialistes »… Absence de « formation » sur ces questions (et ce n’est pas que politique : c’est un réel problème en France d’ailleurs économiquement je crains qu’on court droit dans le mur), liens politiques avec des « concurrents », « absences » de lien « historique » avec les médias, les pourquoi ne vont pas chercher bien loin

  6. Rapidement.
    Concernant le Monde et Marianne il ne s’agit pas de journaux "plutot centre gauche ayant été très partagé entre Bayrou et Ségolène" comme tu le dis.
    Le Monde c’est clairement positionner contre Bayrou via Colombani et son "impératif démocratique", alors que Marianne a clairement fait campagne pour Bayrou via JFK.
    Ils étaient tout sauf partagés sur cette question.

    Concernant le Canard explique moi en quoi ils "se laissent aller" sur des scoops foireux ?
    Le fait que personne ne leur demande (ou extrêmement rarement) de publier de démenti, ce qui est la moindre des choses quand le scoop est vraiment si foireux que ça, tend à prouver précisément l’inverse.

    Je note par contre que tu évoques le manque de stratégie et de prise en main médiatique par les Verts eux-même, ce qui est bien éloigné de la "cabale" et me semble pourtant être une remarque très judicieuse.

  7. concernant Le Monde et Marianne c’est complexe que ça (surtout pour le premier) mais c’était plus ou moins ce que je disais de toute manière (probable de compréhension certainement ?) . Concernant le Canard les articles à sensation se sont multipliés pendant la campagne présidentielle : rien de bien méchant mais finalement rien de bien intelligent non plus puisque souvent cela n’apportait pas grand chose au débat : je fais clairement la différence entre les articles à sensation (limite histoire de cul pouvant être publié dans Voici…) et les articles plus « politiques » (meme si le cul et la politique ont toujours été de pair depuis longtemps) : on est loin des articles intelligents, bien argumentés et tout, les petits scoops culcul (qui souvent n’en sont pas puisque tout le monde est au courant) ça va un moment… Concernant le manque de stratégie et de prise en main médiatique par les Verts cela est réel et je l’avais déjà évoqué (il est peut etre même culturel ? et ce n’arrete pas qu’aux médias : mais aussi à la « culture ») Mais la cabale elle même également est réel désolé d’insister : car au delà des Bayroutesques plaintes concernant les liens économiques et médiatiques il a quand meme été fort oublieux sur les liens politiques (dont il profite encore très bien ça et là en France via des journaux plus locaux, et bien entendu via la sympathie de certains journalistes)

  8. ah deuxième couche avait été mis dans les spams, je lai donc déspamé… et je dois dire que je suis assez d’accord avec ce qu’il dit… Il y a aussi ce manque de Think tank… comme quoi finalement on avance 🙂 , je crois quand même qu’on a relevé des points interessants non ?

  9. On dirait que tu n’as jamais lu le célèbre sous-titre du Canard Enchainé pour formuler une telle critique….
    "Journal SATIRIQUE paraissant le mercredi".
    Il ne s’agit pas d’articles "à sensation" ou "de cul", mais des morceaux de la vie politique de notre pays qui sont rapportés, sous l’angle de la satire.
    C’est sain, pour ne pas dire extrêmement nécessaire, dans un pays se voulant démocratique où aucun autre journal ne se livre à cet exercice.
    Et même si tu n’as pas l’air client de ces tranches de vie pourtant savoureuses (et rarement démenties), ça intéresse plein de monde.
    A côté de ça, le Canard n’a plus à démontrer sa capacité à sortir de vrais scoops (généralement scandales mêmes), fruits d’une investigation que l’on retrouve moins chez les concurrents.

    Sinon pour en revenir au sujet. Nous sommes plutôt en désaccord, mais tu es assez d’accord avec deuxième couche, qui n’est pas tout à fait en désaccord avec moi.
    Pas simple.
    Pour ma part je sui tout à fait d’accord avec deuxième couche.
    De plus les liens politiques et/ou de sympathie de Bayrou que tu critiques sont juste ceux que les Verts obtiendraient également (et qui n’ont rien de moralement douteux, contrairement aux liens économiques dénoncés par Bayrou) s’ils étaient capables de s’inscrire dans une stratégie de communication efficace.

  10. apparement tu n’as pas bien saisi où je voulais en venir concernant le canard : je disais simplement qu’ils s’étaient allés à plus de à des scoops cucu qu’à des scandales politiques comme si (et ça c’est mon point de vue) ces scoops cuculs permettaient d’éviter de parler de vrais scoops et scandales (remplir du papier pour éviter de parler d’autres choses) , mais cela c’est mon point de vue… concernant les liens politico médiatiques désolé mais si ils sont moralement douteux : il y a certaines limites : je suis tout aussi critique nvers les liens économiques qu’envers les liens "politiques" car il y a aussi un clientélisme certains très sournois et tout aussi grave… Mais là c’est de toute manière une histoire de déontologie qui concerne les partis comme les journalistes (désolé d’insister mais pour certains journaux locaux) … que l’histoire, l’ancienneté de certains partis (ou hommes politiques) y soit pour quelquechose ok mais bon à un moment il faut quand même aussi que chacun tente d’avoir une certaine éthique (on est loin du compte dans certaines parties de la France où certains politiques se comportent comme des barons locaux… avec soutiens des médias locaux)

  11. Oui c’est ton point de vue, et effectivement je ne pense pas du tout que le Canard préfère faire des "scoops cul-cul" pour "éviter de parler d’autre chose".
    Mais vraiment pas.
    Je trouve même cela tellement étonnant, que je te demande volontier d’argumenter un peu plus en avant et concrètement si possible pour étayer ce point de vue pour le moins surprenant, STP…

  12. J’attends donc pour le Canard.

    Après c’est sûr qu’une personnalité d’un parti politique qui demande la dissolution de celui-ci, c’est complètement anecdotique. A peine digne de passer en fait divers dans le Populaire…
    Mdr…
    Vous êtes vraiment quelques Verts en plein délire sur les médias quand même.

  13. sauf que Cochet ne représente que lui même ou presque (obligé de s’allier aux environnementalistes au dernier congrès), c’est à dire un vert « fondateur » assez amère depuis qu’il n’a pas été désigné à la présidentielle (crime de lèse majesté ? à lui le grand spécialiste du pétrole…) . Pourquoi lui laisser la parole à lui et ne pas la laisser aux autres membres de ce même parti ? sur ce même sujet ? histoire d’avoir les points de vue de « tous » … Lui qui dis d’ailleurs que les Verts sont morts à cause de leurs fonctionnes je reprendrai finalement les propos de Duflot : « Yves Cochet a fait partie des fondateurs. Ceux qui tapent à bras raccourcis sur le mode de fonctionnement des Verts quand ils ont contribué à le mettre en place, c’est toujours un peu curieux » (et elle a pas tord car bizarrement les Verts ont plutot stagné niveau scores et fonctionnements quand certains ont pris les pouvoirs en interne…) … On remarquera au passage que suivant les journalistes l’oeil a été différent : http://fr.news.yahoo.com/23062007/202/les-verts-tirant-les-lecons-des-elections-veulent-changer.html : Lors d’un débat sans concessions mais sans déchirements, les Verts ont déploré le « manque de visibilité » de leurs idées et sont convenus de « l’urgence » de se réformer. (fichtre des verts qui se déchirent pas ?) … Mais bon c’est sur que si on regarde du côté Le Monde et Zappi l’oeil sera pas le même… On s’étonnera par ailleurs (histoire d’en rajouter) que personne n’a parlé du gain d’un nouveau sénateur vert… Ou encore que finalement la crise au PS ne tourne qu’autour des affaires de couple Hollande-Royal alors que la crise est quand même bien plus sévère, et crois moi à côté des Verts ce qui se passe au sein du PS c’est autrechose (mais cela risque aboutir à de l’eau de boudin et je crains que ce PS soit alors le dernier parti à se renover, préférant le tous sous Royal pour rester sur l’autodéfense , ce qui risque lui couter au final…)

  14. Tout ce que tu cites a clairement été repris par les médias. Sans ambiguités.
    Quant à laisser la parole a celui (connu) qui est à l’origine de la proposition de dissolution…C’est complètement normal…
    Je ne vois pas où est le problème.

    N’est-ce pas plutôt toi qui fait du Voici en te perdant en hypothèses inutiles (et pas très reluisantes) sur ce que seraient les motivations personnelles de Cochet ?

  15. Je crois que Cochet a assez montré ses motivations propres pendant la campagne de Voynet non ? Mais comme je suis quelqu’un qui veut bien se montrer naif je peux très bien dire (comme dans un autre article) : soit peut etre que c’est sa façon à lui d’être utile à l’écologie et qu’il pense sincèrement que sa stratégie est bonne, d’ailleurs il a eu le courage (alors qu’il savait qu’il était largement minoritaire) de dire plus clairement sa position : il fallait oser, à moins que la vérité soit ailleurs comme on dirait dans une autre série spécialiste des petits hommes verts… Quand au traitement suivant les médias je ne sais pas quel média tu lis ou vois mais justement suivant si c’est Libération ou Le Monde, Tf1 ou France3 (ou France2) le traitement de l’information n’est pas tout à fait le même (et loin d’être innocent dans la façon de présenter les choses puisqu’on donne la parole à l’un mais pas à l’autre, on laisse entendre que ou à penser que…) ce qui nous emmène tout droit sur un sujet d’actualité, la disparition d’une émission de France5…

  16. Ca devient compliqué.

    A un moment tu sembles te plaindre de l’uniformité de traitement d’une information qui te déplais; et maintenant tu sembles te plaindre que chaque média traite l’information comme il l’entend.

    D’un côté tu te plains des médias qui abordent plus les histoires de stratégie politique des partis sans aborder le fond et les idées, et c’est précisément ce que tu fais avec Cochet et plus globalement dans la plupart de tes billets politiques…

    Pour ma part j’ai du mal à voir la cohérence et la finalité de tout cela…
    Si ce n’est qu’il est plus facile de repprocher aux journalistes de ne pas s’encarter chez les Verts, que de repprocher aux Verts de ne pas s’impliquer efficacement dans la sphère médiatique.
    L’avantage en plus c’est qu’en se concentrant sur les supposées responsabilités extérieures (la "cabale"), il est évident que rien ne changera.

  17. une chose peut etre « uniformisé » tout en étant traité « différement » tu sais (chacun à ses interets… mais au final l’uniformité est bien là… je me souviens avec plaisir le traitement du passage de Hulot aux journées d’été des Verts l’an dernier par exemple…) mais tu sembles vouloir jouer sur les mots voir te laisser aller à quelques généralisations… concernant mon propre traitement je ne suis pas journaliste, je n’ai AUCUNE déontologie et aucune déontologie à avoir, je ne suis pas lu par des dizaines voir centaines de milliers de lecteurs (et comme je suis lu par certains mes écrits sont peuplés de « messages »…), je peux me permettre certaines choses et surtout étant « pratiquement » militant je suis concerné par ces questions stratégiques et j’ai le droit d’exposer voir de « vendre » mes idées sur ces questions (par contre parler sans savoir cela n’a pas vraiment sa place dans des journaux) . J’aimerai bien savoir où je reproche aux journalistes de ne pas s’encarter chez les Verts , d’ailleurs je préferai qu’ils ne le fassent pas si c’est pour aboutir à des clones de Zappi : je le répète je ne fais que reprocher un traitement loin d’être innocent chez certains (trop nombreux, surement bien installés ?) journalistes, je pourrai également reparler par exemple d’une forme de « journalisme juge » bien confortablement assis sur son fauteuil, se permettant d’employer un ton tantôt méprisant, tantôt inquisiteur, (…) suivant les personnes auquels ils s’adressent (je repense à certains moments des présidentielles, ou à certaines personnes qui se croient impertinentes (surtout quand les cibles ne sont plus sur le plateau pour ne pas répondre…) : je tiens d’ailleurs au passage, histoire d’être juste et de ne pas paraitre un pauvre verdillon anti média, à féliciter certains « autres » journalistes qu’on retrouve plus volontiers sur des chaines moins regardées (notamment sur la TNT) ou dans des journaux plus « libres », ils sont loin d’être encartés, loin d’être pro Verts (très loin même parfois), et ils font pourtant souvent un travail d’une plus grande qualité que leurs collègues dont la déontologie est devenu douteuse (surement une question d’être « installée » ou pas peut être)

  18. Quels sont donc ces journalistes qui auraient une once de talent et surtout pas de dent contre les Verts ?
    Ne vaudrait-il pas mieux dépenser toute cette énergie à mettre en lumière ceux là, plutôt que passer autant de temps à pester contre les autres ?

    Quant à la déontologie…Dire du mal ne me semble pas hors déontologie…Et heureusement.

  19. Il est vrai que c’est certainement une perte de temps de rager contre ces journalistes qu’on ferait mieux peut être d’ignorer (et de mépriser au passage) , au moins cela éviterait de leur faire « trop plaisir » . Concernant la déontologie je me comprends et je suis certain que d’autres aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.