Médias et Ecologie

Promis demain j’arrete, mais comment s’arreter quand on lit ça et là autant d’approximations, de partisanerie, de duplicité de la part de certains journalistes. Je vais tacher de me reposer un peu, je publierai toujours régulièrement par contre il faut que je sois un peu moins actif ça et là (forums, commentaires sur blog,…) en espérant que certains prendront la suite : il faut être présent ! Tout se joue en ce moment, et lors des prochains mois, sur la toile et sur le terrain au plus près des gens ! (je vais donc à partir de maintenant être moins en moins présent sur la toile mais de plus en plus sur le terrain) et certainement pas dans les journaux et télés de mass média… Reprenant un article de Isabelle je parlerai donc de la double duplicité médias/écologie et le fait que Hulot met en lumière cette duplicité…

A la lecture d’un billet de chez Isabelle echo echos je ne suis pas le seul à mettre interroger sur le traitement de l’écologie par les médias.

Journalistes de la presse écrite, ils précisent qu’ils sont libres de leurs sujets et de leur plume, mais les colonnes sont parfois dures à obtenir. « Cette année, c’était les 20 ans de Tchernobyl, je me suis battu pour faire un dossier. Rien : j’attendrai les 25 ans » L’environnement en Une ? Un vrai combat « Pourtant, quand on fait des manchettes et des bons sujets sur l’environnement, on fait de meilleurs tirages, mais la pregnance idéologique (de la rédaction-ndlr) est plus forte que la réalité des tirages ».

En clair les journalistes connaissant un minimum l’écologie, politique ou simplement associatif, sont au placard… Et maintenant que l’écologie devient vendeur, ce sont des journalistes qui n’y connaissent rien (et qui prétendent s’y connaitre en politique, …) qui les traitent.
On a beaucoup entendu parlé de Hulot. Mais a-t-on parlé de l’Alliance qui dernièrement notait les partis politiques ?
Et parle t’on plus, et mieux, des Verts ?
Dominique Voynet, tout comme d’autres Verts, reviennent sur ces moments médiatiques difficiles.
Ainsi Dominique Voynet revient sur la surdité des médias..

Je passe bien sûr sur la caricature qui veut que j’aurais malmené Nicolas Hulot en disant qu’il incarnait une écologie light. Car ce n’est pas Hulot que j’ai accusé de légèreté à Bordeaux, mais ceux qui se contentent de signer en bas de la page, sans rien changer au projet qu’ils présenteront aux Français pendant la campagne présidentielle !

Sur ce coup là je rejoins Dominique car si on lit et écoute attentivement ses derniers discours on voit bien que les médias ont volontairement déformé et interprété ses propos.
Pour quel raison ? Complot médiatique ? Manque d’intelligence ?
En tout cas les médias cherchent la division des écologistes, cherchent à faire croire que Dominique Voynet a « agressé » Hulot (le bien aimé).
Quand est il des médias quand ce même Hulot lors de conférence de presse Parle des Verts ou parle de l’Alliance (et autres associations) de façon plutôt positive. RIEN ! Rien n’est rapporté dans les médias…
Quand Voynet pseudo critique Hulot on rapporte, quand Voynet pseudo félicite Royal on rapporte Mais toujours de travers… et d’une manière bien spécifique…

Et Dominique n’est pas la seule à revenir sur ces problèmes.
Sur le blog d’un militant Vert on peut lire :

Vous demandez pourquoi les Verts ne médiatisent pas plus leur combat pour la défense de l’environnement alors que les médias montrent les Verts dans des manifestations plus sociales. La réponse est : les médias publient ce qui les intéressent eux et non pas ce que les Verts font vraiment. Aviez-vous entendu parler de la visite de Dominique Voynet à la ligue de protection des oiseaux ? Non, pourtant, cela pourrait faire de jolies images à la télé. Mais la télé montre ce qu’elle en a envie de montrer en croyant que c’est ce que vous avez envie de voir.

Sur un autre blog Antoine Parodi reprend le coup de gueule de Jean Dey, 1er vice-président Vert du Conseil Général de Seine-et-Marne, chargé de l’eau, l’air et la Terre. Sur l’absence des Verts dans les médias, mais leur présence active sur le terrain…
Yannick Soubien quand à lui parle de temps médiatiques difficiles pour les Verts .
Invité sur France 3, il a eu l’impression d’être invité pour commenter l’arrivée de nouveaux adhérents au PS et à l’UMP et répondre uniquement aux questions concernant la candidature de Nicolas HULOT.
Bayrou avait déjà noté ce problème, Voynet de même…
Quand on est invité dans les médias on passe bien 1/3 de son temps à commenter les candidatures Royal, Sarkozy, à revenir sur le 21 Avril (et donc Le Pen) , 1/3 de temps à parler de tout autrechose et de questions x fois posés (pour les Verts c’est les divisions, c’est le cas Hulot, le cas Bové, voir même la pertinence de l’existence d’un parti écolo) et encore il reste à peine quelques secondes pour parler programmes et actes concrets…
On constate finalement une certaine lassitude des militants et élus Verts devant le traitement médiatique qui leur est réservé. Et malheureusement même son Hulot cela ne changerait pas grand chose car on ne parlerait même pas écologie certainement…
Et malheureusement également le traitement des temps de parole (et de la qualité de ces temps de parole) restera très injuste pendant quelques semaines encore.
En effet selon les règles du CSA : du 16/12 au 19/03 : équité entre candidats (c’est à dire proportionnellement aux résultats de 2002 et de la capacité à manifester l’intérêt d’une candidature selon le CSA)
Mais quand est il quand les candidats ne sont pas tous déclarés ? et quand certains occupent des postes leur permettant d’obtenir plus facilement la parole ?
Certains partiront donc avec une certaine avance…
Heureusement que je pense que les élections se gagneront sur le terrain et sur internet… Car le traitement par les mass médias est décidement désespérant.

Une réponse sur “Médias et Ecologie”

  1. interdiction du purin d’ortie
    1) Qui est l’initiateur de cette loi?
    2) Quelle en est la motivation réelle?
    3) Qui l’a votée?
    merci d’indiquer où ces infos sont disponibles si elles le sont.

Les commentaires sont fermés.