Marche ou Creve de Stephen King

Dans un futur proche où sévit le Service Séléctif, chaque année, cent jeunes hommes partent de l’Etat du Maine et marchent vers le Sud. Le gagnant de la Longue Marche recevra ce qu’il veut pour le restant de ses jours. Les règles de la Longue Marche sont simples : pas d’interférence avec les autres marcheurs, ne pas dévier de la route prévue et ne jamais s’arrêter. Les marcheurs qui s’arrêtent une fois reçoivent un avertissement. Les marcheurs peuvent recevoir trois avertissements. Ensuite, ils sont abattus

Stephen King a un défaut et une qualité il est bavard, à la limite chiant, quand il parle de ses personnages et s’attarde bien trop longtemps sur des histoires sans rapport avec l’histoire. Ce n’est pas le cas ici. L’histoire pourrait se passer aujourd’hui comme demain, dans une amérique bien étrange mais pas tant que ça… On s’attache ici aux personnages non pas parce que SK nous livre des histoires sans rapport mais parce que cette Longue marche, très longue marche, nous plonge en plein dans les trippes de ces concurrents…

On pourra y voir les critiques qui sont finalement d’actualités : les médias et leur force, l’envi de devenir une star, … et l’injustice implacable qui s’applique à ceux qui s’arretent en chemin. Et bien entendu Marche ou Crève c’est ce qui est propre aux anglo saxons : chacun vit sa vie et la mérite, tu marche ou tu crèves…
Un compte à rebours mortelle où les concurrents tombent un à un

Une réponse sur “Marche ou Creve de Stephen King”

  1. Je ne l’ai pas lu ce Stephen King (ou Richard Bachman, selon votre préférence de nom). Le thème me fait un peu penser au dernier bouquin que j’ai eu entre les mains le week end dernier : Acide Sulfurique de Notomb (ou on reste sur le thème d’un jeu de mort, même si c’est un tantinet différent). En tout cas, tu m’as donné envie de le lire ce Stephen King, j’essayerai de le trouver.

Les commentaires sont fermés.