Les Verts dans la pomme ?

Les Verts aux USA semblent progresser à vive allure puisque le parti vert californien est le parti vert comptant le plus de membre dans le monde. Presque chaque etat des USA comprend à présent un Green Party. Cet article reprend un article de La Vague Verte et fait suite à un précédent article publié sur l’ancien blog.

Les Verts de l’Arkansas, ambitionnent de se présenter aux élections nationales de 2008… Cela n’ira en effet pas tout seul puisqu’en Arkansas, comme partout aux États-Unis, les partis politiques doivent recueillir un certain nombre de signatures s’ils veulent être enregistrés comme parti politique et pouvoir se présenter aux élections. Dans ce cas précis, il s’agit de récolter 1’000 signatures pour pouvoir se présenter à l’élection présidentielle et 10’000 pour se présenter aux législatives…
Pour l’heure, seuls les Démocrates et les Républicains ont le droit de présenter des candidats dans l’Arkansas!
Toujours est-il que les Verts américains souhaitent pouvoir être présents dans l’ensemble des États américains pour les élections de 2008… Il y a encore du chemin à faire, puisqu’en plus de récolter des signatures, il faudra encore créer des sections dans les quatre états qui en sont encore dépourvus… La cause progresse toutefois puisque les Verts de West Virginia ont été créés et ont rejoint les Verts américains ce mois!

Notons un article publié en 2004 par Alain Lipietz. En juillet 2004 Alain Lipietz rendait visite aux Verts américains. Il était invité à cette Convention, qui avait essentiellement pour but de désigner le candidat Vert pour l’élection présidentielle, et s’est tenue à Milwaukee. Elle a finalement désigné le ticket David Cobb – Patricia Lamarche, plutôt que de soutenir Ralf Nader (le fameux).

D’une façon générale, j’ai été impressionné par le développement des Verts US (80 000 adhérents), maintenant implantés dans presque tous les États. La Convention Verte singe d’ailleurs la convention des deux grands partis, en moins folklo : on y vote oralement État par État, avec un petit discours à l’appel du nom de l’état : « Le Grand État de X, l’État du soleil et des tournesols, premier État à avoir eu un conseiller municipal Vert, distribue ses Y mandats de la façon suivante : 2 pour une telle, etc… », sous les acclamations générales… Les bastions Verts restent la Californie (ou Matt Gonzalez a raté à 47% l’élection à la Mairie de San Francisco) et l’État de new York, mais le Texas ou le Wisconsin s’en rapprochent…

Notons également quelques éléments ailleurs dans le monde :

Selon le dernier baromètre électoral publié en fin de semaine par l’institut GFS Bern, l’environnement est désormais le premier sujet de préoccupation des Suisses, devant l’intégration des étrangers et les assurances sociales. 65% des sondés pensent que les Verts sont le parti le plus compétent pour résoudre les problèmes environnementaux, loin devant les autres partis (Parti socialiste deuxième, à 11%).

On retrouve sur le wikipedia quelques précisions sur les Verts Européens : Le parti Vert européen est un parti politique européen créé le 22 février 2004 à Rome. Il est composé de 32 partis écologistes nationaux de 29 pays d’Europe, dont quatre non-membres de l’Union européenne (Suisse, Russie, Géorgie et Ukraine), et prend la succession de la fédération européenne des Partis Verts. Les Verts européens est la première véritable organisation à parti politique européenne, dans le sens ou chaque membres des partis membres est aussi un membre du parti européen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.