Les TICs dans l’éducation

Comme vous le savez déjà depuis quelques années je suis une formation TIC. Deust puis MST TIC.

L’une des premières formations universitaires par Internet en France lancée en 1998 si mes souvenirs sont bons. Et c’est Limoges qui en a hérité
Quelques défauts bien entendu mais bon c’est la fac. J’en suis pourtant très content et cela correspond exactement à l’idée que je me faisais de tout ça

On me dit souvent : donc si je comprends bien tu ne fais rien ? Tu passes ton temps chez toi ?

Pas tout à fait exact. C’est aussi du travail et une disciple certaine. Il faut s’avoir se gérer car il n’y a pas vraiment d’emploi du temps. Il y a des devoirs à rendre très régulièrement, des choses souvent très concrètes et dans tout les domaines liés à Internet (et aux TIC), beaucoup de travail de groupe et de manière collaboratif

Pas mal de défauts de ce côté là aussi puisque des fois les semaines sont vides et d’autres fois je suis obligé de faire avec ceux de mon groupe et bosser tout un week end mais bon… Il faut aussi vouloir et pouvoir bosser par internet le soir car bien souvent le travail se fait en soirée (avec ceux qui travaillent à coté de leurs études la journée…)

Formation donc professionnalisante puisque des stages la complètent et là aussi ce n’est pas de la rigolade 🙂

Passons à présent à un petit texte sympa trouvé sur Framasoft : http://www.framasoft.net/article4161.html
Tout cela est déjà réalité dans certaines écoles américaines et nous devrions copiés car je suis persuadé que cela serait beaucoup moins de travail pour les profs et beaucoup d’efficacités…

Ensuite, il ouvre son compte Bloglines 2 et parcourt la liste de tous les travaux que ses étudiants ont mis en ligne sur leur journal personnel durant la nuit. Il remarque une réponse particulièrement pertinente d’une élève, va sur son site personnel et y laisse une appréciation positive sur sa proposition (il remarque que d’autres élèves ont déjà fait de même). Là encore, il « scuttle » le site, l’ajoutant sous l’entrée « Bonnes pratiques », qu’il enverra sur la page d’accueil du cours pour que les élèves puissent en discuter, et sur un blog particulier qu’il a créé pour garder trace des meilleurs travaux d’élèves. Il est 7 heures.

Une réponse sur “Les TICs dans l’éducation”

  1. je me permets de reprendre le commentaire de quelqu’un d’autres ailleurs mais tellement si judicieux : En ce qui me concerne quand je donne des cours à l’université ou que j’encadre une UV, j’insiste beaucoup sur le fait que le rapport professeur élève est fini et qu’aujourd’hui nous sommes dans un système d’enseignement où chacun peut apporter à l’autre que ce soit d’étudiant à étudiant, d’intervenant à étudiant voire même d’étudiant à intervenant. L’essentiel étant de fixer des buts à atteindre et de les atteindre ensemble. C’est un fonctionnement qui a fait ses preuves jusqu’ici.

Les commentaires sont fermés.