Les francs-maçons à Limoges

Certains estiment le nombre de frères et soeurs à pratiquement 2000 soit 1 % de la population. Chiffre 4 à 5 fois supérieur à la moyenne nationale qui montre bien l’importance de la francmaçonnerie à Limoges. Présent depuis plusieurs siècles ils ont pu influencer à plusieurs reprises la politique et les grands événements sur Limoges. Du jeudi 01 juin 2006 au vendredi 14 juillet 2006, une exposition « Du temple de l’Homme à l’engagement universel » dans le Hall d’exposition de la Bfm centre ville est organisée en collaboration avec la loge « Les Artistes réunis » et le musée de la Franc-maçonnerie du Grand Orient de France.

L’importance de la francmaçonnerie est elle à Limoges que l’on compte une trentaine de loges de toute obédience. Elles se réunissent dans des temples situées rue des Coopérateurs, rue de Nazareth, rue Pottier, rue de l’Université, rue Aristide-Briand, au moulin de la Garde…
La franc-maçonnerie s’installe relativement tôt, au milieu du XVIIIe siècle. Dès 1751, on trouve une première loge: l’Anglaise. Ils influenceront la révolution…
En 1827, on voit la création de la loge les Artistes réunis. Elle aura le plus d’influence dans l’histoire des maçons du Limousin. Ces loges auront une grande influence dans la révolution de 1848.
Quelques années plus tard les relations avec l’église vont se dégrader et les franc maçons s’engageront vivement pour la laicité.
En 1895, les Artistes réunis déclenchent un mouvement de grève chez les corsetières de la maison Clément, que leur patron obligeait à prier quatre fois par jour en retenant le temps des prières sur leur salaire.
De 1870 à 1904, sept préfets francs-maçons se succèdent. Le préfet Monteil fait enlever les crucifix des écoles en 1904, il sera surnommé «le préfet des loges» par le journal La Croix.

En 1919, Victor Thuilllat, futur vénérable des Artistes réunis, fonde la Banque coopérative du Centre, l’actuelle Banque populaire.
Limoges est la capitale de la porcelaine. Les premiers porcelainiers, au XVIIIe siècle, sont tous francs-maçons. Lafarge marque ainsi ses assiettes, ses tasses et ses soucoupes avec un rameau d’acacia, qui est le signe de reconnaissance des francs-maçons.
Comme on peut le voir à travers cette historique rapide, les francs maçons ont eu une relative importance en Limousin.

Une réponse sur “Les francs-maçons à Limoges”

  1. Je ne savais pas tout ça! je suis une inculte! mais grâce à ton blog je vais me rattrapper lol ^^
    J’ai encore de la lecture, mais je vais prendre plaisir à développer mon savoir lol

Les commentaires sont fermés.