Les Ecolos vont donner de la voix 3


2h30 de vidéos avec Nicolas Hulot, Corinne Lepage, Dominique Voynet et bien d’autres. Depuis quelques mois les écolos se rencontrent, se cherchent, débattent et discutent. Quelquechose est en train de se passer : aussi bien du côté des politiques que des associations. Les écolos veulent se faire entendre et pour cela sont obligés de se retrouver et de s’entendre au delà des différences et des divergences (sans pour autant les nier ou fermer les yeux car on peut s’en enrichir). On commencera donc par la vidéo de conclusion :


CAP21 partie 8
envoyé par politicshow

J’oubliai : faites tourner ces vidéos !! Et désolé par avance si mes commentaires sont très très long pour décrire les différentes vidéos…

Le 9 septembre à l’Université d’Été de Cap 21 des acteurs notables de “l’écologie politique” se rencontraient. Comme le dit Politic Show ou Le Monde Citoyen , tout commençait à l’université d’été des Verts à Coutances, 15 jours plus tôt. Corinne Lepage rendait alors l’invitation…
Mais en fait non, il ne faut pas oublier non plus les débats initiés par Eco’Rev dont je vous avais déjà parlé. Mais aussi les multiples rdv où les écolos ont pu se rencontrer cette année (le combat contre le nucléaire, les ogm et bien d’autres…)
Les écolos se sont donc rencontrés et une étape de plus a permi de conclure ? Car à présent il faut aller plus loin…
Je vais donc vous laisser découvrir ces 8 vidéos et vous faire votre avis. Pour ma part je vais relever quelques phrases et faire quelques commentaires.
Mais avant cela ma petite note perso, en fait je reprends la reflexion qu’on trouve ici : http://president-ecolo.over-blog.com/article-3936856.html : Les dix chantiers prioritaires devraient fortement ressembler aux 10 points communs sur lesquels Voynet Hulot et Lepage ont choisi de se mettre d’accord ! Mon petit doigt me dit que c’est un moyen dégotté par Nicolas Hulot pour mettre sur une rampe de lancement la candidature de nos deux ex-ministres et de faire une piqûre de rappel médiatique pendant la fin de l’année, pour, comme cet été, rappeler l’importance de l’urgence écologique dans le débat de la présidentielle

Vidéo 1 : Rapide tour des invités. Voynet rappele que en matière d’environnement les responsabilités sont partagés et qu’il faut donc arreter… Il faut mettre au cour des choix l’écologie et non une simple louche… On doit associer tout le monde… Voynet dit qu’elle est d’accord pour une plateforme commune à condition qu’on ne se divise pas après (elle rappele également la casse que fait la droite en matière d’environnement). Quand à Hulot il rappele que la mutation écologique est en réalité très contemporaine et non un retour en arrière. “Il faut donner envi de changer”

Vidéo 2 : Daniel Richard (Président du WWF) rappele que les associations font pas mal de boulots. (on sent l’énervement contre la droite et particulièrement sarkozy). Les associations : les énergies des citoyens. Il rappele également l’alliance de plusieurs associations qui s’appele justement l’alliance. Les ONG vont faire du lobbying politiques ! Il rappele également le manque de démocratie et qu’il faut donc aussi travailler là dessus !
Jean-Marie Pelt (scientifique) dit que l’écologie n’est pas dans les débats dans les médias. Il dit que nous sommes les plus mauvais en écologie (contrairement à nos voisins européens, où l’éducation se fait très tôt). Voynet revient d’ailleurs sur l’urgence démocratique, le projet de société ! Enfin elle conclut sur son énervement : c’est bien beau d’éduquer les gamins à l’écologie mais on se défausse sur eux, on va leur laisser de la merde… et à eux de faire les efforts qu’on a pas fait ?

Vidéo 3 : Notons la petite pique contre Hallyday de la part de Michèle Rivasi (CRII-REM , Verts) 😉 . Je trouve que l’ensemble des vidéos comporte des petites piques ça et là contre la droite… Alain Bougrain-Dubourg (LPO) s’énerve contre certains hommes politiques (là un ps) qui sont forts insultants envers les écolos tout en rappelant qu’ils travaillent plus facilement avec des partis écolos comme les Verts ou cap21… Il rappele également que les associations font le boulot que ne fait pas l’Etat et que dans le même temps on “insulte” les associations… Gilles-Eric Séralini (scientifique) est très critique envers l’économie actuelle : le construction d’un monde nouveau doit être proposée.

Vidéo 4 : Philippe Quirion (Réseau Action Climat) explique que l’association va analyser tout les programmes politiques et comparer avec les 10 mesures qu’ils vont proposer. Mais également vérifier que le futur gouvernement et la future opposition soit en accord (ou pas) avec ses promesses. Une forme de rappel à l’ordre des politiques.
2 exemples de mesures : le batiment (40% de la consommation d’énergie) : isolation systématique. La rendre automatique avant la vente (et donc dès la construction) : emplois non délocalisables et évidemment économies. 2ème exemple de mesure : La réforme fiscale écologique (arreter les cadeaux fiscales aux pollutions, détaxer le renouvelable…). Il rappele également qu’il faut être courageux pour dire qu’il faut faire des reconversions (par exemple les routiers).
Dominique Belpomme (scientifique) : “Nous sommes engagés dans la 6ème période d’extinction biologique…” . Il y a donc urgence. (Je sens les scientifiques, les associations et autres beaucoup plus énervés, plus radicaux finalement que les politiques…) : “La France est le cancre de l’Europe !!” “nous n’avons aucune politique environnementale dans ce pays”.
Julien Sage (Fac Verte) rappele qu’en étudiant un peu les solutions que l’on peut mettre en place et bien ces solutions créent des bonus sociaux, environnementaux, économiques (création d’emplois), culturels, de la démocratie… Quand à sa petite pique à Sarkozy 😉 merci Julien !

Vidéo 5 : Corinne Lepage rappele qu’il faut réunir tout le monde : les associations, les citoyens (…) pour réussir à travailler tous ensemble. Voynet ensuite nous explique la réalité du travail politique du terrain : elle a finalement beaucoup muri car elle connait bien ces problèmes. Une petite opposition entre Lepage et Voynet montre toutefois leur différence quand à la stratégie ;). Hulot “il y a ici une fantastique armada” , “je peux faire un petit peu le brise glace”. On voit ici que Hulot veut se servir de sa notorieté médiatique afin d’en faire profiter les écologistes que sont les Verts et Cap21

Vidéo 6 : Hulot défend son idée de vice premier ministre du développement durable. Lepage précise la question (avec l’idée de la signature obligatoire et le double verrou d’un controleur du développement durable dans chaque ministère). On voit finalement une proposition interessante faire son chemin… Voynet en rajoute une couche pour montrer qu’il faut également être réaliste quand au différent niveau de gouvernement : ainsi quand les Verts peuvent s’opposer dans une région (exemple de projets routiers en ile de france), le PS peut très bien faire passer la chose via le département.
Jean-Marie Pelt (scientifique) rappele que l’écologie dans la tête des gens c’est le bien 😉 et donc qu’il faut en profiter et il a pas tord… Qu’il faut ne pas hésiter à critiquer la société de consommation et pourquoi pas rajouter une petite touche de spiritualité (d’autres iront un peu dans ce sens, chacun avec sa manière de voir les choses : dieu créateur ? manière boudhiste de voir les choses ? …)
Philippe Desbrosses (Intelligence Verte) évoque très justement que pour changer le monde il faut arreter avec ce désir de “coloniser” tout ce qui nous entoure. D’être sans cesse dans un désir de rapport de force, utiliser la violence, les conflits… Il faut donc changer les rapports entre les hommes… Il est également très critique envers les exploitants agricoles

Vidéo 7 : Corinne Lepage également réutilise ce mot plusieurs fois tout comme d’autres : donner envie. Et pour donner envi il faut montrer aux citoyens qu’ils sont capables d’être des acteurs, maitre de ce qu’ils font, qui agissent : responsables et acteurs donc ! Une des base de l’écologie politique… Rendre du bonheur ! de la capacité d’agir ! … Mieux vivre ensemble plutôt que de regarder dans la gamelle du voisin.
Serge Orru (Directeur général du WWF) dit se sentir plus fort après avoir entendu ce débat. Instaurer la démocratie de l’éthique (des mots d’Albert Jacquard). Il faut donc convaincre les décideurs. Enfin une petite pique sur l’immigration ! Il évoque très justement ce problème car l’immigration va être de plus en plus lié à l’environnement. Je dois dire que j’ai également beaucoup apprécié cette remarque : on se moque des Verts comme on se moque des belges (rappelant que cela est injuste car ils sont finalement le reflet de la complexité du monde écolo)
Il rappele également très justement que le monde de la culture n’est pas assez avec les écolos : les artistes, les intellectuels… (même si il y a des scientifiques…). Il est également très juste en disant qu’il est trop facile de dire à nos élus d’être responsables si on est pas responsable soit même. “Pour unir il faut se savoir différent” : je crois que cela qualifie très bien les écolos.
Gilles-Eric Séralini (scientifique) rappele que si la France est un mauvais élève, l’Europe a été heureusement un moteur et un exemple pour freiner les OGM dans le monde (ne serait ce qu’un minimum). Et les écolos ont une part de responsabilité et que cela doit se reproduire sur tout les thèmes, avec plus de force…
Eric Delhaye (Porte-parole de Cap 21) évoque les possibles grandes assises de l’écologie où tout les partis pourraient se rencontrer. Une vision commune entre cap21 et des gens comme Yann Werhling (secrétaire national des Verts)

Vidéo 8 : Il y aurait beaucoup à dire encore, comme sur les autres vidéos où j’ai oublié de parler de ceci ou cela…
Je dirai donc simplement que cette dernière vidéo conclut assez bien tout ça… A vous de commenter ci après ce que vous avez retenu vous de toutes ces vidéos !

Je rajouterai enfin quelques autres éléments : Lepage et Voynet devraient vraiment lancer leurs campagnes au mois de Novembre, nous saurons qui est le candidat ps, Hulot aura envoyé ses 10 propositions à tout le monde, le film de Al Gore sera sur nos écrans… Bref que du bonheur…
Enfin je dois dire que je suis d’accord avec Nataad alias Julien Sage (qu’on peut voir dans la vidéo4) :

Premier constat. Cap 21 me fait penser aux Verts de l’ère Waechterienne. Ils pensent que c’est encore possible d’ammener la droite, par d’autres méthodes, à s’intéresser aux questions environnementales et de pouvoir peser sur les politiques. Pour les Verts, la droite en est incapable. Deuxième constat. Cap n’est pas un parti de droite. Il a une structure sociale très “bobo centriste” mais, après quelques discussions, ils refusent tous la généralisation de la précarité. Ils placent l’intérêt environnemental à la Nicolas Hulot, au dessus des partis et des clivages, tout en admettant qu’ils engendrent eux même un clivage avec tous les autres partis, en se réclamant de l’écologie. Troisième constat. Les Verts ont une maturité que Cap 21 n’a pas. Nous avons grossi, évolué, nous avons choisi nos alliés. Chez Cap, le souci s’avère être qu’il n’y a aucun allié de référence (même l’UDF avec qui ils se déchirent), donnant un poid réel à la question de “liberté” mais du coup gênant toute marge de progression. Comme les Verts dans les années 80. Dernier constat, enfin, sur une possible alliance en les Verts et Cap, cela m’apparaît difficile pour le moment. Il faut, que ce soit avec eux mais aussi avec les décroissants, les alternatifs, débattre du fond avant de penser à la pratique de la politique. Générer du fond avant de négocier les circonscriptions. D’aucuns estiment que ce sera court d’ici 2007, je réponds que c’est possible car il y a une vraie urgence climatique, sociale et économique ; et que les idées écologistes y répondent largement.

Je dirai également que les Verts sont finalement un peu le parti de base pour l’écologie car malgré les différences et divergences internes il a su être toujours là, avoir des élus (…) Je pense qu’il faut s’appuyer sur les expériences des Verts, sur leur mode de fonctionnement, leurs défauts et qualités, leur diversité et richesse interne, pour construire une union des écolos (je ne parle pas de refondation des Verts, ni de fusion entre tout les écolos, mais d’une plateforme permettant de s’entendre pour se faire entendre)


3 commentaires sur “Les Ecolos vont donner de la voix

  • Laurent

    J’ai beaucoup aimé l’intervention de Julien Sage lors de la soirée débat et je répondrai à un extrait de la citation.
    Je crois que la société n’est pas prête à traiter le fond. Car traiter du fond cela veut dire parler de choses comme la propriété privée. Quant à la décroissance, je partage l’avis de Corinne Lepage, il y a trop de gens dans la misère pour leur proposer ça comme avenir.
    Le clivage sur la croissance est un vrai clivage (qui n’empêche pas d’en discuter heureusement). Je pense que la décroissante se vie, qu’elle est un luxe de privilégié quand elle se vie bien. Il y aura bien du chemin avant qu’une société comme la notre puisse se l’offrir.
    Le problème que cherche à gérer cap 21 n’est pas tant "d’ammener la droite" que de montrer à des gens instinctivement programmés pour la croissance et le développement qu’ils doivent regarder où ils vont.

    Trouvons les points d’entente et faisons nous entendre. Ne cachons pas non plus nos différences.

  • metallah

    Tout à fait d’accord avec ta conclusion. Je préciserai que la décroissance peut être très relative : je ne suis pas un pro décroissance mais je crois à la possibilité d’une décroissance soutenable : c’est à dire décroitre à des endroits, et croitre à d’autres (d’ailleurs quand Corinne dit qu’il faut aider les nouvelles technologies et arreter de soutenir la vieille économie c’est un peu une forme de décroissance)

Les commentaires sont fermés.