Les chinois de Hong Kong

Il fallait que je rattrape un peu mon retard niveau film c’est alors que j’ai repensé à des films dont je ne vous avais pas parlé. Les chinoiseries comme on peut les appeler. Mais là c’est du lourd ! Le cinéma de Hong Kong et plus particulièrement la fameuse catégorie 3 qui permet un habile pot pourri : culture asiatique et européenne, castagne, sang, et scènes aussi érotiques qu’un passage dénudé d’Ingrid Chauvin dans Dolmen… Attention les yeux !

Ah le cinéma de Hong Kong, que l’on connait surtout par ses films de Kung Fu, ou de Ninjas aussi…
Mais c’est aussi un cinéma très productif où on retrouve vraiment de tout. S’il est coutume d’associer Cat 3 (Catégorie 3) et cinéma extrême, la Cat 3 est d’abord (rares exceptions) un cinéma bis. Un cinéma d’exploitation décomplexé, subtil mélange de violence, d’érotisme bon marché et d’humour douteux. Là où le sang et le sexe font bon ménage.
Mais il faut savoir qu’avant d’aboutir à des “perles” (façon de parler) ce cinéma de Hong Kong a une histoire à redécouvrir car il a longtemps été d’une grande qualité. Même si les années 90 l’amenèrent vers le fameux cinéma éroticobis.
Pour plus d’info je vous recommane vivement le dossier de HKcinemagic .

Mais revenons à quelques perles :

A CHINESE TORTURE CHAMBER STORY
Un couple d’experts en art martiaux s’envoie littéralement en l’air en infligeant les prises le plus inattendues à plusieurs mètres au-dessus du sol: broute minou, maxi fellation, marteau-pillonage, 69 aérien, etc… le tout à un rythme effréné, et néanmoins hilarant.
Vous connaissez certainement tous cette scène pour l’avoir vu ou aperçu sur le web.
Il faut savoir que cet scène hautement parodique donc provient d’un film bien moins drôle : A chine torture chamber story qui mélange histoire à l’eau de rose, vague érotisme et surtout scènes de tortures chinoises (et tout le monde sait que les chinois sont des experts dans ce domaine 😉 ) . Malheureusement les longues scènes de flash back deviennent souvent une torture pour celui qui regarde le film… Les scènes de torture animant heureusement quelquefois, et avec originalité, le film…
Reste également, et heureusement, beaucoup d’humour, et une histoire qui à la base est très drôle : en effet si il y a torture c’est parce que la femme est accusée d’avoir tué un homme par explosion phallique…

The ETERNAL EVIL OF ASIA
C’est parce qu’ils ont accidentellement tué sa soeur après lui avoir accidentellement fait l’amour qu’un sorcier thaïlandais se venge de quatre touristes de Hong Kong à l’aide de l’équivalent thaï des poupées vaudou.
Pour info le premier sera transformé en gigantesque gland après que celui ci ait traité le sorcier de “tête de bite”. Quand les chinois font du Mickael Youn ça vaut vraiment le coup d’oeil.
Très drôle et assez original souvent , toutefois après plusieurs mois je dois dire que je l’avais complètement oublié…

La série des Erotic Ghost story : erotic ghost story 1 , 2 , 3 et erotic ghost story perfect match ainsi que chinese erotic ghost story.
A là base il s’agit tout simplement d’une parodie “érotique” (enfin aussi érotique qu’une scène de sexe tout public) des fameux “Chinese Ghost Story” véritables perles (et succès en occident !!) où on mélange histoires fantastiques, cultures asiatiques, combats, amourettes…
Je ne sais trop comment erotic ghost story 1, perfect match (et 3 aussi il me semble) ont été diffusé sous mes yeux il y a quelques temps déjà… Je me souviens plus trop des histoires mais quelques bribes me semblaient importantes :

Erotic Ghost Story 1 : Version HK des Sorcières d’Eastwick et inspiré plus que librement d’une légende chinoise. Si vous connaissez le film américain (très déjanté avec ce sacré Jack) vous ne serait pas dépaysé c’est pratiquement la même histoire et la ressemblance de certaines scènes est frappante (certaines sont même meilleurs ici et bien plus imaginatives)
3 Soeurs, en réalité 3 sorcières, vont tomber sous le charme d’un mâle et…

Perfect Match : Un élève moine est chargé de capturer des esprits échappés du jardin céleste et descendus sur terre sous la forme de superbes jeunes femmes…
Si mignon tout plein, sachant que les jeunes femmes se transforment en lapines blanches… Très drôle aussi par moment

On résumera ces moments d’érotismes ainsi : l’érotisme chinois est souvent très “poétique” , pudique tout en amenant souvent sur la table des instruments originaux… (désolé je savais pas quoi dire d’autre)

Bref pour conclure : la catégorie 3 à Hong Kong c’est : du sang, de la castagne, un mélange de culture occidentale et chinoise, des contes et légendes, un côté poétique et parfois pudique qui peut pourtant s’accompagner d’instruments de “tortures ou plaisirs” suivant les cas…

Une pensée sur “Les chinois de Hong Kong”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *