Le déclin du nucléaire

On est loin très loin des patriotismes où la France se félicite de 2 ou 3 réacteurs construits ça et là. En réalité le nucléaire et en déclin et cela n’empeche pas certains pays d’émettre moins de CO2 (je pense à l’Allemagne). Ce déclin est tel que “Sauvons le climat” pourrait être renommer “Sauvons le nucléaire”, en effet cette “association” réunit quelques personnes (des élus pro nucléaire en général) qui ont toujours ignoré les problèmes écologiques Mais qui finalement trouve un nouvel argument pour sauver le nucléaire : le climat… Enfin passons…

Si j’en crois Monde Imaginaire :
Ainsi, le 10 novembre 2006, Claude Mandil, directeur exécutif de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) a déclaré : “la tâche principale de l’industrie nucléaire dans les années à venir sera de remplacer les centrales existantes qui auront atteint leur fin de vie. Cela signifie qu’on aura besoin de nombreuses centrales sans pour autant augmenter la part du nucléaire dans la production d’électricité.” Or, la seule chose qui soit certaine est la fermeture, d’ici 2025, d’environ 250 réacteurs nucléaires sur les 435 en fonctionnement actuellement sur la planète. Et la fermeture des autres arrivera dans les deux décennies suivantes…

Ainsi en GB : 22 des 23 réacteurs actuels seront fermés en 2023. Et l’Etat et surtout les citoyens malgré un Blair pro nucléaire ne semblent pas vouloir investir, laissant le privé le faire (alors que le nucléaire s’est développé que parce que des fonds publiques étaient là)
USA : Aucune commande de réacteur n’a eu lieu depuis l’accident nucléaire de Three Mile Island (1979). Depuis, la durée de vie des 103 réacteurs en activité est régulièrement prolongée (jusqu’à 60 ans pour certains), augmentant considérablement le risque d’accident… Et malgré des promesses de Bush pour financer publiquement aucun projet ne voit le jour…
L’Asie avec la Chine et l’Inde semble déjà plus propice, même si en réalité le nucléaire ne pourra jamais représenté plus de 4% de la production d’électricité…
Le parc nucléaire japonais, le troisième au monde après les USA et la France, connaît de graves problèmes de sûreté, 17 réacteurs ayant même été fermés d’un coup (pour plusieurs mois) en 2003 du fait de la falsification par les exploitants de rapports de sûreté alarmants.
Amérique du Sud : Le Brésil, où ne fonctionnent que deux réacteurs, en annonce 5 nouveaux, mais il est d’abord confronté au problème d’Angra3, réacteur resté en pièces détachées depuis… 20 ans. Idem pour l’Argentine (où fonctionnent aussi deux réacteurs) qui a annoncé en août 2006 un plan nucléaire dont le premier objectif est de terminer la construction du réacteur Atucha 2, commencée… en 1981.

Vous trouvez d’autres exemples,… Mais malgré les grands mouvements de bras la croissance du nuclaire ses dernières années a été de 0% ou plutôt de nombreux centrales s’appretent à fermer alors que aucun nouveau projet n’est prévu…
Le rapport “Facteur 4”, remis au gouvernement français en octobre dernier, explique que “l’énergie nucléaire représente 2 % de l’énergie finale dans le monde” et pointe “l’apport finalement marginal du nucléaire” dans la lutte contre l’effet de serre…
Mais Sauvons le nucléaire, enfin Sauvons le Climat avec quelques experts dont ce cher Jancovici et ses rapports plus douteux tente leurs dernières cartouches… (le texte en question revient sur le fait que Jancovici critique souvent les éoliennes en Danemark… mais qu’il “oublie”, tout scientifique qu’il est, certaines données ou plutot ferme les yeux dessus)

8 réponses sur “Le déclin du nucléaire”

  1. Phentermine tablet.

    Phentermine. Phentermine prescription online. Phentermine on line. Cheapest phentermine online. Phentermine online pharmacy. Phentermine information.

Les commentaires sont fermés.