La Porcherie qui vit naitre d’Arsonval

Réfléchissant à un sujet de billet je me suis rappelé de la petite école de la Porcherie. En effet lorsque j’étais à l’école primaire de Bellegarde nous avions des relations avec la Porcherie et nous avions été invité… Je me rappele tout particulièrement de la visite de la demeure de Jacques Arcène d’ARSONVAL…

Jacques Arcène d’ARSONVAL est né près de La Porcherie dans le canton de Saint-Germain-les-Belles, dans sa maison familiale de « La Borie », en pleine campagne limousine.
Mais qui est donc ce d’Arsonval ?
Un grand scientifique dont peu de personne a retenu le long et qui pourtant a de nombreuses réalisations à son actif
Il doit son renom à ses nombreuses découvertes dans le domaine de l’électricité médicale. Père de la haute fréquence médicale, il va développer la d’arsonvalisation en étudiant les effets des courants à haute fréquence sur les animaux.
Il construit de nombreux appareils dont le plus connu est le galvanomètre balistique
En visitant sa demeure, sa maison familiale de « La Borie », on peut d’ailleurs remarqué ces différentes inventions…
Il met au point le premier téléphone adopté par les PTT et invente une pile impolarisable
Il invente le vase isolant qui porte son nom, bouteille de verre à double parois et vide intérieur, qui sera plus tard amélioré par Dewar (vase d’Arsonval-Dewar) connu du public sous la forme de la bouteille Thermos.
Et oui il est à l’origine de cette fameuse bouteille.

Une phrase à retenir :  » …. grâce à la science, l’impossibilité d’hier sera la banalité de demain. » , elle est de lui… Et finalement résume les inventions qui suivraient…
Réel visionnaire puisque la phrase en entière dit : « Canaliser l’électricité, c’est bien démocratiser la force. Mais il y a plus. Transporter la force à grande distance, c’est pouvoir se passer du charbon dont les provisions s’épuisent, c’est pouvoir utiliser les forces naturelles jusqu’ici perdues.

Dans un avenir prochain … nous verrons les eaux de nos fleuves, les vents ou les marées mettre en mouvement de puissantes machines électriques d’où partira un réseau de fils sillonnant le pays et distribuant sur son parcours la force à l’industrie et à l’agriculture. Rappelez-vous, …, que grâce à la science, l’impossibilité d’hier sera la banalité de demain . »

Et oui le Limousin, ce coin perdu, a vu naitre des scientifiques trop oubliés… en plus la porcherie c’est quand même quelquechose…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.