GDF Suez Delanoe et Grenelle

Beaucoup de chose en vrac ce lundi, il faudra que je pense à vous refaire des articles musiques et cinéma un de ces 4 quand même. Donc un petit retour sur la fusion GDF Suez, sur la candidature de Delanoe et enfin sur le Grenelle.

Pour ce qui est de la fusion GDF Suez nous assistons une fois de plus à une arnaque des « faux libéraux ». Pour sauver des bijoux de famille et s’arranger avec quelques amis, nos politiques de droite ne font pas mieux que les amateurs de nationalisation à tout va. Ils font même pire avec ce qu’on pourrait appeler une Collectivisation nationale capitaliste.
Je vous conseille l’article de Ecopolit qui revient sur tout ça :

Alors, privatisation de GDF ou nationalisation de Suez ?

Un peu des deux : si la participation de l’État devrait passer de 80 % dans GDF à 34 % dans le nouveau géant de l’énergie, ce chiffre reste supérieur à celui nécessaire pour obtenir une minorité de blocage dans les décisions stratégiques

Reste que ce projet est motivé par un patriotisme économique (éviter l’OPA d’Enel sur Suez, prendre une place stratégique dans l’électricité belge) peu en phase avec les objectifs de création d’un espace économique européen. Pis, afin que l’opération ne soit pas trop onéreuse pour l’État, et compte tenu de la valorisation en bourse plus faible de GDF par rapport à Suez, ce dernier se voit obligé de céder une partie de son pôle environnement (eau et propreté)

Véolia, JC Decaux ou Vinci pourraient finalement être les principaux bénéficiaires de cette fusion, en obtenant une participation dans un pôle Suez environnement, “fillialisé” afin de permettre à la fusion de s’opérer sans que l’État n’indemnise les actionnaires de Suez

Et ouai les faux libéraux qui en réalité sont souvent des bons droitiers conservateurs et protectionnistes continuent comme avant…

Delanoe est le premier sur la liste de départ. Et comme Sarkozy cela pourrait s’avérer payant surtout avec un bilan plutôt positif.
Rappelons tout de même que son élection en 2001 avait fait oublié le fiasco des municipales pour la gauche (Verts mis à part, le Ps et surtout le PCF avaient eu des mauvais résultats, ce qui aurait pu mettre la puce à l’oreille pour les futurs résultats de 2002…)
Rappelons que c’est la division à droite et le score des Verts qui avaient sauvé Delanoe et la gauche.
Rappelons enfin que le bilan de Delanoe est finalement pour les aspects positifs (écolos surtout) le bilan du poids des Verts. Bien souvent les communistes et socialistes (appelez les souvent « Barons ») s’étaient opposés aux « excentricités » des Verts.

Etant donné l’etat de la droite à Paris : UMP comme Modem ou « divers centres » , Delanoe a la voie libre pour un second mandat. D’autant plus que ses éventuels opposants n’ont pas réellement de programme et n’ont qu’un mot à la bouche : virons le méchant Delanoe et virons les écolos trop anti voitures (et touti) .

La principale épine de Delanoe pourrait donc bien être les Verts… D’autant plus qu’entre fusion dès le départ et autonomie jusqu’au bout les Verts choisiront certainement une solution proche de 2001…

Restons avec les Verts et parlons un peu de Grenelle…

Les Verts poursuivent positivement leurs réformes internes et n’oublient pas pour autant le Grenelle.
Réunis en conseil national inter-régional pour le week-end à Paris, ils se sont dits soucieux, selon les termes de l’adjoint au maire de Paris Denis Baupin, d’avoir par rapport au Grenelle de l’environnement une position « extrêmement exigeante » face à « l’esbroufe » attendue de Nicolas Sarkozy.

Les Verts se sont réjouis que 25 d’entre eux participent au Grenelle, à titre de membres de collectivités locales ou d’experts.

Par ailleurs, une trentaine de membres du « comité de pilotage » qu’ils ont mis en place en parallèle du Grenelle ont envisagé vendredi des mesures incontournables, dont la fin du recours au nucléaire et l’interdiction des OGM en plein champ, selon les indications obtenues par l’AFP.

Leur liste, en huit points, devrait être publiée d’ici une semaine. Les Verts estimeront les résultats du Grenelle, fin octobre, à l’aune de ces exigences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.