Films 2006


L’essentiel des films que je vous ai fais découvrir :

(En 2006 – En 2007 – )


Princesse Bride

beaucoup d’humour, de l’aventure, une histoire d’amour, de la magie et de la cape et des épées…

Le Couvent
délire le plus barré. Le sang fluo, la musique de drogué, les couleurs flashis, les zombies qui avancent de façon saccadés…

Ginger Snaps
film de loup garou (certainement l’un des meilleurs)

Cannibal The Musical
des créateurs de South Park , un film d’ Horreur Musical

Les Feebles
une sorte de Muppet Show version Trash (sexe, sang, drogue…) par Peter Jackson mondialement connu pour son adaptation du Seigneur des anneaux

Nekromantik
nécrophilie sauce romantique , à ne pas mettre en toute les mains

Fantom Kiler
le navet machiste par excellence : le seul film où on se se fout à poil sans raison…

Chucky
une des séries d’horreurs les meilleurs , De 1989 à tout récemment le ton n’a pratiquement pas changé

La Bête
La belle et la bête remixé à une sauce érotique, surréaliste et artistique… En réalité vaut surtout pour certains passages et pour la musique de Scarlatti (le maitre du clavecin)

Deux Soeurs
L’ambiance pesante, la sobriété, le jeu des couleurs forment un tout qui instaure un climat très particulier… Attention le film est lent mais le réalisateur maitrise son sujet. Tellement bien que vous serez forcément surpris par les interprétations que vous en aurez *

May
Un film sur la solitude, sur l’acceptation et le rejet, un drame psychologique et horrifique où l’on suit cette jeune femme touchante mais monstrueuse car sombrant dans la folie…

La Main que tue
ou comment un réalisateur fan de ce genre comico horrifique reprend quelques bons classiques et fait monter la sauce plutôt habilement

Shaun of The Dead
des meilleurs films de zombies avec son humeur so british…

Braindead
le film de barbaque et tripailles qu’il faut avoir vu , de Peter Jackson. Attention vos yeux, ce film est sanglant, trippant, coloré ! Plein d’humour noir (et rouge !)

La plage sanglante
à voir pour être pris de fou rire incontrolé , un remake des dents de la mer sauf que cette fois la bête, mystèrieuse bête, se situe sous le sable

Dagon
infidèle adaptation d’une (voir plusieurs) oeuvres de HP Lovecraft et certainement l’une des meilleurs actuellement

Haute Tension
en quelques minutes nous voilà déjà embarqué dans ce qui se révélera un très bon et très sanglant Surviva

Maléfique
Un huit clos avec très peu de décor et même un peu de gore bien placé

Baby Blood
Jubilatoire ! Sanglant ! Crade ! on retrouve d’ailleurs quelques têtes connus tel que Lafesse ou Chabat

Bad Taste
En 1987 Peter Jackson nous offrait un film d’horreur plus proche du film d’édudiant fait avec trois bouts de ficelle . Délirant, gore, grave, plein d’amateurisme comblé par l’imagination de Jackson

Cabin Fever
Cabin Fever renoue avec le film d’horreur champêtre, glauque et généreux en scènes gores. Bourrés de plein de petits idées, Cabin Fever est devenu depuis quelques temps l’un de ces petits films cultes passés trop inaperçus à sa sortie mais qui ravit à présent les loueurs de dvd et autres cassettes vidéos

Jeepers creepers
quelque peu passé inaperçu lors de sa sortie au cinéma et pourtant rapidement il devint à la location un film culte.
On commence un peu à la “Duel” (cultissime film de Spielberg) puis on tombe dans un slasher movie plus classique même si le tueur se révelera moins classique

Ils
Efficace, court, sans effets spectaculaires. ILS joue avec la caméra, sur ce que l’on croit voir ou croit entendre… ILS joue également sur ce mystère (qui sont ils, que veulent ils ?)

The House of 1000 corpses
Un film haut en couleur, trash, gore, ne laissant aucune seconde pour souffler. Complètement barge. Usant et certainement abusant des effets donnant une vrai personnalité à la pellicule

Sheitan
Un film avec des banlieusards qui vont affronter des campagnards. Un petit survival avec un grand Vincent Cassel complètement barge dans le rôle du paysan aussi con que robuste. Un film honnête et qui respecte ses modèles mais qui souffre de la comparaison…

Severance
Mix entre un film d’entreprise et un survival, Severance par son humour noir et british pourrait également faire penser à Shaun of the dead

Santa Sangre
de Alejandro Jodorowsky LE Réalisateur à connaitre. Son univers si particulier, sa vision baroque, ses thêmes récurrents… Tout amateur de cinéma se doit de le connaitre… Santa Sangre étant l’un de ses meilleurs et plus abordable intellectuellement parlant…

Cutie Honey
une version rose bonbon de sailormoon qui va devoir se battre comme des méchants pas gentils

Les Maitres de l’univers
des jouets, un dessin animé… Mais aussi un film, un de ces nanars qui vaut de l’or…

Bloody Mallory
ou comment réunir un travesti, une apprenti buffy, une télépathe muette, des vampires, le pape dans un même film

Renaissance
de la SF assez classique mais avec son style : de la 3D en noir et blanc pur : surprenant !

Sin City
cette ville du vice, de la corruption, des flics ripoux et des femmes fatales se mèlent dans un style graphique si particulier

Star Wreck: In the Pirkinning
parodie de Star Trek réalisée par des amateurs mais d’une très grande qualité. Ce film nous vient de Finlande ! Avec près de trois millions d’exemplaires distribués par Internet

Old Boy
un film devenu culte chez les amateurs de films asiatiques

Fairplay
Plusieurs moments de sport, et de détente… Les personnages que nous rencontrerons discutent de leurs boulots, et l’histoire se découvre peu à peu… Celui d’un univers tendu, celui de l’entreprise, de cadres affrontant tensions, harcelements psychologiques, morales, physiques ou sexuels…

Le Parfum, histoire d’un meurtrier
Le Parfum c’est donc un personnage des plus interessants : Grenouille qui n’a qu’une obsession : les odeurs… au risque de devenir un meurtier

Kung Pow
Comme le plus français « La Classe Americaine – Le grand détournement » , Kung Pow fait parti des films que l’on classe dans la catégorie détournement.
Tandis que la classe américaine monte dans tout les sens différentes pellicules, Kung Pow détourne un seul film « Hu He Shuang Xing » (sorti en Chine en 1976) dans lequel Oederkerk a incrusté de nouvelles scenes tournées en 2002 (ajoutant ainsi des acteurs et détournant l’histoire)